Le constructeur lyonnais Maïa cède sa filiale éolienne à Engie

Le constructeur lyonnais Maïa cède sa filiale éolienne à Engie
DR

Le groupe lyonnais spécialisé dans la construction de projets d’énergie vient de céder le restant de ses parts au géant énergétique Engie. L’ex-GDF Suez qui possédait déjà 49 % de la filiale Maïa Eolis depuis 2006, détient maintenant l’intégralité de la société qui emploie 76 salariés.

Maïa Eolis gère actuellement 21 fermes éoliennes totalisant 246 MW, principalement dans les Hauts-de-France (Nord-Pas-de-Calais-Picardie) et en Alsace-Champagne-Lorraine. Engie se place donc maintenant comme numéro 1 de l'éolien en France avec une capacité installée de 1 533 MW. Le groupe présidé par Gérard Mestrallet détient également 49,97 % du capital de la Compagnie Nationale du Rhône à Lyon.

Maïa compte au total 230 collaborateurs dont 76 salariés, ingénieurs et techniciens de l'entité reprise, sont concernés par cette opération. Le groupe a annoncé vouloir poursuivre son développement dans les domaines de l’immobilier et des infrastructures.

Quant au président Christophe Gruy, il pense déjà à l’avenir avec un projet lyonnais prévu pour l'automne : l'ouverture de son premier hôtel, de luxe, sur la colline de Fourvière.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.