Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog éco

Alternative Post attaque le monopole de La Poste, le fonds d'investissement Finadvance prend le contrôle des librairies Decitre, BioMérieux se développe dans le diagnostic du cancer en rachetant une entreprise américaine...

L’événement
Alternative Post attaque le monopole de La Poste


Cette entreprise lyonnaise concurrence La Poste sur les envois de catalogues de moins de 50 grammes.

“On a perdu 250 000 euros l’année dernière et on va encore perdre de l’argent sur l’exercice 2008 pour un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. Mais l’année prochaine on sera à l’équilibre”, assure Christophe Viornery qui est le directeur général d’Alternative Post créée il y a seulement un an. Mais ce distributeur de courrier spécialisé dans l’envoi de catalogues et de brochures a déjà séduit plusieurs gros clients : CCI de Lyon,  Galeries Lafayette, Smart, Kéolis Lyon, des voyagistes, des assureurs...
Ses atouts ?  “Nos tarifs sont 10 à 20% moins chers que La Poste.” Une économie rendue possible par un système de tri assez astucieux. Christophe Viornery explique : “On prend le fichier qui regroupe les adresses des destinataires. Puis on convertit les adresses en coordonnées GPS afin de calculer le trajet de distribution le plus court possible et de déterminer un ordre de distribution. On peut alors classer le fichier selon cet ordre et demander à l’imprimeur de nous livrer les plis dans le même ordre. Du coup, plus besoin de trier le courrier.” Mais Alternative Post a aussi trouvé la parade pour livrer des plis de moins de 50 grammes alors que cette activité est protégée par le monopole de La Poste. Or c’est le marché le plus intéressant puisqu’il représente 83% des envois. “Comme chaque adresse est traduite en coordonnées GPS, on ne l’inscrit pas sur l’enveloppe. Du coup, ce n’est pas considéré comme de la correspondance postale et ça ne tombe pas sous le monopole de La Poste.” Une invention qui permet à Alternative Post de ne pas attendre la fin du monopole postal prévu pour 2011 et de prendre de l’avance sur ses concurrents. L’année prochaine, l’entreprise, qui compte déjà 10 agences en France dont trois dans la région avec 90 salariés, va ouvrir 5 agences et développer des franchises pour étendre son réseau. “Pour nous, c’est vital car plus on est implanté, plus on peut distribuer de plis”, précise Christophe Viornery qui espère couvrir au moins 25% de la population française dans trois ans et réaliser 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. En donnant la priorité à une clientèle professionnelle.


Les librairies Decitre appartiennent désormais au fonds d’investissement Finandvance qui est actionnaire à 53% tandis que la famille Decitre garde 37% du capital. Reste à savoir quels seront les projets de développement du groupe qui compte 8 magasins dans la région Rhône-Alpes. Guillaume Decitre, le nouveau dirigeant qui a succédé à son père, Pierre Decitre, évoque l’ouverture de magasins en dehors de la région Rhône-Alpes. Il faut dire que Decitre a besoin d’une nouvelle stratégie pour se développer. La concurrence est en effet de plus en plus forte car de nouveaux acteurs se sont positionnés sur le créneau : la grande distribution avec Carrefour, Auchan ou Leclerc, mais aussi le groupe Lagardère qui contrôle Hachette et qui a racheté les librairies Virgin en 2001. Sans oublier le groupe allemand Bertelsmann qui, avec France-Loisirs, est devenu un acteur majeur sur ce marché qui commence à être saturé. Et Decitre sait qu’il doit ouvrir de nouvelles librairies hors de la région Rhône-Alpes pour trouver de nouveaux débouchés. Ce qui demande de gros investissements. L’entreprise pourrait aussi se développer son site web, Decitre.fr, où elle propose 450 000 références, qu’on peut obtenir sous 48h pour les livres en stock. L’année dernière, Decitre a réalisé un chiffre d’affaires de 53,2 millions d’euros pour 1 millions d’euros de résultat net avec 400 salariés.

BioMérieux, l’entreprise lyonnaise spécialisée dans le diagnostic des maladies, a racheté AviaraDx, un laboratoire américain qui développe des tests capables d’identifier les cancers. Un marché stratégique. L’entreprise d’Alain Mérieux a d’ailleurs payé son acquisition au prix fort : 43 millions d’euros pour une entreprise de 19 salariés. Même si AviaraDx commercialise déjà deux tests. L’année dernière, BioMérieux a réalisé un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros pour 98 millions d’euros de bénéfices et 5 700 salariés.

L’agenda de la semaine

Capelli, le groupe lyonnais d’immobilier, tient son assemblée générale le 19 septembre. Et lundi, Medicrea publiera ses résultats semestriels tandis que l’OL publiera ses résultats annuels.

La semaine boursière

Les hausses
Setforge : le titre gagne 32,84% à 16,02 euros.
Akka Technologies : bonne semaine pour la SSII lyonnaise qui progresse de 14,32% à 14,69 euros.
LVL Medical : le groupe lyonnais d’assistance médicale à domicile est en hausse de 12,76% à 11,84 euros.

Les baisses
Avenir Finance : -12,44% pour l’action Avenir Finance qui tombe à 7,88 euros.
Groupe Partouche : l’action chute de 10,36% à 6,06 euros
BioMérieux : le titre perd 9,49% à 63,71 euros.



Tags : BioMérieux | Medicrea | Decitre | Alternative Post | La Poste | Finadvance |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.