L'OL victime de la malédiction face à Bordeaux (3-3) - VIDEO

Après un début de saison sur les chapeaux de roues avec deux victoires d'affilée, l'OL a été tenu en échec ce samedi après-midi. Les joueurs de Bruno Genesio ont fait un nul au Groupama Stadium (3-3) face à Bordeaux, victimes de la malédiction qui leur empêche d'enchainer les trois victoires dès la reprise du championnat depuis 1981.

L'OL victime de la malédiction face à Bordeaux (3-3) - VIDEO
Nabil Fekir, auteur d'un but impressionnant - LyonMag

Après l'impressionnante démonstration des Gones face à Strasbourg puis la victoire à Rennes, les joueurs de Genesio ont essuyé leur premier échec à Lyon, ce samedi après-midi. Ils ont été tenus en échec sur leur pelouse face à Bordeaux (3-3), à l'issue d'un match à rebondissements.

Les Lyonnais avaient pourtant commencé très fort. Alors qu'une main dans la surface adverse aurait pu mériter un pénalty à la 7e, Fekir a ouvert le score quelques minutes plus tard. Peut-être échaudé par l'action précédente, l'attaquant a marqué un but qui sera certainement en lice pour la plus belle réalisation de l'année. À la 11e minute, alors qu'il récupère le ballon dans le camp lyonnais, il décide d'envoyer un missile depuis la ligne médiane. Costil, trop avancé et surpris par la frappe, est battu (1-0) !

En pleine confiance, les Gones asphyxient quelque peu les Bordelais, qui ne parviennent pas à développer suffisamment leur jeu. À la 23e minute, Kenny Tete, titulaire pour la première fois, double la mise (2-0). Servi par Depay sur un coup franc très excentré sur la gauche, le Néerlandais dépose le ballon du plat du pied droit au fond de la cage.

Toujours volontaires, les Lyonnais ont continué à se montrer dangereux. Mais averti une première fois d'un carton jaune, Sergi Darder a écopé d'un deuxième avertissement à la 36e. Direction les vestiaires un peu plus tôt que prévu pour l'Espagnol.

Les Girondins ont rapidement su profiter de leur supériorité numérique. Sur un coup franc repoussé par le mur, Malcom se reprend et voit sa frappe déviée par Mariano Diaz dans sa propre cage (2-1). Réduit à 10 contre 11, l'OL ne parvient plus à dicter sa loi et se voit contraint d'adapter sa stratégie juste avant la mi-temps, en faisant entrer Jordan Ferri à la place de Mariano Diaz, furieux de quitter la pelouse.

Au retour des vestiaires, la rencontre a logiquement viré en faveur des joueurs de Gourvennec. Les Bordelais ont rapidement repris le devant sur la possession de la balle et aussi sur les occasions. Une bonne façon de tester la défense des Gones, souvent décriée la saison passée.

Alors que Depay a laissé sa place à Cornet à la 66e minute, suivi par Marçal, visiblement touché et permettant l'entrée de Diakhaby, les Gones ont repris quelques couleurs dans les 25 dernières minutes. Mais il en a été de même pour l'équipe girondine.

À un quart d'heure du coup de sifflet final, Traoré, très présent pendant la rencontre, a marqué pour la première fois avec le maillot de l'OL. Sur un coup franc direct, le Burkinabé a enroulé une belle frappe à 25 mètres face à laquelle le gardien adverse ne pouvait rien faire (3-1).

Rassurés grâce au but de Bertrand Traoré, les Gones ont pu détendre leur jeu jusqu'à la fin de la rencontre. Les joueurs lyonnais ont même su s'offrir quelques occasions supplémentaires, alors que les Girondins se sont vus refuser un but sur hors-jeu. Mais c'était sans compter sur Lerager qui est malgré tout parvenu à revenir à un but de Lyon à la 87e (3-2). Les dernières minutes ont été éprouvantes pour les Lyonnais tant les Bordelais ont poussé. Ces derniers sont finalement parvenus à égaliser dans les arrêts de jeu, grâce à une frappe rentrante de Malcom sur la transversale de Lopes.

Pour cette troisième journée, l'OL a donc une nouvelle fois proposé un jeu explosif à bien des égards. Tant sur le niveau offensif que physique, avec un carton rouge et deux jaunes. Réduits à 10 dès la 36e minute, les Lyonnais ne sont pas parvenus à garder l'avantage.

L'Olympique Lyonnais cède donc sa place de leader à Monaco, avant que les autres rencontres de cette troisième journée ne soient toutes jouées.

Prochain rendez-vous : Nantes-Lyon, le 26 août à 17h.

Tags :

ol

Bordeaux

Lyon

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
oups... le 29/08/2017 à 13:04
Loulou a écrit le 25/08/2017 à 09h27

Ne m'intéressant pas au Foot, c'est bien l'investissement économique local, les aménagements extérieurs, un beau complexe sportif sur un terrain qui était préempté depuis 30 ans pour une ZAC, ... qui me conviennent. Faut suivre ma grande ;)

oups...on suit tes représentations, aucun souci.
et qu'est ce que tu danse bien, on se devait de te le dire.
l'ol apprécie aussi ?

Signaler Répondre

avatar
Loulou le 25/08/2017 à 09:27
oups... a écrit le 25/08/2017 à 08h37

oups...non, c'est la malédiction à la louloute, c'est elle qui porte pas chance à son équipe.
à toujours faire l'éloge de son protégé, ce dernier devient chèvre.

déjà qu'elle s'est pas porté chance à elle même, quelle décadence, doit fréquenter la zone maintenant

Ne m'intéressant pas au Foot, c'est bien l'investissement économique local, les aménagements extérieurs, un beau complexe sportif sur un terrain qui était préempté depuis 30 ans pour une ZAC, ... qui me conviennent. Faut suivre ma grande ;)

Signaler Répondre

avatar
oups... le 25/08/2017 à 08:37

oups...non, c'est la malédiction à la louloute, c'est elle qui porte pas chance à son équipe.
à toujours faire l'éloge de son protégé, ce dernier devient chèvre.

déjà qu'elle s'est pas porté chance à elle même, quelle décadence, doit fréquenter la zone maintenant

Signaler Répondre

avatar
decines69150 le 21/08/2017 à 06:41

mauvais coaching ont sort pas Marianno pas bon pour Genesio .

Signaler Répondre

avatar
lol le 20/08/2017 à 23:52

@pello tu peux rajouter cornet avec ses contrôles américains et la grande folle de diakhaby. Sans parler du gardien qui est vraiment médiocre quand on se souvient de coupet ou lloris

Signaler Répondre

avatar
pello le 20/08/2017 à 12:45

Dépay Darder... désolé mais Le niveau !!

Signaler Répondre

avatar
Mouarfff le 20/08/2017 à 11:37

Quiches ils sont quiche ils resteront

Signaler Répondre

avatar
GrammarNazi le 20/08/2017 à 09:21
TFLM a écrit le 20/08/2017 à 08h44

Burkinabe, ivoirien , le journaliste a pas choisi ...pour Traore. Encore une prose de stagiaire pas relu ...

"ReluE" plutôt, non ?

Signaler Répondre

avatar
TFLM le 20/08/2017 à 08:44

Burkinabe, ivoirien , le journaliste a pas choisi ...pour Traore. Encore une prose de stagiaire pas relu ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.