Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bruno Bonnell - LyonMag

Pour Bruno Bonnell, le groupe parlementaire LREM “va sortir du silence” à la rentrée

Bruno Bonnell - LyonMag

Élu député LREM de la 6e circonscription face à Najat Vallaud-Belkacem, Bruno Bonnell s'est confié à nos confrères du Parisien. Dans les colonnes du quotidien, il assure que le groupe LREM à l'Assemblée nationale va véritablement entrer en action à la rentrée.

Quand on est entrepreneur, l'idée de destruction créatrice ne nous est généralement pas étrangère. Et c'est ce concept que Bruno Bonnell, député La République en marche de la 6e circonscription du Rhône, souhaite décliner à l'Assemblée nationale.

 

Ce lundi, le cofondateur d'Infogrames a répondu aux questions du Parisien. Dans les colonnes du quotidien, il promet une révolution dès la rentrée, orchestrée par le groupe LREM. Mais loin de vouloir ressembler au "Front insoumis" (contraction entre Front national et France insoumise), Bruno Bonnell a quelque peu détaillé sa stratégie.

 

Foin de la révolte sans queue ni tête promise par les partis d'extrême droite et gauche, le député prône "le désordre créatif". "Nous, députés LREM, voulons introduire de vraies ruptures [qui] n'ont bien sûr rien à voir avec les utopies des “Fronts insoumis”", explique le natif d'Alger.

 

"On va sortir du silence"

 

Mais avant de voir le déploiement de la stratégie politique de Bruno Bonnell, il va falloir encore patienter quelques semaines. Ce dernier, conscient de certaines lacunes que son groupe parlementaire peut connaître, assure néanmoins que les députés LREM sont désormais fin prêts. "Au regard des résultats, nous avons fait preuve d'une capacité d'adaptation remarquable. J'ai fait partie de ceux qui l'ont fermée, le temps d'apprendre les codes. Mais je vous annonce que nos classes sont finies. On va sortir du silence !", promet Bruno Bonnell.

 

C'est donc un groupe LREM rodé que l'on devrait retrouver sur les bancs de l'Assemblée à la rentrée, à en croire la vision du fondateur de Robopolis. Une formation forte et efficace donc, assure Bruno Bonnell. "J'ai la conviction que ce groupe est le modèle démocratique de demain", a-t-il confié au Parisien.

 

D'un puis de vue plus législatif, l'élu rhodanien aimerait bien entendu apporter son expertise. "Il faut adapter le fonctionnement du Parlement à la révolution numérique", assure-t-il. Bruno Bonnell souhaite carrément que les votes de certaines lois puissent se faire à distance, alors que "pour les grandes lois importantes, [il sera] partisan de rendre obligatoire la présence des députés dans l'Hémicycle."

 

Une idée comme une autre, dont l'importance peut néanmoins sembler toute relative. De plus, quant à savoir quelle loi est importante et laquelle ne l'est pas, on peut légitimement se demander qui tranchera.



Tags : bruno bonnell | rhône | assemblee nationale |

Commentaires 78

Post monétaire Déposé le 23/08/2017 à 18h18  
Par Post monétaire Citer

ignare en tout a écrit le 23/08/2017 à 17h23

vous en savez plus que M BONNELL sur les mutations des emplois ,on n'en doute pas une seconde avec toutes les entreprises que vous gérez et votre formation si riche!!!
Moins les gugus comme vous en savent plus ils font croire l'inverse:on connait les imposteurs:c'est comme ça que vous appliquez la psychologie?duper votre prochain?

Pourquoi prenez vous Monsieur Bonnell pour un con ?
Il sait parfaitement ce qu'il fait.

Je ne voudrais pas vous "embêter" plus, mais voici un extrait du documentaire que j'ai réalisé dernièrement (ceci, non pas pour le "moi je" mais pour vous montrer qui sait quoi) et qui vous montrera que c'est vous qui ne savez pas de quoi vous parlez :

https://youtu.be/qO_UhLT5460

Evidemment, ce n'est pas moi qui parle en voix off mais quelqu'un qui connaît de quoi il parle. Et certaines images montrent un produit où Monsieur Bonnell est actionnaire. Saurez vous le trouver ?

:o)

Je compte sur votre anonymat de troll multipseudo pour revenir plus tard encore balancer des insultes plutôt que des argumentaires. ;)

Déposé le 23/08/2017 à 17h23  
Par ignare en tout Citer

Post monétaire a écrit le 23/08/2017 à 11h51

Je les comprends peut être mieux que vous qui ne voyez pas que vous sciez la branche sur laquelle vous êtes ! :o)

vous en savez plus que M BONNELL sur les mutations des emplois ,on n'en doute pas une seconde avec toutes les entreprises que vous gérez et votre formation si riche!!!
Moins les gugus comme vous en savent plus ils font croire l'inverse:on connait les imposteurs:c'est comme ça que vous appliquez la psychologie?duper votre prochain?

Post monétaire Déposé le 23/08/2017 à 11h51  
Par Post monétaire Citer

cancre à jamais a écrit le 23/08/2017 à 11h01

difficile pour vous de comprendre les mutations économiques...normal quand on n'a jamais géré du personnel dans une grande structure..

Je les comprends peut être mieux que vous qui ne voyez pas que vous sciez la branche sur laquelle vous êtes ! :o)

Post monétaire Déposé le 23/08/2017 à 11h50  
Par Post monétaire Citer

logique a écrit le 23/08/2017 à 11h02

Ce serait le comble d'y voir un utopiste rétrograde comme vous à ce congrès

Pourquoi ? Moi aussi j'ai le droit de rire de voir un titre comme :

"pour créer les conditions d’un monde meilleur "

avec comme invités, les dirigeants qui ont fait le monde actuel depuis des décennies, monde qui apparemment, serait à améliorer !

:D

Le monde est une "boucherie" ? Invitons ceux qui dirigent et font cette "boucherie" pour améliorer les choses ! :o)

Déposé le 23/08/2017 à 11h02  
Par logique Citer

Post monétaire a écrit le 23/08/2017 à 10h44

Rappel pour que chacun puisse apprécier ce jour là :

le 1er septembre à Paris :
______________________________

"Les solutions concrètes pour créer les conditions d’un monde
meilleur seront présentées au chef de l’Etat, lors de la 2ème
édition du Global Positive Forum et portées au G7 et au G20. "

Un forum en 4 actes :

14h00 Grand Opening par Jacques Attali, Président de Positive Planet


14h45 - 16h15 : Qui a le pouvoir d’accélérer la révolution
positive ?

avec notamment Jean Todt, Président de la Fédération internationale
de l’automobile, Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de Suez,
Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal


18h00 – 19h00 : Les bénéfices de la finance positive

avec notamment Bruno Le Maire, ministre de l’économie, Ariane de
Rothschild, Présidente du Comité exécutif d'Edmond de Rothschild,
Stéphane Boujnah, Directeur général et Président du Directoire
d'Euronext

___________________________________


:D

Ce serait le comble d'y voir un utopiste rétrograde comme vous à ce congrès

Déposé le 23/08/2017 à 11h01  
Par cancre à jamais Citer

Post monétaire a écrit le 23/08/2017 à 10h42

Vous avez bien raison !

L'utopie de ceux qui croient avoir un solde d'emplois positif en fabriquant des robots (ex Navya dont Monsieur Bonnell est actionnaire), c'est mieux !
:o)

Rappel :
http://info.arte.tv/fr/la-robotisation-en-chine

difficile pour vous de comprendre les mutations économiques...normal quand on n'a jamais géré du personnel dans une grande structure..

Post monétaire Déposé le 23/08/2017 à 10h44  
Par Post monétaire Citer

Rappel pour que chacun puisse apprécier ce jour là :

le 1er septembre à Paris :
______________________________

"Les solutions concrètes pour créer les conditions d’un monde
meilleur seront présentées au chef de l’Etat, lors de la 2ème
édition du Global Positive Forum et portées au G7 et au G20. "

Un forum en 4 actes :

14h00 Grand Opening par Jacques Attali, Président de Positive Planet


14h45 - 16h15 : Qui a le pouvoir d’accélérer la révolution
positive ?

avec notamment Jean Todt, Président de la Fédération internationale
de l’automobile, Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de Suez,
Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal


18h00 – 19h00 : Les bénéfices de la finance positive

avec notamment Bruno Le Maire, ministre de l’économie, Ariane de
Rothschild, Présidente du Comité exécutif d'Edmond de Rothschild,
Stéphane Boujnah, Directeur général et Président du Directoire
d'Euronext

___________________________________


:D

Post monétaire Déposé le 23/08/2017 à 10h42  
Par Post monétaire Citer

apprendre à comprendre a écrit le 23/08/2017 à 09h24

on ne lit pas la même chose où vous avez un problème de compréhension évident...il explique que L'emploi ne va pas repartir avec " une seule loi" mais qu'il faut de toute façon de la flexibilité du travail (revoir le code du travail qui génère en partie 6 millions de chômeurs)...tout l'inverse de ce que vous pensez apparemment sous le pseudo POUTOU ou méluch...
Ainsi il rappelle que les fronts extrêmes (gauche comme Poutou ... et de droite :Lepen) n'ont que de l'utopie à proposer;
des propos sensés tout simplement d'un homme du terrain qui parle expériences avant tout

Vous avez bien raison !

L'utopie de ceux qui croient avoir un solde d'emplois positif en fabriquant des robots (ex Navya dont Monsieur Bonnell est actionnaire), c'est mieux !
:o)

Rappel :
http://info.arte.tv/fr/la-robotisation-en-chine

Déposé le 23/08/2017 à 09h24  
Par apprendre à comprendre Citer

M. Poutou a écrit le 23/08/2017 à 08h59

Je respecte la parole de M.Bonnel qui est un chef d'entreprise qui crée des emplois, il dit que macron ne fera pas baisser le chômage, donc c'est vrai.

on ne lit pas la même chose où vous avez un problème de compréhension évident...il explique que L'emploi ne va pas repartir avec " une seule loi" mais qu'il faut de toute façon de la flexibilité du travail (revoir le code du travail qui génère en partie 6 millions de chômeurs)...tout l'inverse de ce que vous pensez apparemment sous le pseudo POUTOU ou méluch...
Ainsi il rappelle que les fronts extrêmes (gauche comme Poutou ... et de droite :Lepen) n'ont que de l'utopie à proposer;
des propos sensés tout simplement d'un homme du terrain qui parle expériences avant tout

Déposé le 23/08/2017 à 08h59  
Par M. Poutou Citer

Je respecte la parole de M.Bonnel qui est un chef d'entreprise qui crée des emplois, il dit que macron ne fera pas baisser le chômage, donc c'est vrai.

Déposé le 22/08/2017 à 18h33  
Par Stop Citer

https://www.lyonmag.com/article/90077/reforme-du-code-du-travail-rien-ne-garantit-que-le-chomage-baissera-selon-bruno-bonnell

voila meme l'équipe de Macron confirme que leur réforme ne fera pas baisser le chomage et là c'est un chef d’entreprise qui le dit, donc il sait mieux que tout le monde car il crée des emplois lui.

Déposé le 22/08/2017 à 13h46  
Par Ouvrons les yeux Citer

CQFD. a écrit le 22/08/2017 à 09h34

Ce sont les profits qui nourrissent l'exclusion pour protéger que quelque uns pas le code du travail.

On vous attend pour vous attaquez aux vrais problèmes de notre société

C'est un fait le patronat à bien compris qu'en parlant du code du travail on éviterait de trop parler des profits colossaux des actionnaires.

Ça me rappelle l'histoire de la baisse de la TVA sur la restauration..... en échange de simples promesses de création d'emplois, de baisse des prix et d'augmentation des salaires......

Voyez vous même le résultat

Post monétaire Déposé le 22/08/2017 à 10h55  
Par Post monétaire Citer

Ce que le gouvernement prépare pour la rentrée ?

Les post-monétaires vous le disent :

______________________________
le 1er septembre à Paris :
______________________________

"Les solutions concrètes pour créer les conditions d’un monde
meilleur seront présentées au chef de l’Etat, lors de la 2ème
édition du Global Positive Forum et portées au G7 et au G20. "

Un forum en 4 actes :

14h00 Grand Opening par Jacques Attali, Président de Positive Planet


14h45 - 16h15 : Qui a le pouvoir d’accélérer la révolution
positive ?

avec notamment Jean Todt, Président de la Fédération internationale
de l’automobile, Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de Suez,
Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L’Oréal


18h00 – 19h00 : Les bénéfices de la finance positive

avec notamment Bruno Le Maire, ministre de l’économie, Ariane de
Rothschild, Présidente du Comité exécutif d'Edmond de Rothschild,
Stéphane Boujnah, Directeur général et Président du Directoire
d'Euronext

___________________________________


quand on vous dit que le point de vue post-monétaire est (apparemment) le seul à pouvoir nous sortir de cette fin de civilisation...
:o)

Déposé le 22/08/2017 à 10h50  
Par macron est un danger Citer

Danger des anti macron a écrit le 22/08/2017 à 09h17

Comme il y a 90% de cdd signés ça ne changerait pas gd chose..
Ne pensez vous pas qu il serait temps de revoir le code du travail qui nourrit l exclusion pour protéger que quelque uns et faire faire des réformes que tous les pays voisins ont eu le courage de faire?!

Tout le monde sait que le code du travail n'est pas un problème pour l'emploi. Il y a du travail en France des entreprises donc le système marche. Faire croire aux gens que tout va mal est malhonnête. Par contre il est vrai que le France à perdu beaucoup d'entreprises à cause de la mondialisation, on ne pourra jamais rivaliser avec des pays où le salaire journalier est de 6 euros, c'est malhonete de faire croire aux gens que la méthode macron va nous rendre compétitif face au Maroc par exemple ou le salaire journalier est de 6 euros dans l'agriculture, le jour où on est à leur niveau de salaire les français emigreront comme les marocains pour chercher un monde meilleur, en attendant continuez d'acheter vos tomates et vos melons marocains, et de participer à l'éradication d'un autre secteur économique du pays : l'agriculture. Même quand le code du travail ne fera qu'une page, nous tomates seront plus chères. Et macron est revenu sur sa promesse de prêt d'honneur pour ceux qui s'installent paysans. Macron est une arnaque.

Déposé le 22/08/2017 à 09h34  
Par CQFD. Citer

Danger des anti macron a écrit le 22/08/2017 à 09h17

Comme il y a 90% de cdd signés ça ne changerait pas gd chose..
Ne pensez vous pas qu il serait temps de revoir le code du travail qui nourrit l exclusion pour protéger que quelque uns et faire faire des réformes que tous les pays voisins ont eu le courage de faire?!

Ce sont les profits qui nourrissent l'exclusion pour protéger que quelque uns pas le code du travail.

On vous attend pour vous attaquez aux vrais problèmes de notre société

Déposé le 22/08/2017 à 09h17  
Par Danger des anti macron Citer

macron est un danger a écrit le 22/08/2017 à 09h00

Le projet de loi de macron va vous ravir, il laisse la possibilité aux branches de renouveler les CDD autant de fois qu'elles le veulent. À la rentrée vous pourrez donc enchaîner 50 CDD dans la même entreprise, fini les CDI. Déjà que la plupart des contrats se font en CDD actuellement, là il n'y aura plus aucun CDI de signé.

Comme il y a 90% de cdd signés ça ne changerait pas gd chose..
Ne pensez vous pas qu il serait temps de revoir le code du travail qui nourrit l exclusion pour protéger que quelque uns et faire faire des réformes que tous les pays voisins ont eu le courage de faire?!

Déposé le 22/08/2017 à 09h00  
Par macron est un danger Citer

Le projet de loi de macron va vous ravir, il laisse la possibilité aux branches de renouveler les CDD autant de fois qu'elles le veulent. À la rentrée vous pourrez donc enchaîner 50 CDD dans la même entreprise, fini les CDI. Déjà que la plupart des contrats se font en CDD actuellement, là il n'y aura plus aucun CDI de signé.

Post monétaire Déposé le 21/08/2017 à 15h07  
Par Post monétaire Citer

Ca pue la propagande a écrit le 21/08/2017 à 12h52

Vous n en avez pas marre de faire de la propagande anti système financier de bas étude surtout quand on est si peu instruit sur le sujet?

L'argument insulte... très valorisante pour vous ?

Déposé le 21/08/2017 à 12h52  
Par Ca pue la propagande Citer

Post monétaire a écrit le 21/08/2017 à 11h11

Normal qu'elles rechignent, car elles n'ont pas confiance dans l'économie dite "réelle", et en plus, prêter n'est pas vraiment rentable pour elles (en comparaison d'autres produits financiers) à cause des procédures et du manque de marge malgré qu'elles puissent demander à la BCE de la monnaie, sans avoir à payer de taux d'intérêt.

Ce n'est pas appris aux masses et c'est bien dommage, car à cause de cela, ces masses sont manipulables.

Vous n en avez pas marre de faire de la propagande anti système financier de bas étude surtout quand on est si peu instruit sur le sujet?

Post monétaire Déposé le 21/08/2017 à 11h11  
Par Post monétaire Citer

Stop a écrit le 21/08/2017 à 00h06

est ce que le groupe EM va faire en sorte que la BCE prete directement aux particuliers au lieu de donner des centaines de milliards gratuitement aux banques sachant que ces banques exigent des taux d'interet pour nous preter cet argent qu'elles ont gratuitement.

Je dis gratuitement mais en fait maintenant la BCE paie les banques a qui elle prete de l'argent.

Pourtant les banques rechignent toujours a prêter aux entrepreneurs alors qu'elles sont payées par la BCE pour preter de l'argent et financer l'economie.

Normal qu'elles rechignent, car elles n'ont pas confiance dans l'économie dite "réelle", et en plus, prêter n'est pas vraiment rentable pour elles (en comparaison d'autres produits financiers) à cause des procédures et du manque de marge malgré qu'elles puissent demander à la BCE de la monnaie, sans avoir à payer de taux d'intérêt.

Ce n'est pas appris aux masses et c'est bien dommage, car à cause de cela, ces masses sont manipulables.

Déposé le 21/08/2017 à 00h06  
Par Stop Citer

pour l'emploi a écrit le 20/08/2017 à 12h28

Ce retour sur les emplois aidés Ils sont très intéressants pour l'insertion et l'inclusion des personnes et les employeurs au même titre que l'apprentissage en terme de coût La problématique constatée dans ma branche pro qu'est le sport/ l'animation et tourisme social mais également dans les collectivites est de deux ordre: 1- Beaucoup de personnes ne reçoivent aucune formation alors que l'OPCA de branche finance totalement, ce qui n'est pas le cas du CNFPT malheureusement 2- Le positionnement des personnes eu égard de leur projet professionnel et l'accompagnement est très souvent inexistant par l'employeur La synthèse des deux font que bon nombre d'employeurs abusent des dispositifs et ne proposent aucune formation et encore moins de perspectives d'emplois pérennes et de carrière L'exemple des emplois Péri scolaire est l'exemple catastrophique montrant la précarité des emplois avec des personnes sans qualification Mes solutions expérimentés depuis 20 ans et qui m' ont valu de créer des centaines d'emplois pérennes et des outils au service de l'emploi 1-Développer l'apprentissage avec un véritable travail de prospection des CFA ou UFA auprès des employeurs + Accompagnement de l'employeur à réfléchir sur la pérennisation 2-Rendre complémentaire les dispositifs plutôt que de les opposer afin de pouvoir créer des parcours qualifiants et professionnalisants sur 3ans dans un objectifs d'emplois 3- Inciter ces grandes écoles Business à avoir une certaine pourcentage de contrats de travail en alternance afin d'éviter de voir que des stagiaires qui de plus doivent payer 6, 7 voir 10k€ leur année de formation et finir leur cursus sans emploi. Voici quelques pistes que je pourrai continuer En conclusion il faut maintenir les contrats aidés mais l'état intensifier les control et surtout leur attribution Bonne journée à toutes et tous et inutile de s'insulter

est ce que le groupe EM va faire en sorte que la BCE prete directement aux particuliers au lieu de donner des centaines de milliards gratuitement aux banques sachant que ces banques exigent des taux d'interet pour nous preter cet argent qu'elles ont gratuitement.

Je dis gratuitement mais en fait maintenant la BCE paie les banques a qui elle prete de l'argent.

Pourtant les banques rechignent toujours a prêter aux entrepreneurs alors qu'elles sont payées par la BCE pour preter de l'argent et financer l'economie.

Post monétaire Déposé le 20/08/2017 à 13h08  
Par Post monétaire Citer

pour l'emploi a écrit le 20/08/2017 à 12h28

Ce retour sur les emplois aidés Ils sont très intéressants pour l'insertion et l'inclusion des personnes et les employeurs au même titre que l'apprentissage en terme de coût La problématique constatée dans ma branche pro qu'est le sport/ l'animation et tourisme social mais également dans les collectivites est de deux ordre: 1- Beaucoup de personnes ne reçoivent aucune formation alors que l'OPCA de branche finance totalement, ce qui n'est pas le cas du CNFPT malheureusement 2- Le positionnement des personnes eu égard de leur projet professionnel et l'accompagnement est très souvent inexistant par l'employeur La synthèse des deux font que bon nombre d'employeurs abusent des dispositifs et ne proposent aucune formation et encore moins de perspectives d'emplois pérennes et de carrière L'exemple des emplois Péri scolaire est l'exemple catastrophique montrant la précarité des emplois avec des personnes sans qualification Mes solutions expérimentés depuis 20 ans et qui m' ont valu de créer des centaines d'emplois pérennes et des outils au service de l'emploi 1-Développer l'apprentissage avec un véritable travail de prospection des CFA ou UFA auprès des employeurs + Accompagnement de l'employeur à réfléchir sur la pérennisation 2-Rendre complémentaire les dispositifs plutôt que de les opposer afin de pouvoir créer des parcours qualifiants et professionnalisants sur 3ans dans un objectifs d'emplois 3- Inciter ces grandes écoles Business à avoir une certaine pourcentage de contrats de travail en alternance afin d'éviter de voir que des stagiaires qui de plus doivent payer 6, 7 voir 10k€ leur année de formation et finir leur cursus sans emploi. Voici quelques pistes que je pourrai continuer En conclusion il faut maintenir les contrats aidés mais l'état intensifier les control et surtout leur attribution Bonne journée à toutes et tous et inutile de s'insulter

"................1- Beaucoup de personnes ne reçoivent aucune formation alors que l'OPCA de branche finance totalement, ce qui n'est pas le cas du CNFPT malheureusement ....................."

c'est à dire ?


"................2- Le positionnement des personnes eu égard de leur projet professionnel et l'accompagnement est très souvent inexistant par l'employeur......................"

un employeur est là pour gérer des charges et des produits. Vous parlez de quel type d'employeur ?
Accompagner, c'est à dire ?




".........................La synthèse des deux font que bon nombre d'employeurs abusent des dispositifs et ne proposent aucune formation et encore moins de perspectives d'emplois pérennes et de carrière..........................."

les aides sont des cache-misères économiques. Comme la rentabilité est le but de toute organisation monétaire, vous vous attendez à quoi ?

Déposé le 20/08/2017 à 12h28   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par pour l'emploi Citer

Ce retour sur les emplois aidés Ils sont très intéressants pour l'insertion et l'inclusion des personnes et les employeurs au même titre que l'apprentissage en terme de coût La problématique constatée dans ma branche pro qu'est le sport/ l'animation et tourisme social mais également dans les collectivites est de deux ordre: 1- Beaucoup de personnes ne reçoivent aucune formation alors que l'OPCA de branche finance totalement, ce qui n'est pas le cas du CNFPT malheureusement 2- Le positionnement des personnes eu égard de leur projet professionnel et l'accompagnement est très souvent inexistant par l'employeur La synthèse des deux font que bon nombre d'employeurs abusent des dispositifs et ne proposent aucune formation et encore moins de perspectives d'emplois pérennes et de carrière L'exemple des emplois Péri scolaire est l'exemple catastrophique montrant la précarité des emplois avec des personnes sans qualification Mes solutions expérimentés depuis 20 ans et qui m' ont valu de créer des centaines d'emplois pérennes et des outils au service de l'emploi 1-Développer l'apprentissage avec un véritable travail de prospection des CFA ou UFA auprès des employeurs + Accompagnement de l'employeur à réfléchir sur la pérennisation 2-Rendre complémentaire les dispositifs plutôt que de les opposer afin de pouvoir créer des parcours qualifiants et professionnalisants sur 3ans dans un objectifs d'emplois 3- Inciter ces grandes écoles Business à avoir une certaine pourcentage de contrats de travail en alternance afin d'éviter de voir que des stagiaires qui de plus doivent payer 6, 7 voir 10k€ leur année de formation et finir leur cursus sans emploi. Voici quelques pistes que je pourrai continuer En conclusion il faut maintenir les contrats aidés mais l'état intensifier les control et surtout leur attribution Bonne journée à toutes et tous et inutile de s'insulter

Post monétaire Déposé le 19/08/2017 à 11h10  
Par Post monétaire Citer

Macron ne fera rien a écrit le 18/08/2017 à 11h28

Le site refonctionne depuis 11h ce matin.

Ceci dit :
http://www.capital.fr/economie-politique/transparence-l-assemblee-nationale-suggere-a-regards-citoyens-de-suspendre-son-site-1239509

Merci beaucoup pour ce lien,
instructif.
il faudrait avoir l'autre son de cloche, mais merci encore.
:)

Déposé le 19/08/2017 à 08h10  
Par Nosferatu,ton banquier. Citer

Mdr,vous débattez sur quelqu'un qui vas vous faire le cul rouge comme un ´babouin. Macron est le président de la multinationale francaise Qui n'est plus un pays mais un produit.
Tous simplement un directeur,homme de paille ,télécommander comme son prédécesseur par la grande finance . Mais sûrement pas un président indépendant ET,aux ordres de " . Un pays surendetté n'est plus maître de son destin ET ses créanciers le tiennent par les .......

Déposé le 18/08/2017 à 17h36  
Par Contrats sans avenir Citer

macron ne fera rien a écrit le 18/08/2017 à 10h02

Manque de respect, amateurisme, la méthode macron.

Il suspend les contrats aidés du jour au lendemain avant la mise en place d'une autre solution.

Il prétend qu'ils ne sont pas efficaces, soit, mais au minimum il faut attendre sa solution de remplacement avant de mettre fin à ce dispositif.

C'est la même chose pour les apl et le taxe d'habitation, on supprime parce que c'est inefficace et injuste mais on ne propose pas de solution de remplacement.

Bon sang ! On en tient un bon avec lui.

On a vu ce qu a donné dans l histoire les contrats aidés comme ceux d avenir:la plupart se retrouve dans des associations subventionnées ou dans les collectivités licale pour des taches de "photocopieuse"
Peu de contrats n ont été renouvelé ,de même que peu ont pu apprendre un vrai métier en étant les "bouches trous de service" je sais car mon frère en a fait l amère expérience.
Macon a compris au moins ça ..

Déposé le 18/08/2017 à 11h28  
Par Macron ne fera rien Citer

Post monétaire a écrit le 18/08/2017 à 11h13

Vous êtes sûr ?
le site a l'air de fonctionner.

Le site refonctionne depuis 11h ce matin.

Ceci dit :
http://www.capital.fr/economie-politique/transparence-l-assemblee-nationale-suggere-a-regards-citoyens-de-suspendre-son-site-1239509

Post monétaire Déposé le 18/08/2017 à 11h13  
Par Post monétaire Citer

coupables a écrit le 18/08/2017 à 08h24

Les députés en marche ont fait fermer le site nosdeputes.fr qui recensait leur présence et leur travail. En effet ils font un travail exceptionnel !

Vous êtes sûr ?
le site a l'air de fonctionner.

Déposé le 18/08/2017 à 10h02  
Par macron ne fera rien Citer

Manque de respect, amateurisme, la méthode macron.

Il suspend les contrats aidés du jour au lendemain avant la mise en place d'une autre solution.

Il prétend qu'ils ne sont pas efficaces, soit, mais au minimum il faut attendre sa solution de remplacement avant de mettre fin à ce dispositif.

C'est la même chose pour les apl et le taxe d'habitation, on supprime parce que c'est inefficace et injuste mais on ne propose pas de solution de remplacement.

Bon sang ! On en tient un bon avec lui.

Déposé le 18/08/2017 à 08h25  
Par @protozoaire Citer

@ 2 neurones a écrit le 17/08/2017 à 23h36

Evidemment que plus de contrats sont faits en cdd qu'en cdi, puisque le cdd dure peu de temps, proportionnellement il s'en fait plus que de cdi.

Et c'est une bonne chose : cela permet aux salariés et patrons qui le souhaite d'avoir une certaine flexibilité.

Sur le long terme cela ne change rien a la proportion de cdi qui reste a plus de 85%

Allez bonne chance, j'en ai fini de perdre mon temps à t'instruire.

Un cancre c est comme un cdi ,c est fait pour durer:il ne comprendra jamais la différence entre création d emploi et renouvellement:1 contrat sur 10 se fait en cdd lors d une nouvelle creation de poste..
Quand les cdi arriveront à échéance la proportion cdi/cdd sera inversée..tous les experts qui savent analyser et extrapoler les statistiques le savent et veulent pour tenter de creer un statut entre cdd et cdi soys peine de voir dans 20 ans une grande majorité de contrat precaire.
Toi tu continuera dans l ignorance avec tes limites de compréhension à raconter des salades:conserve bien ton cdi ou( de statut de fonctionnaire:plus facile) sous peine de découvrir la réalité

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.