Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog spectacles

L'incroyable Hulk et Made in Italy au cinéma, des projections gratuites en plein air, les Authentiks à Vienne et la fin des Nuits de Fourvière. Le programme sorties de la fin juillet

Cinéma

L'incroyable Hulk
Pour la deuxième adaptation de cette série TV, le réalisateur Louis Leterrier a fait appel à Edward Norton pour incarner le célèbre monstre vert. Et Norton justifie à lui seul qu’on aille voir ce film. Un grand acteur qui a fait depuis longtemps ses preuves au cinéma avec notamment “Fight Club” ou “American History X”. Les rôles de ce personnage schizophrène lui vont parfaitement. Son jeu est vraiment saisissant, comme d’habitude. Dans cette nouvelle adaptation, New York est ravagée par un terrible monstre : Abominable. Du coup, le héros, Bruce Banner, fait appel au monstre qui sommeille en lui... Un beau spectacle d’effets spéciaux. Dans le genre cinéma d’action, ce deuxième épisode de “Hulk” au cinéma est très réussi.
De Louis Leterrier avec Edward Norton, Liv Tyler, Tim Roth. Durée : 1h52. Sortie le 23 juillet.

Made in Italy
Un film sorti début juillet et co-produit par Rhône-Alpes Cinéma. L’histoire de Luca, un écrivain raté d’origine italienne joué par Gilbert Melki, qui vit à Lyon mais qui regrette l’Italie. A  la mort de son père, il retourne à Turin, sa ville natale. Mais il ne reconnaît plus le pays de son enfance. Tout a changé depuis que Berlusconi a pris le pouvoir. Même la famille n’est plus une valeur sûre. Car la mort du père fait resurgir le passé. La rivalité des ex-femmes de son père, les dettes et les nouveaux frères et sœurs viennent troubler l’enterrement. Le réalisateur, Stéphane Giusti, présente une Italie où la téléréalité a remplacé le cinéma de la belle époque des Fellini et Pasolini. Le film évoque aussi le déracinement, la recherche d’identité, la rivalité historique entre la France et l’Italie... Bref, beaucoup de questions mais peu de réponses. Et au fond, cela donne un film sans grande cohérence. Et même Gilbert Melki, pourtant un excellent, n’arrive pas à tirer son épingle du jeu.


Plusieurs projections gratuites en plein air à Lyon cet été. Avec de nombreux films grand public. Comme  “Pirates des Caraïbes” avec Johnny Depp au parc de la Mairie du 5e arrondissement, le 26 juillet. Dans le cadre de “Cinéma sous les étoiles”, on pourra aussi voir le superbe “Snatch” de Guy Ritchie le 21 juillet place Sathonay. Une comédie délirante avec Brad Pitt dans le rôle décalé d’un gitan bagarreur et complètement fou. Une projection suivie de “Crazy Kung Fu” de Stephan Chow pour une soirée ciné qui se terminera vers 1 h du matin. Alors que le 22 juillet, on pourra voir “Cercle rouge” de Jean-Pierre Melville place d’Ainay dans le 2e arrondissement. Un chef-d’œuvre du cinéma policier avec Delon et Bourvil. Le 24, toujours place d’Ainay, c’est “Le parrain” de Francis Ford Coppola qui sera diffusé. Un classique de 1972 avec Marlon Brando et Al Pacino pour ce premier épisode de l’histoire des Corleone, famille mafieuse d’origine sicilienne immigrée à New York. Enfin, dans le cadre de “Passeurs d’images”, on peut citer la projection de “Caramel” de Nadine Labaki le 16 juillet sur la place du marché de Vaise, le dessin animé de Michel Ocelot “Princes et princesses” le 23 juillet au parc du Vallon à la Duchère. Dans ce même parc, le James Bond “Casino Royale” de Martin Campbell sera projeté le 30 juillet.


Musique

Affiche exceptionnelle pour le festival musique des Authentiks le 26 juillet à l’amphithéâtre de Vienne. Avec un enchaînement de stars : Wax Taylor proposera son électro hip-hop avec en plus sur scène une chanteuse soul, une violoncelliste et une flûtiste. La Marseillaise Keny Arkena lancera son rap engagé et enragé alors que les Lyonnais du Peuple de l’herbe devraient à nouveau surchauffer l’amphithéâtre. Egalement à l’affiche : un batlle hip-hop, Yelle ou l’excellent dub des Stéphanois de Brain Damage.
Le 26 juillet à l’amphithéâtre de Vienne. Tarifs : de 15 à 25 euros. Renseignements : www.locomysic.com


Nuits à Fourvière

Le festival des Nuits de Fourvière offre une très belle fin de programmation. Avec par exemple la Compania nacional de danza les 21 et 22 juillet. Une des meilleurs troupes européennes qui présentera notamment une création de son célèbre chorégraphe Nacho Duato : “Domine nostra”. Spectaculaire. Plusieurs concerts à ne pas rater. Avec par exemple les révélations Yaël Naim, Pauline Croze et Carmenmariavega le 26  juillet ou trois chanteuses exceptionnelles le 29 : Angélique Kidjo, Rokia Traoré et Asa. Alors que la soirée “Eclat final” le samedi 2 août s’annonce particulièrement festive avec un son très brésilien : Olodum, Barbatuques et Mayra Andrade. Par contre les concerts de Vanessa Paradis, Massive Attack, Camille et The Do ou Keith Jarrett sont déjà complets. Mais on peut toujours découvrir le théâtre flamenco de Juliette Deschamps “Rouge, Carmen”. Une création du festival à l’Odéon du 17 au 19 juillet.
Renseignements : 04 72 32 00 00 ou www.nuitsdefourviere.fr



Tags : Nuits de Fourvière | Authentiks | Made in Italy |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.