Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Image d'illustration - DR

Lille, préférée à Lyon pour le futur siège de l’Agence européenne du médicament

Image d'illustration - DR

Conséquence directe du Brexit, l'Agence européenne du médicament, l'EMA, va devoir déménager. Elle était installée à Londres depuis 1995.

C'est un dossier qui avait fait saliver plusieurs métropoles européennes. Le vote de juin dernier sur le Brexit a enclenché l'ouverture de plusieurs dossiers de candidatures de la part de nombreuses villes européennes et françaises. En France, ce ne sont ainsi pas moins de huit villes qui avaient monté un dossier, parmi lesquelles Lille, Paris, Strasbourg ou encore Lyon.

 

Mais le Premier ministre Bernard Cazeneuve a mis fin au suspense le 19 avril. La candidature de la Préfecture des Hauts-de-France a été retenue par l'État pour porter les couleurs françaises.

 

Un dossier lyonnais mal préparé ?

 

C'est évidemment un coup dur pour la Métropole lyonnaise. Et en particulier pour Françoise Grossetête, député européenne lyonnaise qui avait lancé la candidature de Lyon. Cette dernière avait en effet, suite au vote des Britanniques, rapidement fait connaître sa position par voie de communiqué : "Je veux […] demander la relocalisation de l'Agence européenne du médicament à Lyon". Elle avait alors transmis une proposition au sénateur-maire de la Ville, Gérard Collomb, ainsi qu'à la ministre de la Santé, Marisol Touraine et au commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis, "afin que la Ville fasse rapidement valoir ses atouts pour accueillir l'Agence".

 

Du côté des autorités lyonnaises, la construction du dossier avait quelque peu cafouillé. Gérard Collomb et Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, avaient tous deux déposé un dossier dans un premier temps, sans se concerter. Avant de finalement faire une candidature commune et de "solliciter l'appui de l'État quant à cette candidature", portée selon eux par le "berceau historique de la médecine".

 

Des arguments lyonnais insuffisants ?

 

Des arguments qui n'ont pas su convaincre en plus hauts lieux, puisque c'est donc Lille qui portera la candidature française. Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve a expliqué avoir préféré la Métropole lilloise, "idéalement située au cœur de l'Europe" pour sa proximité avec les autres institutions européennes et son accessibilité. Le Premier ministre a également parlé de Lille comme "l'un des pôles majeurs" de l'écosystème de santé français.

 

Alors que la maire de Lille, Martine Aubry, s'est félicitée de cette décision, Françoise Grossetête a de son côté exprimé sa déception. D'après la député européenne, le choix de Lille pour accueillir l'EMA serait davantage politicien.

 

Elle a par ailleurs déclaré à Lyon Capitale que "La Métropole lyonnaise [lui] semblait pourtant mieux remplir les critères de sélection évoqués par l'Agence".

 

Le pôle de santé lyonnais se passera donc de l'agence, qui emploie plus de 800 fonctionnaires européens et qui gère notamment les autorisations de mise sur le marché des médicaments à l'échelle de l'Union.



Tags : Lyon | santé | EMA | Union Européenne |

Commentaires 10

Post monétaire Déposé le 21/04/2017 à 12h45  
Par Post monétaire Citer

Dans un monde monétaire, quand une ville "gagne" (Lille), une autre perd (Lyon) (mais encore plus les anglais qui vont comprendre encore mieux avec la suite... :o)

(non, ce n'est pas du postmomo ou Fan Club (qui a changé de technique pour se foutre de notre point de vue :o) )

(et deux smiley pour philosmiley)

Déposé le 21/04/2017 à 12h43  
Par Toto69 Citer

Il me semble qu'il y a quelques années, Lyon avait été désignée dans le cadre des pôles d'excellence dans le domaine industries chimiques et pharmaceutiques. Donc, avec une vraie logique, on désigne Lille... cherchez l'erreur !

Déposé le 21/04/2017 à 12h34  
Par Gégé le footeux Citer

J Lutars a écrit le 21/04/2017 à 11h33

je vous rappelle que le stade est à Décines, ville administrée par Laurence Fautra !

Mon pauvre Jérôme, décidément tu n'as pas digéré ta défaite, à la moindre occasion tu la ramènes.
C'est Gégé le traitre au PS qui a imposé le stade de la honte aux Décinois, c'est lui qui a manipulé les élus pour obtenir la DIG, c'est lui qui a fait cadeau des terrains à Aulas, Crédoz a fait de même, c'est lui qui , sous ta triste équipe, avec Crédoz en tête a menti aux Décinois, a signé le PC, a permis les expropriations honteuses et a conduit Décines dans le bordel actuel à chaque match. « La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toutes circonstances » Dire qu’on est en démocratie, quels dégâts faits par ce pauvre PS, il a trahi ses valeurs et ceux qui ont trahi le quittent .
Que vient faire L.Fautra dans ce pathétique raisonnement ?

Déposé le 21/04/2017 à 11h33  
Par J Lutars Citer

Gégé le footeux a écrit le 20/04/2017 à 19h52

Lyon est plutôt spécialisé dans les stades de foot, c'est une spécialité collombienne.

je vous rappelle que le stade est à Décines, ville administrée par Laurence Fautra !

Déposé le 21/04/2017 à 11h16  
Par Lyonnais. Citer

Gégé le footeux a écrit le 20/04/2017 à 19h52

Lyon est plutôt spécialisé dans les stades de foot, c'est une spécialité collombienne.

ah ah ah ah ah.....excellent !!

Déposé le 21/04/2017 à 10h20  
Par henon Citer

Le choix de Lille ne serait il pas uniquement politique? Gérard Collomb a régulièrement critiqué Hollande. Laurent Wauquiez n'est pas en odeur de sainteté non plus à Paris. Critiqué vivement par Martine Aubry tout au long de son mandat, François Hollande a sans doute voulu faire un geste envers son "amie" lilloise.

Qu'est-ce qui empêche la Région et la Métropole de présenter la candidature de Lyon de manière directe? Dans peu de temps, François Hollande aura pris sa (très bien rémunérée) retraite. A suggérer à ces deux présidents

Déposé le 20/04/2017 à 19h52  
Par Gégé le footeux Citer

Lyon est plutôt spécialisé dans les stades de foot, c'est une spécialité collombienne.

Déposé le 20/04/2017 à 15h20  
Par Lyonxit Citer

Ce n'est pas Lille qui a été préféré a Lyon mais Aubry qui a été préféré a Collonb...
C'est aussi Paris qui est préservée par ce choix.
De la centralisation pure et dure en évitant qu'une seconde ville Française puisse obtenir un peu de leadership dans un domaine spécifique.
Que Lyon soit en pointe dans ce secteur mais pas trop.Que Toulouse soit en pointe dans l’aéronautique,mais pas trop.Que Marseille assure dans les secteur du tourisme nautique mais pas trop.Que Bordeaux reste "le petit paris" et ne devienne jamais "le Grand Bordeaux".
Paris distille savamment ces soutiens sous couvert de pseudo équité entre les villes sans jamais être derrière l'une d'elle a fond,
Diviser pour mieux régner!
Cette capitale est vraiment pathétique...
Nous n'avons jamais eu besoins d'elle pour exister.
A quand un Lyonxit?

Déposé le 20/04/2017 à 15h16  
Par bimbim Citer

mauvaise foi ou vérité... on ne saura jamais

tout ce qu on peux constater c est qu il reste encore 3 ans avant les prochaines municipales...et les sénatoriales


allez oust!

Déposé le 20/04/2017 à 14h10  
Par Lyonnais. Citer

.....aïe aïe aïe, encore des rides à venir sur la figure du colon, l'état lui fait payer son allégeance au bébé financier !!
Après, qu'on nous parle de dossier mal ficelé, c'est aussi un paramètre réel, mais pas que !!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.