Rhône : un chevreuil déboussolé reste couché sur l'A6

Rhône : un chevreuil déboussolé reste couché sur l'A6
DR

Ce samedi matin, les automobilistes empruntant l'A6 dans le sens Nord-Sud ont pu croiser le jeune animal.

Un chevreuil, perdu et visiblement affolé, s'est retrouvé sur la bande d'arrêt d'urgence de l'axe à hauteur de l'échangeur de Limonest, à quelques kilomètres de Lyon.

Ne souhaitant plus bouger, le cervidé s'est couché, attendant qu'on vienne l'aider et le sortir de ce cauchemar. Des agents de l'autoroute ont tenté de le faire partir sans le forcer à fondre sur les voitures, en vain.

Une mésaventure qui ne sera bientôt plus qu'un lointain souvenir, lorsque l'A6-A7 aura été déclassée entre Pierre-Bénite et Dardilly. La vitesse des voitures sera considérablement abaissée, ce qui permettra aux agents d'intervenir plus efficacement.

Tags :

A6

chevreuil

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
goupi le 10/05/2016 à 10:36

A cette époque les chevreuils sont saouls parce qu'il consomment beaucoup de bourgeons et ne savent plus ou ilsvont nous sommes vigilants à la campagne sur ce phénomène.

Signaler Répondre

avatar
Marmotte le 09/05/2016 à 14:47

Vu surtout l étendu des travaux Porte de Lyon pour le nouvel échangeur, pas mal d animaux se retrouvent délocalisés et déboussolés . J ai vécu 25 ans dans ce coin et je suis effarée de voir des hectares de forêt rasée, des travaux sur la Nationale et l autoroute qui empêche le déplacement de ces animaux en toute sécurité que ce soit d un côté ou de l autre. Après il y a une portion d autoroute déjà limité a 70 km/h au niveau de la sortie Limonest . C est l enfer pour prendre cette sortie le soir, c est l enfer sur la National pour rejoindre la Tour de Salvagny et ils en rajoutent une couche avec cet échangeur . Ce serait déjà le bonheur si on pouvait rouler à 50 .

Signaler Répondre

avatar
gigot le 08/05/2016 à 17:08

Avec une sauce grand veneur c'est un régal !!

Signaler Répondre

avatar
boubouphile le 07/05/2016 à 17:46

a-t-on essayé de l'endormir avec un tir ad-hoc afin de l'extraire ensuite et le remettre dans la campagne ? ça éviterait de risquer un accident routier et d'accord avec Persea, la faune n'a rien à faire du classement ou non en autoroute

Signaler Répondre

avatar
Persea le 07/05/2016 à 11:24

comment le déclassement pourrait empêcher l'intrusion de la faune sauvage sur les autoroutes de la circulation ? Surtout que cette zone n'est pas dans le périmètre de déclassement ....Dans le cas présent, il faut inciter le jeune cervidé a s'exfiltrer du piège autoroutier dans lequel sa curiosité l'a conduit en le reconduisant à la frontière (en le poussant doucement et en l'encadrant d'un périmètre de sécurité.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.