Une troisième affaire de pédophilie pour le diocèse de Lyon ? Barbarin protégé par le Vatican

Une troisième affaire de pédophilie pour le diocèse de Lyon ? Barbarin protégé par le Vatican
Le cardinal Barbarin - LyonMag

"C'est un procès en sorcellerie". La phrase est d'André Soulier, célèbre avocat lyonnais, chargé de repousser les attaques contre son client, le cardinal Barbarin.

Pourtant, l'archevêque de Lyon n'en finit pas de prendre des coups, dont certains paraissent justifiés, même aux yeux de Manuel Valls. Acculé, il pourrait subir un nouveau revers ce mercredi alors que l'association de victimes du père Preynat La Parole Libérée promet à l'Express la révélation d'une troisième affaire de pédophilie au sein diocèse de Lyon dans les heures qui viennent.

Bernard Preynat, Jérôme Billioud, et donc peut-être un nouveau nom de prêtre jeté en pâture, cela commencerait à faire beaucoup de faits passés sous silence.

"Jamais je n’ai couvert le moindre acte de pédophilie", promettait mardi Philippe Barbarin. En un sens, ce choix de communication est (enfin) le bon car le primat des Gaules n'a pas caché des faits non-prescrits. Selon ses propres dires, il a plutôt laissé des prêtres dans leurs fonctions malgré des aveux de leur part mais aussi des promesses que plus rien n'était arrivé depuis.


Dans un communiqué, le Vatican juge "opportun d'attendre le résultat" de l'instruction judiciaire ouverte à Lyon pour "non dénonciation de crime" et "mise en danger de la vie d'autrui". "On doit manifester estime et respect envers le Cardinal Barbarin", a rajouté le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi.

Contacté directement par La Parole Libérée pour obtenir une audience privée, le Pape François semble bien embarassé par le chaos qui règne à Fourvière.

34 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yvon le 17/03/2016 à 17:52

Merci à Jean d'apporter un peu de vérité au milieu de ces stupides messages.

Le complot contre l'Eglise est de plus en plus évident.

C'est l'Eglise qui est visé à travers le Cardinal Barbarin.

Les anticléricaux, les gauchistes, les antichrétiens, les francs-macs et les sataniques se déchaînent.

Pauvre France !

Signaler Répondre

avatar
catho pas d'accord le 16/03/2016 à 23:22
bob a écrit le 16/03/2016 à 18h02

Clairement il ne faut pas tout mélanger.
On parle de plusieurs hommes (3 au moment ou j'écris) , malheureusement prêtre,malheureusement membre de la filiale lyonnaise de l'église , donc tous sous la responsabilité directe de Philippe Barbarin, qui ont TOUS soit reconnu, par écrit, ou déjà été condamnés, par la justice , dans des affaires à caractère sexuel sur des mineurs garcons ou de jeunes hommes, donc homosexuels, ce qui doit déjà donner quelques sueurs froides aux anti homosexuels, attaquants du mariage libre, dont Brabarin est un porte drapeau...

C'est exactement de cela qu'il s'agit. Philippe Barbarin , diplomé d'une maitrise universitaire de philosphie (quel cerveau d'elite, vive le recrutement à haut niveau) a eu quelques petits errements dans l'application du nouveau règlement intérieur de l'organisation cultuelle catholique, vu qu'il a de plus, donné une promotion à deux de ces sympathiques hommes (en l’occurrence Bernard Preynat, promu doyen , c'est à dire prêtre niveau supérieur, juste en dessous de Barbarin, et Mr B.H. , qui a été condamné à de la prison à Rodez en 2011, promu lui aussi doyen dans la filiale lyonnaise). Mais sinon, faisons comme Mr Barabin, croyons le sur parole , ce qu'il declare avoir fait à propos de Bernard Preynat. Sa parole forcement plus pure vu qu'il porte une robe (vraiment, l'habit fait le moine pour certains !) qui explique qu'il n'a jamais averti la justice des evenements pedophiles ou sexuels dont il a eu connaissance dans son organisation. Inutile de dire qu'un chef responsable de ce genre de petits oublis aurait giclé manu militari dans beaucoup d'autres organisations. Mais pas à l'église catholique romaine de France. Non, la , on sert les coudes , on rentre la tete dans les epaules et on se dit "dieu merci , ces viols fellations et attouchement sur petits boy scouts par mes salariés sont prescrits, ses idiots de parents n'ont rien dit, attendons que ces idiots de journalistes passent à autre chose , et le poisson sera noyé , comme depuis des siecles , inexorablement suivi de : amen".
Et c'est en cela que l’église catholique de France peut , à juste titre , se sentir menacée. Surtout si elle persiste à soutenir Mr Baratin. Mais, peut etre cela va t'il évoluer dans les jours et semaines à venir... Dieu merci , comme dirait baratin, c'est encore possible.

Et Dieu merci, les curés ne sont pas au-dessus des lois de la république. L'affaire relève du pénal, pour non-dénonciation d'actes pédophiles sur mineurs. Etre croyant ou pas n'a rien à voir la dedans.

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 16/03/2016 à 19:09
Pax a écrit le 16/03/2016 à 18h59

Mgr BARBARIN peut avoir la conscience tranquille, la violence des attaques au regard des faits, dit s'il en était besoin qu'il a très bien fait son devoir!

Il a beaucoup d'ennemis anticatholiques...tant mieux! C'est qu'il les dérange!

Pour le reste nous verrons bien ce qu'il restera de cette affaire une fois la chose jugée!

C'est sûr ce sont d'ailleurs des catholiques anti-catholiques qui ont été violés et qui ont porté plainte.

Signaler Répondre

avatar
Pax le 16/03/2016 à 18:59
Pas de 3ème affaire de pédophilie en vue! a écrit le 16/03/2016 à 17h45

Il n'y a ni seconde affaire, ni troisième affaire, tout cela est monté de toute pièce pour mettre la pression sur Mgr Barbarin et le pousser à la démission!

Mais il se trouve que nous sommes à la fin du Carême, nous allons bientôt entrer dans la Semaine Sainte....avec le Vendredi Saint, les vociférations de la foule manipulée, la démagogie de Pilate, le Chemin de Croix, la Crucifixion, la Mort sur la Croix...mais le 3ème jour, la Résurrection! La défaite des lyncheurs démasqués!

Nulle doute que Mgr BARBARIN se souviendra longtemps de ce Carême 2016!

Mgr BARBARIN peut avoir la conscience tranquille, la violence des attaques au regard des faits, dit s'il en était besoin qu'il a très bien fait son devoir!

Il a beaucoup d'ennemis anticatholiques...tant mieux! C'est qu'il les dérange!

Pour le reste nous verrons bien ce qu'il restera de cette affaire une fois la chose jugée!

Signaler Répondre

avatar
bob le 16/03/2016 à 18:02

Clairement il ne faut pas tout mélanger.
On parle de plusieurs hommes (3 au moment ou j'écris) , malheureusement prêtre,malheureusement membre de la filiale lyonnaise de l'église , donc tous sous la responsabilité directe de Philippe Barbarin, qui ont TOUS soit reconnu, par écrit, ou déjà été condamnés, par la justice , dans des affaires à caractère sexuel sur des mineurs garcons ou de jeunes hommes, donc homosexuels, ce qui doit déjà donner quelques sueurs froides aux anti homosexuels, attaquants du mariage libre, dont Brabarin est un porte drapeau...

C'est exactement de cela qu'il s'agit. Philippe Barbarin , diplomé d'une maitrise universitaire de philosphie (quel cerveau d'elite, vive le recrutement à haut niveau) a eu quelques petits errements dans l'application du nouveau règlement intérieur de l'organisation cultuelle catholique, vu qu'il a de plus, donné une promotion à deux de ces sympathiques hommes (en l’occurrence Bernard Preynat, promu doyen , c'est à dire prêtre niveau supérieur, juste en dessous de Barbarin, et Mr B.H. , qui a été condamné à de la prison à Rodez en 2011, promu lui aussi doyen dans la filiale lyonnaise). Mais sinon, faisons comme Mr Barabin, croyons le sur parole , ce qu'il declare avoir fait à propos de Bernard Preynat. Sa parole forcement plus pure vu qu'il porte une robe (vraiment, l'habit fait le moine pour certains !) qui explique qu'il n'a jamais averti la justice des evenements pedophiles ou sexuels dont il a eu connaissance dans son organisation. Inutile de dire qu'un chef responsable de ce genre de petits oublis aurait giclé manu militari dans beaucoup d'autres organisations. Mais pas à l'église catholique romaine de France. Non, la , on sert les coudes , on rentre la tete dans les epaules et on se dit "dieu merci , ces viols fellations et attouchement sur petits boy scouts par mes salariés sont prescrits, ses idiots de parents n'ont rien dit, attendons que ces idiots de journalistes passent à autre chose , et le poisson sera noyé , comme depuis des siecles , inexorablement suivi de : amen".
Et c'est en cela que l’église catholique de France peut , à juste titre , se sentir menacée. Surtout si elle persiste à soutenir Mr Baratin. Mais, peut etre cela va t'il évoluer dans les jours et semaines à venir... Dieu merci , comme dirait baratin, c'est encore possible.

Signaler Répondre

avatar
Pas de 3ème affaire de pédophilie en vue! le 16/03/2016 à 17:45

Il n'y a ni seconde affaire, ni troisième affaire, tout cela est monté de toute pièce pour mettre la pression sur Mgr Barbarin et le pousser à la démission!

Mais il se trouve que nous sommes à la fin du Carême, nous allons bientôt entrer dans la Semaine Sainte....avec le Vendredi Saint, les vociférations de la foule manipulée, la démagogie de Pilate, le Chemin de Croix, la Crucifixion, la Mort sur la Croix...mais le 3ème jour, la Résurrection! La défaite des lyncheurs démasqués!

Nulle doute que Mgr BARBARIN se souviendra longtemps de ce Carême 2016!

Signaler Répondre

avatar
Dehors le 16/03/2016 à 16:36
Que celui.... a écrit le 16/03/2016 à 16h00

Vous qui parlez de morale...quels sont vos références en la matière pour vous permettre de lancer vos pierres?

Tenez en ce temps de Carême vous pourriez méditer ce texte : Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean Jn 8,2-11

"De bon matin, Jésus retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s'assit et se mit à enseigner. Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu'on avait surprise en train de commettre l'adultère. Ils la font avancer, et disent à Jésus : «Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d'adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, qu'en dis-tu ?» Ils parlaient ainsi pour le mettre à l'épreuve, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus s'était baissé et, du doigt, il traçait des traits sur le sol. Comme on persistait à l'interroger, il se redressa et leur dit : «Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre.» Et il se baissa de nouveau pour tracer des traits sur le sol. Quant à eux, sur cette réponse, ils s'en allaient l'un après l'autre, en commençant par les plus âgés. "

Mgr BARBARIN n'est pas mon maître, il est mon évêque, à ce titre il a toute ma considération et mon respect... par ailleurs vous trompez, je ne suis pas Dominicain (Comprenne qui pourra...).

Seigneur, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu'ils font.

La Paix soit avec vous.

Que Dieu vous montre l'océan de Sa Miséricorde!

Amen.

encore un catholibans?

Signaler Répondre

avatar
Que celui.... le 16/03/2016 à 16:00
A bon entendeur a écrit le 16/03/2016 à 14h53

Quel gentil chienchien vous faites Mickaël, à défendre votre maitre jusque dans ses dérives les plus folles.

Ceci dit vous n'avez (une fois n'est pas coutume) pas tord, il faut se dépêcher. Non pas par crainte de nos motivations qui ne sont que la recherche de la vérité afin d'éviter une fois encore que ces viols sur mineur cessent mais par crainte de la prescription pénal avec laquelle votre maitre se joue si habillement (trop peut être).

Néanmoins s'il y a une prescription juridique il n'existe aucune prescription morale.

Vous qui parlez de morale...quels sont vos références en la matière pour vous permettre de lancer vos pierres?

Tenez en ce temps de Carême vous pourriez méditer ce texte : Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean Jn 8,2-11

"De bon matin, Jésus retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s'assit et se mit à enseigner. Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu'on avait surprise en train de commettre l'adultère. Ils la font avancer, et disent à Jésus : «Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d'adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, qu'en dis-tu ?» Ils parlaient ainsi pour le mettre à l'épreuve, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus s'était baissé et, du doigt, il traçait des traits sur le sol. Comme on persistait à l'interroger, il se redressa et leur dit : «Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre.» Et il se baissa de nouveau pour tracer des traits sur le sol. Quant à eux, sur cette réponse, ils s'en allaient l'un après l'autre, en commençant par les plus âgés. "

Mgr BARBARIN n'est pas mon maître, il est mon évêque, à ce titre il a toute ma considération et mon respect... par ailleurs vous trompez, je ne suis pas Dominicain (Comprenne qui pourra...).

Seigneur, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu'ils font.

La Paix soit avec vous.

Que Dieu vous montre l'océan de Sa Miséricorde!

Amen.

Signaler Répondre

avatar
La Vérité vous rendra libres... le 16/03/2016 à 15:53
Jean a écrit le 16/03/2016 à 15h32

Pour prendre un peu de recul, lisez donc cet article : http://www.atlantico.fr/decryptage/cardinal-barbarin-pourquoi-faut-eviter-que-lourdes-fautes-passees-eglise-viennent-polluer-evaluation-responsabilites-presentes-2627129.html#LgEuyePfCLPd5Qgh.01

Ca permettra un débat avec moins de gros clichés. Je conseille notamment le dernier § sur la tolérance zéro qui est de mise dans l'Eglise depuis Benoît XVI, n'en déplaise à ceux qui veulent l'abattre (l'Eglise).

Un mise au point qui s'imposait...

Signaler Répondre

avatar
Jean le 16/03/2016 à 15:32

Pour prendre un peu de recul, lisez donc cet article : http://www.atlantico.fr/decryptage/cardinal-barbarin-pourquoi-faut-eviter-que-lourdes-fautes-passees-eglise-viennent-polluer-evaluation-responsabilites-presentes-2627129.html#LgEuyePfCLPd5Qgh.01

Ca permettra un débat avec moins de gros clichés. Je conseille notamment le dernier § sur la tolérance zéro qui est de mise dans l'Eglise depuis Benoît XVI, n'en déplaise à ceux qui veulent l'abattre (l'Eglise).

Signaler Répondre

avatar
A bon entendeur le 16/03/2016 à 14:53
La Justice instrumentalisé par le Pouvoir? a écrit le 16/03/2016 à 14h30

On dirait bien que cette troisième affaire est monté de toute pièce par le Pouvoir pour mettre la pression sur le Cardinal!

Là encore, attendons la fin de l'enquête et d'un éventuel procès qui n'aura sans doute pas lieu!

Les lyncheurs sont pressés car dans tout lynchage, le temps joue contre les lyncheurs, car bien vite leurs véritables motivations sont mis à jour!

Tenez bon Monsieur Le Cardinal...d'autant que le Pouvoir en place n'en a plus pour longtemps... VALLS pourrait bien ne plus être Premier Ministre avant que l'enquête soit terminée!

Quel gentil chienchien vous faites Mickaël, à défendre votre maitre jusque dans ses dérives les plus folles.

Ceci dit vous n'avez (une fois n'est pas coutume) pas tord, il faut se dépêcher. Non pas par crainte de nos motivations qui ne sont que la recherche de la vérité afin d'éviter une fois encore que ces viols sur mineur cessent mais par crainte de la prescription pénal avec laquelle votre maitre se joue si habillement (trop peut être).

Néanmoins s'il y a une prescription juridique il n'existe aucune prescription morale.

Signaler Répondre

avatar
La Justice instrumentalisé par le Pouvoir? le 16/03/2016 à 14:30

On dirait bien que cette troisième affaire est monté de toute pièce par le Pouvoir pour mettre la pression sur le Cardinal!

Là encore, attendons la fin de l'enquête et d'un éventuel procès qui n'aura sans doute pas lieu!

Les lyncheurs sont pressés car dans tout lynchage, le temps joue contre les lyncheurs, car bien vite leurs véritables motivations sont mis à jour!

Tenez bon Monsieur Le Cardinal...d'autant que le Pouvoir en place n'en a plus pour longtemps... VALLS pourrait bien ne plus être Premier Ministre avant que l'enquête soit terminée!

Signaler Répondre

avatar
Schnell! Schnell! hurlent les lyncheurs! A mort! Démission! le 16/03/2016 à 14:25
Non au retour de "la Terreur"! a écrit le 16/03/2016 à 11h18

Qui veut dédouaner Mgr BARBARIN? Personne!
C'est à la Justice de se prononcer!

Sauf que les lyncheurs veulent "mettre à mort" l'Archevêque de Lyon, sans procès!

Ce sont des procédés dignes de la Terreur et de Robespierre, un "grand homme" admiré par VALLS et PEILLON...mais qui finira par se faire couper la tête...ce qui mettra fin à cette triste période de l'Histoire de France!

C'est un en effet un tour de passe-passe que les lyncheurs veulent opérer par le campagne de manipulation de l'opinion public!

A les entendre on se demande si ce n'est pas Mgr BARBARIN qui est coupable de pédophilie!

Certes, une plainte a été déposée,mais Mgr BARBARIN a-t-il déjà été entendu par la Justice? Non!

Est-il mis en examen? Non!

Alors pourquoi les lyncheurs sont-ils si pressés?
Peur d'un Non-lieu peut-être comme dans la pseudo affaire de pédophilie, qui s'est terminée par un non-lieu...l'adolescent ayant reconnu avoir menti sur son âge!

Déjà les lyncheuirs s'étaient déchainés contre le prêtre, Mgr Barbarin et l'Eglise Catholique!

https://www.lyonmag.com/article/74507/corruption-de-mineur-le-cure-lyonnais-eric-pepino-a-ete-blanchi-par-la-justice

Maintenant que le Curé est blanchi et qu'il est démontré qu'il n'est pas un pédophile, mais juste un homosexuel, que dois faire Mgr BARBARIN qui l'avait immédiatement suspendu?

Le radier pour homosexualité?

Sûr que les lyncheurs, surtout si ils appartiennent au lobby LGBT vont avoir du mal à répondre à cette question!

Signaler Répondre

avatar
Indulgence pour les Ministres PS! Haro sur l'inoffensif Barbarin le 16/03/2016 à 14:17
le vide et le rien a écrit le 16/03/2016 à 10h50

Allons allons vous oubliez l'article essentiel des nons instruits, des "quantités négligeables", des moins que rien, du bas peuple, ou comment la réalité prime sur la théorie ...

Article sans numéro et sans date de validité :
"Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

"Selon que vous serez Catholiques ou Ministres socialistes les lynchages mediatico-politique se déchaineront contre vous ou pas"!

Il faut dire que quand on est Ministres, comme dit Hervé Villard c'est qu'on a des dossiers gênants sur tout le monde...et ça calme!

Signaler Répondre

avatar
Judas! le 16/03/2016 à 14:12
Un catho a écrit le 16/03/2016 à 12h00

Il ne s'agit pas d'une question de justice mais de crédibilité et d'honneur.

Peut-on exercer de hautes responsabilités, quelles qu'elles soient, lorsqu'on est dans la tourmente médiatique? L’archevêché de Lyon est-il correctement dirigé et représenté lorsque son chef passe toute son énergie à se défendre et se justifier? Le rôle d'un homme d’Église n'est-il pas plutôt d'être exemplaire, dans ses paroles et dans ses actes, plutôt que de chercher à s'agripper coûte-que-coûte à son poste?

La situation n'est clairement plus tenable, trop fortement préjudiciable pour l’Église. Philippe Barbarin est une personnalité attachante et honnête, qui ne mérite sans doute pas ce lynchage, mais l’archevêque Barbarin doit démissionner.

Un lapidateur qui en plus s'en lave les mains!
J'espère pour lui qu'il n'est pas ce que son pseudo prétend!

Ou sinon il faut vite qu'il aille se confesser...priez aux intentions du Pape...participez à la Sainte Messe, communier, puis passer par la Porte Sainte!

Cher frère, profitez de l'Année Sainte de la Miséricorde.

Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu ayez pitié de nous pécheur!

Mgr BARBARIN doit tenir bon face aux lyncheurs ...comme Jésus face à Pilate et à la foule qui criait "Crucifie-le! Crucifie-le!"

Bonne fin de Carême, Bonne Année Sainte de la Miséricorde!

Ne faites pas comme Judas, n'allez pas vous pendre lorsque vous rendrez compte de votre péché, faites plutôt comme Pierre...

Que Dieu vous pardonne et vous bénisse!

Mgr Barbarin lui vous a déjà pardonné...

Signaler Répondre

avatar
Claude Frollo le 16/03/2016 à 12:13
le vide et le rien a écrit le 16/03/2016 à 10h50

Allons allons vous oubliez l'article essentiel des nons instruits, des "quantités négligeables", des moins que rien, du bas peuple, ou comment la réalité prime sur la théorie ...

Article sans numéro et sans date de validité :
"Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

Oui triste réalité mise en pratique quotidiennement. Et c'est même à mon avis ce qui explique cette réaction épidermique.
Car sur le fond il n'y a rien d'exceptionnel, les dérapages sont fréquents dans tous les métiers qui mettent cote à cote des enfants et des adultes. Le fait de ne pas "dénoncer" quelqu'un quand vous êtes en charge de responsabilité mais de chercher à traiter le problème en interne est aussi terriblement classique Je vous accorde qu'il aurait été judicieux d'écarter la brebis égarée, voir même de la faire soigner.
Seulement la certitude que cette justice aux ordres ne fera pas son travail, couplée à la sur-médiatisation du personnage ces derniers temps, donne cette ambiance un peu malsaine de pendaison publique ...

Signaler Répondre

avatar
Un catho le 16/03/2016 à 12:00

Il ne s'agit pas d'une question de justice mais de crédibilité et d'honneur.

Peut-on exercer de hautes responsabilités, quelles qu'elles soient, lorsqu'on est dans la tourmente médiatique? L’archevêché de Lyon est-il correctement dirigé et représenté lorsque son chef passe toute son énergie à se défendre et se justifier? Le rôle d'un homme d’Église n'est-il pas plutôt d'être exemplaire, dans ses paroles et dans ses actes, plutôt que de chercher à s'agripper coûte-que-coûte à son poste?

La situation n'est clairement plus tenable, trop fortement préjudiciable pour l’Église. Philippe Barbarin est une personnalité attachante et honnête, qui ne mérite sans doute pas ce lynchage, mais l’archevêque Barbarin doit démissionner.

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 16/03/2016 à 11:31
Non au retour de "la Terreur"! a écrit le 16/03/2016 à 11h18

Qui veut dédouaner Mgr BARBARIN? Personne!
C'est à la Justice de se prononcer!

Sauf que les lyncheurs veulent "mettre à mort" l'Archevêque de Lyon, sans procès!

Ce sont des procédés dignes de la Terreur et de Robespierre, un "grand homme" admiré par VALLS et PEILLON...mais qui finira par se faire couper la tête...ce qui mettra fin à cette triste période de l'Histoire de France!

1) la "terreur" c'est avant tout les victimes de ces pédophiles qui l'ont supportés.

2) Réclamer "justice" pour quelqu'un qui s'est bien abstenu de la consulter tant qu'il n'y avait pas prescription (suivant ses propres déclarations d'hier) c'est bien loin d'être "juste"

3) Si Robespierre vous effraye autant revenir à l'ancien régime et soumettre barbarin à la question...... il avouera tout et plus encore.

Signaler Répondre

avatar
Non au retour de "la Terreur"! le 16/03/2016 à 11:18
Question? a écrit le 16/03/2016 à 10h39

En quoi vos propos dédouaneraient barbarin des faits qui lui sont reprochés?

Qui veut dédouaner Mgr BARBARIN? Personne!
C'est à la Justice de se prononcer!

Sauf que les lyncheurs veulent "mettre à mort" l'Archevêque de Lyon, sans procès!

Ce sont des procédés dignes de la Terreur et de Robespierre, un "grand homme" admiré par VALLS et PEILLON...mais qui finira par se faire couper la tête...ce qui mettra fin à cette triste période de l'Histoire de France!

Signaler Répondre

avatar
Réponse le 16/03/2016 à 11:15
Question? a écrit le 16/03/2016 à 10h39

En quoi vos propos dédouaneraient barbarin des faits qui lui sont reprochés?

En aucun cas mon propos ne vise à dédouaner Barbarin. J’attendrai avec minutie les attendus des divers procès qui se profilent.

Mon objet et juste demettre en perspective le degrés d'indignation.

C'est bien la première fois que dans une affaire de pédophilie ce n'est pas le pédophile qui est jeté à la vindicte populaire mais sa hiérarchie.

27 personnes virés de l’éducation national (sur juste un an) sans qu'on ne sache ni leur nom ni leur affectation. Combien de victimes ignorées ou qui se taisent ?

Quitte à faire ce travail il faudrait voir à le faire sérieusement.

Signaler Répondre

avatar
???? le 16/03/2016 à 11:03

il est grand temps d'aller chercher les vrais raisons de ce lynchage lancé et exacerbé de surcroit par cette association "la parole libérée" !
Qui est en réalité sous le tapis et qui tire les ficelles ...?
La justice devrait s’intéresser aussi à ces gens, pas très clair après 30 ans de silence.

Signaler Répondre

avatar
Plume le 16/03/2016 à 10:59

Un évêque condamné par la justice pour non-dénonciation de crimes pédophiles, on a déjà vu ça en France (https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Pican).

Mais que Philippe Barbarin se rassure, il ne sera a priori pas embêté pour si peu. Pierre Pican est resté à son poste pendant les dix années qui ont suivi sa condamnation... L’évêque de Boston Bernard Law a même été promu après que son implication dans plusieurs scandales pédophiles ait été rendue publique.

Je vous conseille d'ailleurs d'aller voir le magnifique film Spotlight, qui vient de recevoir l'Oscar du meilleurs film et qui traite de cette affaire.

Signaler Répondre

avatar
le vide et le rien le 16/03/2016 à 10:50
Articles 10 & 11...pour ceux qui parlent dans le vide! a écrit le 16/03/2016 à 10h39

Pour ceux qui osent invoqués "les Droits de l'Homme" tout en les piétinant!

Instruisez-vous avant de bavasser...

Article 10


Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11


1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/

Les adversaires des Droits de l'Homme sont d'abord ceux qui se livrent à ce lynchage politico-mediatique!

Allons allons vous oubliez l'article essentiel des nons instruits, des "quantités négligeables", des moins que rien, du bas peuple, ou comment la réalité prime sur la théorie ...

Article sans numéro et sans date de validité :
"Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir."

Signaler Répondre

avatar
Articles 10 & 11...pour ceux qui parlent dans le vide! le 16/03/2016 à 10:39

Pour ceux qui osent invoqués "les Droits de l'Homme" tout en les piétinant!

Instruisez-vous avant de bavasser...

Article 10


Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11


1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/

Les adversaires des Droits de l'Homme sont d'abord ceux qui se livrent à ce lynchage politico-mediatique!

Signaler Répondre

avatar
Question? le 16/03/2016 à 10:39
troisième ? a écrit le 16/03/2016 à 09h54

Faudrait il deja qu'il y en ait une deuxième.

Pendant ce temps là l'education nationale a écarté 27 prédateurs de ses rangs en 2015.

Combien depuis 1991 et combien sont passés entre les mailles du filet ?

En quoi vos propos dédouaneraient barbarin des faits qui lui sont reprochés?

Signaler Répondre

avatar
oui! le 16/03/2016 à 10:10
Tout va très bien ! a écrit le 16/03/2016 à 09h43

"Grâce à Dieu, la majorité des faits sont prescrits"

Barbarin, 15/03/2016, Lourdes.

dieu bénisse le code pénal

Signaler Répondre

avatar
troisième ? le 16/03/2016 à 09:54

Faudrait il deja qu'il y en ait une deuxième.

Pendant ce temps là l'education nationale a écarté 27 prédateurs de ses rangs en 2015.

Combien depuis 1991 et combien sont passés entre les mailles du filet ?

Signaler Répondre

avatar
Vous avez dit "Droits de l'Homme"? Vous vous moquez! le 16/03/2016 à 09:52
un brin de lucidité a écrit le 16/03/2016 à 09h34

Une honte. Le Vatican est aussi respectueux des droits de l'homme que le régime des mollahs en Iran. A part ce scandale perpétuel de pédophilie qui semble sans solution pour l'Eglise, il y a aussi une répression sur la presse qui a mené à l'arrestation de deux journalistes au Vatican qui ont essayé d'évoquer trop de vérités sur le fonctionnement de cet état opaque. Catholiques de France, vous faites partie des forces anti-démocratiques si vous persistez en adhérant à cet organisme d'obscurantisme et d'hypocrisie affolante.

Les Droits de l'Homme consiste pour chacun à avoir droit à un procès équitable par une Justice non instrumentalisé par le Pouvoir.

Or il s'agit d'un lynchage politique hourdi par les media complices et les media aux ordres , entre autres par le milliardaire gay et magnat de la Presse Pierre BERGE, bon ami de HOLLANDE, VALLS, BELKACEM...lui même intouchable, notamment lorsqu'il s'agit d'affaires troubles en rapport avec le Maroc, grand adversaire de l'Eglise Catholique et de La Manif Pour Tous!

Au cas les Tribunaux politiques ont disparu depuis longtemps en France... et les Tribunaux Populaires datent de la Terreur.

Les Droits de l'Homme commencé par le respect des droits de la Defense!

Mgr Barbarin doit être courageux et ne doit pas céder à cette pression...tous les catholiques doivent le soutenir par la prière et attendre que le procès légitime ait lieu.

Signaler Répondre

avatar
Tout va très bien ! le 16/03/2016 à 09:43

"Grâce à Dieu, la majorité des faits sont prescrits"

Barbarin, 15/03/2016, Lourdes.

Signaler Répondre

avatar
Lou le 16/03/2016 à 09:42

Réponse de Barbarin: hier après-midi, à Lourdes, à un journaliste: «La majorité des faits, grâce à Dieu, sont prescrits». Comme choix de communication ... on fait mieux.
http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2016/03/15/manuel-valls-appelle-le-cardinal-barbarin-a-prendre-ses-responsabilites

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 16/03/2016 à 09:34

Une honte. Le Vatican est aussi respectueux des droits de l'homme que le régime des mollahs en Iran. A part ce scandale perpétuel de pédophilie qui semble sans solution pour l'Eglise, il y a aussi une répression sur la presse qui a mené à l'arrestation de deux journalistes au Vatican qui ont essayé d'évoquer trop de vérités sur le fonctionnement de cet état opaque. Catholiques de France, vous faites partie des forces anti-démocratiques si vous persistez en adhérant à cet organisme d'obscurantisme et d'hypocrisie affolante.

Signaler Répondre

avatar
Mgr Barbarin n'a violé personne! le 16/03/2016 à 09:33

Les lyncheurs sont partisans d'une Justice Mediatico-Politique expéditive contre leurs adversaires comme au moment du Tribunal Révolutionnaire sous la Terreur!

Par ailleurs ils sont contre les milices d'autodéfense, contre la peine de mort, pour la présomption d'innocence et la prescription des faits comme dans l'Affaire de tentative de viol de la jeune Danon par DSK!

Signaler Répondre

avatar
Silence on viol ! le 16/03/2016 à 09:18

"Dans un communiqué, le Vatican juge "opportun d'attendre ..."

ça fait des siècles qu'ils ne font qu'attendre

Signaler Répondre

avatar
VALLS instrumentalise la Justice le 16/03/2016 à 09:16

URVOAS le fidèle dévoué de son ami VALLS n'a pas tardé à prêter la main à la campagne de lynchage orchestré contre Mgr Barbarin!

Voici qu'il déterre une vielle affaire...juste pour savoir s'il n'y aurait pas d'autres enfants concernés par les agissements du Père Billioud...sans qu'aucun fait nouveau n'aient refait surface!

On savait que sous ce Régime la Justice était instrumentalisée et quelque soit le Garde des sceaux, il semble que ce soit "Kif kif"!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.