Lyon : des coups de batte de baseball suite à un différend entre automobilistes

Lyon : des coups de batte de baseball suite à un différend entre automobilistes
Illustration - LyonMag

Ce mardi, un Écullois de 37 ans a été interpellé.

L'homme a visiblement perdu son sang-froid au volant. Ce mardi, cet automobiliste habitant Écully a sorti les grands moyens pour s'expliquer avec un autre conducteur. À la suite d'un différend qui opposait les deux hommes, l'Écullois a sorti une batte de baseball de son auto et a frappé la personne avec qui il s'expliquait.

Âgée de 41 ans, la victime est originaire de Morancé, entre Lyon et Villefranche. Il a reçu 8 jours d'ITT à la suite de cette attaque.

Son agresseur, lui, a été interpellé à 22h30, place Louis Pradel, dans le 1er arrondissement. Il doit être présenté au parquet ce jeudi.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
orthographe le 05/08/2017 à 09:37

@Jessica, svp essayez de faire moins de fautes d'orthographe, cela donnerait du sens à ce que vous écrivez...

Signaler Répondre

avatar
c. le 05/08/2017 à 09:21

Seulement une petite batte de baseball ? Je suis convaincu que certains automobilistes possèdent même une arme à feu dans leur voiture et pas qu'un peu.... de vrais animaux sauvages en liberté. Donc en voiture souriez au volant ...

Signaler Répondre

avatar
Jessica le 04/08/2017 à 20:32

C un homme lui un vrai au moin il a pas faits semblant comme tous ce qui font les chauds et après sa porte plainte j espère qui va sans sortir

Signaler Répondre

avatar
Merci patron le 03/08/2017 à 23:33

Ca n'arrive qu'au peuple et jamais aux députés/juges/ministres/présidents.

Signaler Répondre

avatar
thomaslyon le 03/08/2017 à 20:05

voilà surtout un dégonflé qui a besoin d'une batte pour avoir le dessus.
sa mère ne lui a pas fait des mains?

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 03/08/2017 à 19:38
moneypenny a écrit le 03/08/2017 à 18h17

Tout à fait, P.M.! Ce sont les psychologiquement faibles qui utilisent la violence, physique ou verbale. Par contre, je suis un peu moins d'accord sur le reste. Pour des personnes "normales", le fait d'être exposé à la violence, TV, jeux vidéo, etc, n'engendrent pas de mauvais comportement. Là où je vous rejoins, pour les personnes plus fragiles ou sensibles à cela, des cours de psychologie digne de ce nom peuvent être efficaces.

"............Par contre, je suis un peu moins d'accord sur le reste. Pour des personnes "normales", le fait d'être exposé à la violence, TV, jeux vidéo, etc, n'engendrent pas de mauvais comportement..............."

c'est le débat : "est-ce que les jeux vidéos (par exemple) poussent à la violence dans la vie ordinaire, ou bien au contraire servent de défouloir qui protège la société ?"


Je ne pense pas qu'une "personne qui connaît les limites du respect de la vie d'autrui" va, parce qu'il joue à tirer sur les gens dans des jeux, pendant des heures et des heures, passer à l'acte dans la réalité.

Mais, est-ce que pour autant cela n'a pas d'influence sur son comportement lorsqu'il est soumis à une violence dans le monde réel...
?
Va-t-il avoir les réflexes de négocier, d'utiliser de la CNV, d'appeler les secours, ou celui de jouer le justicier ?



Sans oublier la "culture" de la peur :
plus on met dans le cerveau humain que "l'autre est un ennemi", moins on développe la confiance en son prochain.

Plus on parle "armée" au lieu de "philosophie, dialogue, compréhension", etc, plus on vote pour des personnes qui ont "le même langage, la même culture".


Un article intéressant sur l'armée et les jeux vidéos :
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2007/10/12/les-jeux-video-nouveau-terrain-d-entrainement-des-armees_965015_651865.html
(qui ne sont pas fait pour apprendre à coopérer, mais bien à écraser l'autre dans une guerre stratégique)

Pour le reste... :o)

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité le 03/08/2017 à 19:31
moneypenny a écrit le 03/08/2017 à 18h17

Tout à fait, P.M.! Ce sont les psychologiquement faibles qui utilisent la violence, physique ou verbale. Par contre, je suis un peu moins d'accord sur le reste. Pour des personnes "normales", le fait d'être exposé à la violence, TV, jeux vidéo, etc, n'engendrent pas de mauvais comportement. Là où je vous rejoins, pour les personnes plus fragiles ou sensibles à cela, des cours de psychologie digne de ce nom peuvent être efficaces.

Le vin 'saint' sera impliqué dans ce cas. Le coupable a besoin d'un alibi banal et plausible.

Signaler Répondre

avatar
moneypenny le 03/08/2017 à 18:17

Tout à fait, P.M.! Ce sont les psychologiquement faibles qui utilisent la violence, physique ou verbale. Par contre, je suis un peu moins d'accord sur le reste. Pour des personnes "normales", le fait d'être exposé à la violence, TV, jeux vidéo, etc, n'engendrent pas de mauvais comportement. Là où je vous rejoins, pour les personnes plus fragiles ou sensibles à cela, des cours de psychologie digne de ce nom peuvent être efficaces.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 03/08/2017 à 15:00
moi a écrit le 03/08/2017 à 14h37

voila le résultat des routes qui sont devenu des zone de non droits

Résultat d'une société violente qui promeut la violence dans les médias de masse pour ensuite vendre des espaces publicitaires. (voir informations, voir séries télé, voir nombre de meurtres vu chaque jour par les enfants et les adultes)

Résultat de ne pas expliquer que psychologiquement, la violence n'est pas l'expression de la force, mais celle de la frustration et de la faiblesse mentale pour résoudre les problèmes.

:o)

Signaler Répondre

avatar
moi le 03/08/2017 à 14:37

voila le résultat des routes qui sont devenu des zone de non droits

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.