Attaque d'un fourgon blindé dans la Loire : des interpellations à Lyon

Attaque d'un fourgon blindé dans la Loire : des interpellations à Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

Huit personnes, soupçonnées d'avoir participé à l'attaque d'un fourgon blindé à St Chamond en septembre dernier, ont été interpellées ce lundi matin dans la région lyonnaise et dans le Var.

Selon le Parisien, les BRI de Lyon, Dijon et Marseille étaient mobilisées pour mener ce coup de filet, qui a permis l'arrestation de figures emblématiques du milieu stéphanois, lyonnais et marseillais.

Des perquisitions ont permis aux forces de l'ordre de mettre la main sur des voitures volées, des gilets pare-balles et une arme de poing. Un document laissant penser à un projet de braquage a également été saisi, précise aussi le Parisien.

Pour rappel, un fourgon blindé avait été attaqué à St Chamond, dans la Loire, en septembre dernier. Les malfaiteurs avaient ouvert le feu sur des convoyeurs qui approvisionnaient les distributeurs automatiques d'une banque mais étaient repartis bredouille. L'équipe avait alors incendiés plusieurs voitures pour couvrir sa fuite.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
rudy le 28/02/2018 à 07:57

De toute façon ils seront libérés pour vice de forme avec un bon avocat et grâce à la justice ils auront un diplôme du parfait braqueur. En tous cas une chance pour la France avec c’est nouveaux diplômés

Signaler Répondre

avatar
Misérabilisme quand tu nous tiens le 27/02/2018 à 21:36
L'éco pour les nuls a écrit le 27/02/2018 à 11h27

Sauf que les cacahuètes ne sont pas en nombre restreint pour avoir de la valeur... Donc votre raisonnement ne tient pas.

Lorsque les jeunes volent ou attaquent des livreurs de pizza, c'est parce qu'ils n'ont pas de quoi les payer et qu'ils ont une éducation de merde faute de budget et d'environnement.

SURTOUT une éducation de merde, comme vous dites...
On peut adorer la pizza sans la voler en attaquant un livreur, non ?

Signaler Répondre

avatar
la fuite le 27/02/2018 à 18:53
MAX a écrit le 27/02/2018 à 16h14

Oui c'est vrai et alors...?

et alors rien, c'était juste pour ne pas avoir à répondre à "L'éco pour les nuls".

Signaler Répondre

avatar
MAX le 27/02/2018 à 16:14
COLUCHE a écrit le 27/02/2018 à 15h53

je pense que c'est grâce au travail des informateurs et autre indics, en effet les quartiers réputés sensibles grouillent de personnes qui tuyautent les flics

Oui c'est vrai et alors...?

Signaler Répondre

avatar
COLUCHE le 27/02/2018 à 15:53
C est fou a écrit le 26/02/2018 à 22h05

Beau boulot des enquêteurs. Ne reste plus qu aux juges de les libérer.

je pense que c'est grâce au travail des informateurs et autre indics, en effet les quartiers réputés sensibles grouillent de personnes qui tuyautent les flics

Signaler Répondre

avatar
L'éco pour les nuls le 27/02/2018 à 11:27
C est fou a écrit le 27/02/2018 à 11h07

Si on ne pouvait vivre que de cacahuètes, ils attaqueraient des fourgons de cacahuètes

Sauf que les cacahuètes ne sont pas en nombre restreint pour avoir de la valeur... Donc votre raisonnement ne tient pas.

Lorsque les jeunes volent ou attaquent des livreurs de pizza, c'est parce qu'ils n'ont pas de quoi les payer et qu'ils ont une éducation de merde faute de budget et d'environnement.

Signaler Répondre

avatar
C est fou le 27/02/2018 à 11:07
Encore le flouze ? a écrit le 27/02/2018 à 08h20

Ils cherchaient quoi dans ce fourgon blindé ?...

Si on ne pouvait vivre que de cacahuètes, ils attaqueraient des fourgons de cacahuètes

Signaler Répondre

avatar
Encore le flouze ? le 27/02/2018 à 08:20

Ils cherchaient quoi dans ce fourgon blindé ?...

Signaler Répondre

avatar
C est fou le 26/02/2018 à 22:05

Beau boulot des enquêteurs. Ne reste plus qu aux juges de les libérer.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.