Vénissieux : des véhicules et poubelles incendiées aux Minguettes

Vénissieux : des véhicules et poubelles incendiées aux Minguettes
Photo d'illustration - LyonMag

Après l’attaque de policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) par une quarantaine d’individus mercredi soir, la situation reste électrique aux Minguettes.

Malgré la présente des forces de l’ordre et d’un hélicoptère de la gendarmerie dans le quartier, la soirée de vendredi à samedi a été particulièrement violente. Des groupes de jeunes se sont prêtés à des scènes de harcèlement entre la rue des Martyrs-de-la-Résistance et le boulevard Lénine.

Enfin, les pompiers ont dû procéder, peu avant minuit, à l’extinction d’environ six poubelles et de cinq véhicules incendiés. Malgré ces incidents, aucune interpellation n’a eu lieu.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 24/10/2016 à 16:10
Saïd a écrit le 24/10/2016 à 15h29

Une minorité qui emmerde la majorité. Quand les lois vont changer et que d'agresseurs ils se retrouveront victimes. Ils comprendront se que ça fait ,d'être battus et humilier.la roue tourne pour tout le monde.

Des gens équilibrés et "pas dans la merde financièrement" ne cherchent jamais à nuire.

Signaler Répondre

avatar
Saïd le 24/10/2016 à 15:29

Une minorité qui emmerde la majorité. Quand les lois vont changer et que d'agresseurs ils se retrouveront victimes. Ils comprendront se que ça fait ,d'être battus et humilier.la roue tourne pour tout le monde.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 24/10/2016 à 14:34

C'est l'histoire de populations dont on avait "besoin économiquement" (vive les 30 glorieuses que certains regrettent) mais qui était là uniquement pour "faire les robots".

Maintenant les vrais robots ont remplacé les jobs de ces personnes, et on croit qu'on peut "supprimer" l'existence de ces personnes et de leurs descendants...

Le problème est donc bien plus profond que "le racisme" et tous ces déplacements de population. Le problème est le système économique tout entier.

Signaler Répondre

avatar
A la limite du chaos le 24/10/2016 à 13:49
Nostromo a écrit le 22/10/2016 à 14h13

Plus que ça ...
Cette maladie est vieille comme l'humanité.
Elle a un nom : la pauvreté.
Et une conséquence : l'exclusion
Regardez les, déjà tout petits, avec leurs parents ou grand parents
A 5 ans, l'essentiel est déjà joué
A 12, 13 ans, au sortir de l'enfance, c'est fichu depuis un moment déjà
La solution existe et s'appelle l'école qui malheureusement se délite depuis la "libération" de 68
Sous les pavés la plage ?
Non ! Sous les pavés le chaos
Cette partie de notre histoire contemporaine a démarré il y a 50 ans

C'est pourquoi on accueille encore plus de migrants dans notre pays, dont la plus part aurons du mal a s’intégrer et viendront gonfler encore un peu plus les chiffres de la délinquance.

Signaler Répondre

avatar
Fifa le 22/10/2016 à 19:01
Marie-Louise a écrit le 22/10/2016 à 18h54

Au fait, la France est toujours en état d'urgence ???

Oui,en attendant la guerre civile ,qu'ils nous ont préparé.

Signaler Répondre

avatar
Marie-Louise le 22/10/2016 à 18:54

Au fait, la France est toujours en état d'urgence ???

Signaler Répondre

avatar
Beef le 22/10/2016 à 16:50

Notre système encourage la violence et la délinquance depuis au moins trente ans . Meme sarko ,le super héros à langue de veau, n'a pas carcheriser les quartiers. ,mais diminué leur effectifs,révoqué énormément de policiers,à croire que les narco trafiquants jouent dans la même cour que les politiques.

Signaler Répondre

avatar
Grace le 22/10/2016 à 16:31

Quel laxisme envers des personnes que nous avons accueillies et qui sont aidées grâce à nos impôts !!

Il faut des morts pour que ça bouge, et encore !!!

S'ils ont tant la haine qu'ils repartent dans leurs pays d'origine, mais là bas, plus d'argent facile et les voleurs et dealers sont sévèrement punis !!!

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 22/10/2016 à 14:13
QI d huitre a écrit le 22/10/2016 à 12h45

c'est pas nouveau dans les banlieues ça fait 25 ans que ça dure

Plus que ça ...
Cette maladie est vieille comme l'humanité.
Elle a un nom : la pauvreté.
Et une conséquence : l'exclusion
Regardez les, déjà tout petits, avec leurs parents ou grand parents
A 5 ans, l'essentiel est déjà joué
A 12, 13 ans, au sortir de l'enfance, c'est fichu depuis un moment déjà
La solution existe et s'appelle l'école qui malheureusement se délite depuis la "libération" de 68
Sous les pavés la plage ?
Non ! Sous les pavés le chaos
Cette partie de notre histoire contemporaine a démarré il y a 50 ans

Signaler Répondre

avatar
QI d huitre le 22/10/2016 à 12:45
chance pour la France.... a écrit le 22/10/2016 à 12h02

Non seulement ils son méchants mais en plus ils sont c....

ils brûlent leurs propres véhicules !!!

c'est pas nouveau dans les banlieues ça fait 25 ans que ça dure

Signaler Répondre

avatar
chance pour la France.... le 22/10/2016 à 12:02

Non seulement ils son méchants mais en plus ils sont c....

ils brûlent leurs propres véhicules !!!

Signaler Répondre

avatar
A BIENTOT le 22/10/2016 à 11:13

Mais bon dieu quand est-ce qu'ils vont taper dans le paquet........

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.