Lyon : Képénékian pas pressé de trouver le futur directeur de la Halle Tony-Garnier

Lyon : Képénékian pas pressé de trouver le futur directeur de la Halle Tony-Garnier
Photo d'illustration - LyonMag

Nul ne sait qui va succéder à Thierry Teodori à la tête de la Halle Tony-Garnier.

Georges Képénékian ne semble guère pressé de trouver un successeur à Thierry Teodori qui va prendre bientôt sa retraite de directeur de la Halle Tony Garnier. Et pourtant, il y a urgence. Voilà des années que l’opposition l’interpelle sur le sujet et lui demande d’agir. Hier, quand il était adjoint en charge de la culture, aujourd’hui qu’il s’est assis dans le fauteuil de maire, plusieurs interventions publiques lui ont rappelé que le temps presse.

Lors du dernier conseil municipal, Élodie Roux de Bézieux l’a à nouveau interpellé sur le sujet. Elle le connaît d’autant mieux que son mari Érick siège au conseil d’administration de la Halle : "À la fin de cette année, Thierry Teodori prendra sa retraite. La ville perdra un grand du métier. Sous son impulsion, la Halle est devenue une étape majeure des tournées en France. Cette année, la Halle versera à la ville un loyer de 530 000 euros grâce à ses performances sur l’exercice 2017".

On le voit, l’enjeu de cette succession est à la fois artistique (il faut trouver un professionnel qui ait autant de nez et de relations que Teodori) et financier. L’élue précise au passage qu’en dehors de la personnalité importante du futur directeur, la ville doit également réfléchir au statut de la Halle. Faut-il avoir recours à une délégation de service public ; faut-il imaginer une privatisation du lieu ou au contraire conserver la forme actuelle d’un EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial).

Ce sont autant de questions qu’il faut régler avant de lancer le recrutement du futur directeur.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mjc le 12/02/2018 à 17:33

Mr Képénékian ancien adjoint à la culture devrait avoir quelques connaissances et un réseau national NON???

Signaler Répondre

avatar
silencio le 12/02/2018 à 16:39

c est peut être la solution de replie de Caro collom-combine?
il ne faut pas froisser le baron!

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 12/02/2018 à 15:44

Képénékian attend le choix de Sa Collomberie.
C'est tout ce qu'on lui demande.
Rompez !

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 12/02/2018 à 14:14

Puis-je savoir en quoi cet équipement pourrait ne pas avoir d'avenir ?
Avec une jauge allant jusqu'à 18 000 spectateurs contre moins de 7 000 pour les Zénith, il me semble adapté à la ville de Lyon.
À vous lire, sinon taisez-vous définitivement.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 12/02/2018 à 10:28

La Halle Tony Garnier a -t elle encore un avenir ?
et un candidat pour l'amener à l’abattoir ....?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.