Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

François Fillon - LyonMag

Primaire dans le Rhône : plus de 130 000 votants, Fillon tout proche des 50%

François Fillon - LyonMag

Le Rhône a changé de visage à droite.

Normalement largement acquis à Nicolas Sarkozy, le département et la Métropole ont voté François Fillon dimanche soir au premier tour de la primaire de la droite et du centre. Plus qu'un vote, c'est un plébiscite.
Car avec la grande majorité des bureaux de vote dépouillés, l'ancien Premier ministre était tout proche des 50% des voix, en culminant à plus de 48%. Les Lyonnais l'ont massivement soutenu.

 

Un score surprise, comme au niveau national. Mais le Rhône s'est totalement émancipé de la voix de ses leaders politiques. Car la majorité des parlementaires et des "grands élus" LR du département ont fait une campagne acharnée pour Nicolas Sarkozy.
Tandis que les centristes, à l'exception de Michel Mercier, soutenaient et appelaient à voter Alain Juppé.

 

Quid des électeurs de gauche venus participer à la primaire alors ? "Je ne pense pas que c'est ce qui a fait gagner François Fillon, nous indiquait dimanche soir Jérôme Moroge, maire de Pierre-Bénite et soutien du Sarthois. Dans ma commune, j'ai vu des élus de gauche voter, et ils m'ont dit qu'ils avaient choisi un bulletin Alain Juppé".

 

Gauche, droite, centristes, la primaire aura été un vrai succès populaire. Car avec plus de 130 000 votants, les Républicains ont réussi à convaincre deux fois plus d'électeurs que le PS lors de la primaire de la gauche en 2011.

 

Dans le détail, Alain Juppé a obtenu plus de 34 000 voix dans le Rhône, soit la moitié du score de François Fillon. Avec seulement 24 000 voix, Nicolas Sarkozy s'effondre dans ce qu'il pouvait considérer jusqu'à présent comme un fief.
A noter le "joli" score de Nathalie Kosciusko-Morizet dans notre département avec plus de 4000 voix, soit un peu moins du double de celui de Bruno Le Maire. Les deux candidats n'étaient pourtant pas venus en meeting récemment dans le Rhône ou à Lyon.



Tags : fillon | primaire à droite | primaire Les Républicains | juppe |

Commentaires 19

Déposé le 21/11/2016 à 21h08  
Par Départ imminent Citer

droit dans le mur ou FN? a écrit le 21/11/2016 à 20h47

la France est pétri de schizophrènes qui passent leur temps depuis des années à critiquer le matraquage fiscal,les gaspillages constants des élus,l'incapacité d'inverser la courbe du chômage et d'aider les plus faibles (sdf...) avec les resto du cœur qui explosent un peu plus chaque année le nombre des repas et d'un autre coté de siffle maintenant si on ose toucher aux dépenses publiques disproportionnées,si on tente de baisser les impôts et créer un dynamique pour les entreprises là ou l'emploi se créent .
D'aucuns diront que ce sont des nantis qui se plaignent le plus...
Vouloir le beurre l'argent du beurre et la crémière est leur credo mais durable jusqu'à quand?attitude pour faire le lit du FN assuremment

L'Europe de Bruxelles et la grande finance,peuvent si elle veulent ,annuler les dettes de pays menbres.sa c'est déjà fait,mais elle prefere garder cette épée de damocles pour pouvoir mieux appliquer la rigueur,qui ne marche pas. Et ,qui fera passer c'est sur les extrêmes , la crise de la dette est voulu, un pays surendetté,n'a plus d'avenir et le peuple n'a pas à payer la mauvaise gestion des politiques calamiteuses droite gauche. Tous s'en sont mis pleins les poches sur le compte des français.

Déposé le 21/11/2016 à 20h47  
Par droit dans le mur ou FN? Citer

la France est pétri de schizophrènes qui passent leur temps depuis des années à critiquer le matraquage fiscal,les gaspillages constants des élus,l'incapacité d'inverser la courbe du chômage et d'aider les plus faibles (sdf...) avec les resto du cœur qui explosent un peu plus chaque année le nombre des repas et d'un autre coté de siffle maintenant si on ose toucher aux dépenses publiques disproportionnées,si on tente de baisser les impôts et créer un dynamique pour les entreprises là ou l'emploi se créent .
D'aucuns diront que ce sont des nantis qui se plaignent le plus...
Vouloir le beurre l'argent du beurre et la crémière est leur credo mais durable jusqu'à quand?attitude pour faire le lit du FN assuremment

Déposé le 21/11/2016 à 20h37  
Par Papa schultz Citer

C'est quoi le progrès? a écrit le 21/11/2016 à 19h40

Ce ne sont pas des réformes, ce sont des contre réformes, il ne manque plus que la "chambre introuvable", et bientôt, ce sera la révolution.Mais bon si les Français sont maso, si le progrès à la Fillon, c'est "moins" pour les humbles, "plus" pour les riches, et si nos petits Français, racistes, catho,admirateurs des yatchs de ST Trop tout en en suçant une glace à l'eau , ne voient rien venir, c'est que la haine des étrangers,est plus forte, qu'ils sont avant tout contre le mariage pour tous,et que les gents dit normaux ne sont pas homo.Ben voilà on revient au 19° siècle, mais on est loin du siècle des lumières, enfin pas tout à fait, pour ces mêmes beaufs, on a un stade dit des lumières. Autre temps autres mœurs.

La plupart de cet électorat est retraité et vie confortablement. La jeunesse c'est que , c'est elle qui va payer les pots cassés ,salaires ,emplois,retraités,dette,ect... elle n'a rien à perdre est votera extrême,c'est sur.

Déposé le 21/11/2016 à 20h32  
Par C'est un choix Citer

En mai ,ont comparera les programmes ,la continuité d'un système gauche droite de tueurs ou la vrai alternance. Soignée ses plaies ou continué à se faire fouetté.

Déposé le 21/11/2016 à 20h31  
Par vive lénine? Citer

les gauchistes et les coco sont de sortie

Déposé le 21/11/2016 à 19h40  
Par C'est quoi le progrès? Citer

JCB a écrit le 21/11/2016 à 17h47

cela fait des décennies que la France n'a jamais eu un président qui libère l'économie et freine la dépense publique qui est devenue la drogue anesthésiante avec des déficits constants depuis 1974.
la bonne nouvelle c'est que les électeurs ont compris l'engrenage du "soviet suprême à la française" (57% du PIB par les dépenses publiques ) avec toujours plus de bureaucratie,de strates administratives,de fonctionnaires bref de dépenses publiques qui intègrent une gabegie sans cesse en augmentation et qui fragilisent par le poids d’impôts et de réglementations les créateurs de richesse (délocalisation ,faillite des entreprises les plus fragiles...):on fait alors le constat de 8 millions de pauvres ,de 6 millions de chômeurs et d'un exode de jeunes prêts à trouver des endroits plus propices pour travailler à l'étranger.
Avec un programme libéral sans concession, viendront les critiques de ceux qui ont fait le déclassement de la France depuis 1981 (la gauche) et le nouveau parti en poupe (front national) qui veut faire encore pire en matière économique en faisant passer d'un système socialisé à un système quasi communiste :même programme qu'un Mélenchon ou Besancenot
La pédagogie manque cruellement et se trouve manipulée avec 80 % des journalistes et des enseignants ayant des affinités avec le système socialiste adpetes à la drogue de l’interventionnisme de l'Etat et ses innombrables aides sans contrepartie (assistanat) qui ont conditionné une grande partie de la population.
le plus dur sera d faire accepter à la majorité des français et d'appliquer un programme contre le clientélisme syndical ou corporatistes (grand patronat avec le gouvernement ) pour libérer les milliers de petites entreprises à pouvoir recruter,grandir et donner un peu d'espoir à la France meurtrie par tant de communautarisme,et d'immobilisme
Réformer ne se fera pas sans casse et remise en cause,refuser les réformes c'est vouloir le statu quo (par intérêt ) au détriment de la France silencieuse la plus fragile

Ce ne sont pas des réformes, ce sont des contre réformes, il ne manque plus que la "chambre introuvable", et bientôt, ce sera la révolution.Mais bon si les Français sont maso, si le progrès à la Fillon, c'est "moins" pour les humbles, "plus" pour les riches, et si nos petits Français, racistes, catho,admirateurs des yatchs de ST Trop tout en en suçant une glace à l'eau , ne voient rien venir, c'est que la haine des étrangers,est plus forte, qu'ils sont avant tout contre le mariage pour tous,et que les gents dit normaux ne sont pas homo.Ben voilà on revient au 19° siècle, mais on est loin du siècle des lumières, enfin pas tout à fait, pour ces mêmes beaufs, on a un stade dit des lumières. Autre temps autres mœurs.

Déposé le 21/11/2016 à 19h20  
Par Sucette Citer

Je me marre a écrit le 21/11/2016 à 18h57

Il ne l'a pas fait en étant premier ministre et donc chef du gouvernement ( et oui en France c'est le premier ministre qui gouverne) pendant 5 ans, mais il dit qu'il va le faire en étant président........

Jupé Fillon ,Sarko ,ils ont tous étaient aux pouvoirs,et ils ont échoué .la preuve c'est François Hollande qui a repris la continuité. Apres la droite ,la gauche et vice versa. Les riches et les bobos sont joyeux,mais le peuple va continuer à souffrir.ont prends les memes et ont recommence ,quel avenir. Il ne faut pas s'étonner si 10millions de français ne votent plus.

Déposé le 21/11/2016 à 19h00  
Par Filou Citer

Sarko va pouvoir peut être enfin aller dans sa nouvelle maison: la prison.

Déposé le 21/11/2016 à 18h57  
Par Je me marre Citer

JCB a écrit le 21/11/2016 à 17h47

cela fait des décennies que la France n'a jamais eu un président qui libère l'économie et freine la dépense publique qui est devenue la drogue anesthésiante avec des déficits constants depuis 1974.
la bonne nouvelle c'est que les électeurs ont compris l'engrenage du "soviet suprême à la française" (57% du PIB par les dépenses publiques ) avec toujours plus de bureaucratie,de strates administratives,de fonctionnaires bref de dépenses publiques qui intègrent une gabegie sans cesse en augmentation et qui fragilisent par le poids d’impôts et de réglementations les créateurs de richesse (délocalisation ,faillite des entreprises les plus fragiles...):on fait alors le constat de 8 millions de pauvres ,de 6 millions de chômeurs et d'un exode de jeunes prêts à trouver des endroits plus propices pour travailler à l'étranger.
Avec un programme libéral sans concession, viendront les critiques de ceux qui ont fait le déclassement de la France depuis 1981 (la gauche) et le nouveau parti en poupe (front national) qui veut faire encore pire en matière économique en faisant passer d'un système socialisé à un système quasi communiste :même programme qu'un Mélenchon ou Besancenot
La pédagogie manque cruellement et se trouve manipulée avec 80 % des journalistes et des enseignants ayant des affinités avec le système socialiste adpetes à la drogue de l’interventionnisme de l'Etat et ses innombrables aides sans contrepartie (assistanat) qui ont conditionné une grande partie de la population.
le plus dur sera d faire accepter à la majorité des français et d'appliquer un programme contre le clientélisme syndical ou corporatistes (grand patronat avec le gouvernement ) pour libérer les milliers de petites entreprises à pouvoir recruter,grandir et donner un peu d'espoir à la France meurtrie par tant de communautarisme,et d'immobilisme
Réformer ne se fera pas sans casse et remise en cause,refuser les réformes c'est vouloir le statu quo (par intérêt ) au détriment de la France silencieuse la plus fragile

Il ne l'a pas fait en étant premier ministre et donc chef du gouvernement ( et oui en France c'est le premier ministre qui gouverne) pendant 5 ans, mais il dit qu'il va le faire en étant président........

Déposé le 21/11/2016 à 18h20  
Par Quel programme ? Citer

JCB: certaines propositions de Fillon sont intéressantes. D'autres sont clairement une régression sociale, dont:

- Durée de travail hebdomadaire de 48h

- Subordonner l'accès aux principales prestations sociales à 2 ans de résidence régulière en France: un réfugié qui trouve asile en France n'a pas intérêt à tomber d'un échafaudage ! Sinon, tant pis pour lui ?

- Retraite à 65 ans pour tous. Quelque soit la pénibilité du travail ?

Vous avez aimé la loi El Khomri, vous allez adorer Fillon.

http://www.lemonde.fr/personnalite/francois-fillon/programme/

Déposé le 21/11/2016 à 17h47  
Par JCB Citer

cela fait des décennies que la France n'a jamais eu un président qui libère l'économie et freine la dépense publique qui est devenue la drogue anesthésiante avec des déficits constants depuis 1974.
la bonne nouvelle c'est que les électeurs ont compris l'engrenage du "soviet suprême à la française" (57% du PIB par les dépenses publiques ) avec toujours plus de bureaucratie,de strates administratives,de fonctionnaires bref de dépenses publiques qui intègrent une gabegie sans cesse en augmentation et qui fragilisent par le poids d’impôts et de réglementations les créateurs de richesse (délocalisation ,faillite des entreprises les plus fragiles...):on fait alors le constat de 8 millions de pauvres ,de 6 millions de chômeurs et d'un exode de jeunes prêts à trouver des endroits plus propices pour travailler à l'étranger.
Avec un programme libéral sans concession, viendront les critiques de ceux qui ont fait le déclassement de la France depuis 1981 (la gauche) et le nouveau parti en poupe (front national) qui veut faire encore pire en matière économique en faisant passer d'un système socialisé à un système quasi communiste :même programme qu'un Mélenchon ou Besancenot
La pédagogie manque cruellement et se trouve manipulée avec 80 % des journalistes et des enseignants ayant des affinités avec le système socialiste adpetes à la drogue de l’interventionnisme de l'Etat et ses innombrables aides sans contrepartie (assistanat) qui ont conditionné une grande partie de la population.
le plus dur sera d faire accepter à la majorité des français et d'appliquer un programme contre le clientélisme syndical ou corporatistes (grand patronat avec le gouvernement ) pour libérer les milliers de petites entreprises à pouvoir recruter,grandir et donner un peu d'espoir à la France meurtrie par tant de communautarisme,et d'immobilisme
Réformer ne se fera pas sans casse et remise en cause,refuser les réformes c'est vouloir le statu quo (par intérêt ) au détriment de la France silencieuse la plus fragile

Déposé le 21/11/2016 à 14h28  
Par Avis Citer

Et Wauquiez, l'a donc pas fait son boulot alors!!! va falloir qu'il retourne sa doudoune...

Déposé le 21/11/2016 à 11h52  
Par AieAieAieSarkoRevientEn2020 Citer

le programme de Fillon est le même que celui de Juppé : suppression ISF, négociation dans chaque entreprise du temps de travail (c'est ce que veut aussi le gouvernement actuel, au passage...) , augmentation du taux de TVA (hausse de 2% pour Fillon, 2 fois moins pour Juppé), diminution du nombre de fonctionnaire (500 000 chez Fillon , très populiste sur ce coup(sûr à 100% que c'est mathématiquement infaisable, et là , il n'y aura pas de surprise, on ne parle pas d'une élection) , etc....
La seule difference, c'est dans le niveau de populisme et de démnagogie. Fillon, c'est Monsieur Plus dans la démagogie : supprimer plus d'impots, plus de fonctionnaires, etc etc... A mon avis, le second tour va faire un retour de baton pour Fillon. C'est d'une part, assez simple de montrer que son programme est irréaliste et donc uniquement populiste (comme dit Trump, il faut dire certaines choses pour faire déplacer et faire voter certaines personnes...) et qu'il n'a aucun poids face aux leaders d'europe et du monde (puisque la politique international reste la fonction principale du président) et d'autre part, face à l'extreme droite, Juppé aura plus de poids que Fillon.

Déposé le 21/11/2016 à 10h27  
Par SARKOZY punit! Citer

La Girouette Sarkozy s'effondre ...rien de plus normal...il a osé dire " vous voulez que je vous dise que j'abrogerai la Loi TAUBIRA? Eh bien je vous le dis, ça ne coûte pas cher"...pour ensuite se renier... et pour finir de clouer son cercueil : " En cas de second tour HOLLANDE - MLP" je voterai...HOLLANDE! (Il a encore dit à ses électeurs hier de ne pas se tourner vers les extrêmes...

Déposé le 21/11/2016 à 09h56  
Par Jeansais Citer

Tout n'est pas perdu pour la gauche si elle n'est pas trop maladroite...
Une extrême droite doublée sur sa droite par le programme de Fillon très à droite
Une extrême gauche qui n'est plus central et des centristes toujours gauches qui pourraient se décentrer sur leur gauche

Quant à la gauche il lui faut trouver maintenant un candidat pas trop gauche qui ne confonde pas la droite et la gauche...!

Déposé le 21/11/2016 à 09h45  
Par Prosper Citer

Le Rhône en général et la métropole lyonnaise en particulier sont censés être de tradition et de culture centristes.Or, le résultat du premier tour des primaires de la droite et du centre est net et sans bavure au profil de Fillon.

Ce constat démontre une fois de plus la faillite des dirigeants locaux UDI et Modem et leur incapacité à mobiliser leur électorat appelé initialement à voter Juppé.
Méritent-ils d'obtenir des "places" dans les investitures législatives à venir ?....le débat est ouvert.

Déposé le 21/11/2016 à 09h43  
Par ouaf! Citer

Si F.F; est gagnant de la primaire, il sera le futur président.
Si c'est A.J. rien n'est joué., ce dernier aurait mieux fait de se désister et sortir la tête haute au lieu de jouer les mauvais perdants.

Déposé le 21/11/2016 à 09h30  
Par ANNIE H Citer

Dietrich a écrit le 21/11/2016 à 09h20

Son programme :
- Diminution du déficit public, retraite à 65 ans, retour aux 39 heures, alignements des systèmes de retraite public/privé.
Tiendra-t-il ses engagements s'il est élu ?

Il ose appliquer les dispositions qui sont d’INTERET GENERAL contrairement au Baronnet local qui se sert avant de servir et n'engage en sous main rien que ce qui peut le maintenir en place et le "gaver" gaver en cumul de multiples mandats (qu'il ne remplit même pas quand il passe son temps aux côtés de MACRON) sur le dos de ses concitoyens

Déposé le 21/11/2016 à 09h20  
Par Dietrich Citer

Son programme :
- Diminution du déficit public, retraite à 65 ans, retour aux 39 heures, alignements des systèmes de retraite public/privé.
Tiendra-t-il ses engagements s'il est élu ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.