Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Conseil régional : quand les RG confondent

Après la polémique provoquée par l'enquête des RG sur la religion du personnel du conseil régional Rhône-Alpes, le préfet du Rhône Jacques Gérault a rappelé, vendredi 3 octobre, à "éviter tout amalgame" entre terroristes et musulmans. Mais il s'est aussi dit "blessé" par un article du Progrès, qui affirme que "tout est parti d'une réunion et d'un ordre de la préfecture". En fait, le préfet a reconnu qu'une étude sur "l'évolution des réseaux islamistes radicaux dans le Rhône" avait été demandée aux services de police et de gendarmerie le 8 septembre. En rejetant la faute sur le policier qui a envoyé un e-mail mal formulé à la DRH du conseil régional.

Il faut dire que le policier incriminé, qui dépend de la sous-direction de l'Information générale, ex-RG, demandait également dans son courriel si certains employés avaient "demandé des aménagements d'horaires ou de service pour pratiquer leur religion".
"Ce fonctionnaire a sans doute cru bien faire", a réagi Jacques Gérault, précisant que le policier avait été jusqu'à présent "bien noté" et qu'il "regrettait beaucoup son acte". Mais il a été sanctionné d'un blâme et muté d'office.



Tags : conseil régional | rg |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.