Reprise de Gerland par GL Events : Aulas a réclamé 30 millions d’euros à Ginon

Reprise de Gerland par GL Events : Aulas a réclamé 30 millions d’euros à Ginon
Jean-Michel Aulas - LyonMag

L’été est habituellement calme dans les tribunaux. C’est pourtant la période qu’a choisie Jean-Michel Aulas pour assigner en justice Olivier Ginon dans le cadre de la reprise du stade de Gerland par GL Events.

Selon les Potins d’Angèle, le président de l’Olympique Lyonnais réclamait ainsi 30 millions d’euros au PDG du groupe lyonnais spécialisé dans l’évènementiel. Il lui reprochait d’avoir "profité des informations confidentielles (…) obtenues en tant qu’administrateur de l’OL, dans sa négociation avec la mairie" pour récupérer l’enceinte du 7e arrondissement de Lyon.

Depuis, les deux parties ont finalement trouvé un accord et ont même diffusé un communiqué commun ce mercredi soir. "Une assignation a effectivement été déposée comme un acte de procédure dans le cadre de négociations actuellement en cours entre OL Groupe et GL events. Ces négociations sont en cours de finalisation au terme de plusieurs réunions dont la dernière s’est tenue hier soir. En toute hypothèse, ces discussions actuelles ne remettent en aucun cas en cause l’estime réciproque que nous nous portons", indiquent les deux capitaines d’industrie lyonnais.
La nature de l’arrangement trouvé n’a pas été dévoilée.

Pour rappel, Olivier Ginon profitera dès 2017 du stade de Gerland pour y faire évoluer son équipe, le LOU Rugby. Ce qui gênait Jean-Michel Aulas, c’était la promesse d’y organiser également des évènements culturels. Or, avec son Parc OL, JMA espérait garder le monopole encore un temps sur l’agglomération.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.