Lyon : sa promotion est annulée, il terrorise ses collègues avec un revolver

Lyon : sa promotion est annulée, il terrorise ses collègues avec un revolver
Photo d'illustration - LyonMag

Depuis quelques temps, un conflit est né dans une entreprise du 7e arrondissement de Lyon. Un homme âgé de 51 ans a vu sa promotion être annulée. Et ce Villeurbannais tient pour responsable trois collègues.

Ivre et armé, il leur a d'ailleurs rendu visite pour les menacer de mort. Il s'est d'abord rendu au domicile d'un collègue habitant Oullins pour lui parler. Le ton est rapidement monté et le Villeurbannais a dégainé son arme de poing. Il plaçait d'abord le pistolet sur la bouche de sa victime terrorisée avant de la frapper à l'arcade sourcilière puis de tirer un coup de feu près de son oreille (7 jours d'ITT).

L'homme désemparé visitait ensuite le domicile de deux autres collègues lyonnais mais ne parvenait pas à entrer en contact avec eux. L'un d'entre eux signalera ensuite à la police l'avoir aperçu et s'être caché, car il avait déjà reçu des SMS de menaces de mort depuis quelques jours.

Finalement interpellé à son domicile, le Villeurbannais a été placé en garde à vue où il a reconnu les faits. Les enquêteurs ont perquisitionné son logement pour retrouver un revolver de calibre 9mm approvisionné de cinq cartouches dont l'une était percutée, ainsi que 73 cartouches.

Il sera présenté au parquet ce mardi.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ça,le retour. le 24/10/2017 à 18:53
SB69009 a écrit le 24/10/2017 à 18h10

Non, non, je te rassure : dans cette entreprise, c’est comme ça. Pas une histoire de capitalisme.

Sa se passe comme ça chez’ mc Donald ?

Signaler Répondre

avatar
SB69009 le 24/10/2017 à 18:10

Non, non, je te rassure : dans cette entreprise, c’est comme ça. Pas une histoire de capitalisme.

Signaler Répondre

avatar
philenice le 24/10/2017 à 16:15

Encore le système capitaliste qui met les hommes en compétition les uns contre les autres (lol)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.