Il y a 10 ans, le cours Lafayette explosait à Lyon

Il y a 10 ans, le cours Lafayette explosait à Lyon
L'explosion du cours Lafayette - Archives LyonMag

Il est 12h15 le 28 février 2008 lorsque un bruit assourdissant retentit dans Lyon.

Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur de l'époque, s'était rendue sur place avec Gérard Collomb et de Dominique Perben - Archives LyonMag
Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur de l'époque, s'était rendue sur place avec Gérard Collomb et de Dominique Perben - Archives LyonMag
Moins d'une heure plus tôt, une fuite de gaz s'était déclarée sur le cours Lafayette après l'arrachement accidentel d'une conduite par des ouvriers.

L'explosion est si forte que les facades des numéros 117 et 119 du cours volent en éclats, un épais panache de fumée s'échappe de l'immeuble. Un homme vient de perdre la vie, il s'agit de Stéphane Abbes, un sapeur-pompier de 35 ans qui intervenait avec ses collègues et un technicien du gaz pour cibler et colmater la fuite.

Le bilan humain est important mais il aurait pu être encore plus grave : un mort, un blessé grave et une quarantaine de blessés.

Face à cette scène de chaos, les secours interviennent tant bien que mal. Les riverains sont évacués, 1300 personnes seront relogées ce dernier soir de février. Quant aux habitants des deux numéros les plus touchés par l'explosion, ils ne remettront pas les pieds chez eux avant 3 ans.

Une image restée malheureusement célèbre - Archives LyonMag
Une image restée malheureusement célèbre - Archives LyonMag
Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy, arrive sur place. Elle est accueillie par le maire Gérard Collomb et l'élu UMP Dominique Perben. Car, rappelons-le, les deux candidats aux élections municipales s'affronteront dans l'isoloir quelques mois plus tard. MAM fait le tour du cours, guidée par Serge Delaigue pour les pompiers du Rhône.

Cette explosion mortelle, c'était il y a 10 ans. Ceux qui l'ont vue, entendue, vécue, ne l'oublieront jamais. Les autres s'en sont souvenus en 2014 puis 2016 avec les procès en première instance puis en appel des sociétés soupçonnées alors d'homicide et de blessures involontaires.

La fin de l'épisode judiciaire intervient le 21 novembre 2016 lorsque Veolia, Roche et GrDF sont condamnés à verser 4,3 millions d'euros pour les dommages aux biens.

De cette explosion, il n'en reste rien de visible cours Lafayette. Les promeneurs de la rue Moncey croisent chaque jour la sculpture d'un cas de pompier érigé en la mémoire de Stéphane Abbes. Et ceux qui peuvent échanger avec les riverains de l'époque, ceux qui sont restés, ils ont encore la possibilité d'entendre le récit de la dernière scène de guerre visible à Lyon.

Les pompiers du Rhône héroïques - Archives LyonMag
Les pompiers du Rhône héroïques - Archives LyonMag

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
DP le 01/03/2018 à 17:31
marie victoire a écrit le 01/03/2018 à 08h32

de plus en plus de lyonnais, pas seulement cours lafayette, en parlent de plus en plus. s'il se décide à revenir dans l'arène lyonnaise, ce sera un raz de marée pour lui

Votre foi vous honore, Marie Chantal.

Signaler Répondre

avatar
marie victoire le 01/03/2018 à 08:32
DP a écrit le 28/02/2018 à 14h32

Ah bon ?
En êtes- vous si sûre...
Cours Lafayette, peut-être, et encore...

de plus en plus de lyonnais, pas seulement cours lafayette, en parlent de plus en plus. s'il se décide à revenir dans l'arène lyonnaise, ce sera un raz de marée pour lui

Signaler Répondre

avatar
Frantic le 01/03/2018 à 08:24

Stéphane Abbes était un garçon fort sympathique avec un humour extraordinaire. Une pensée pour sa famille et ses collègues pompiers auxquels il doit énormément manquer. Bonne journée.

Signaler Répondre

avatar
low-cost le 28/02/2018 à 21:48

Je me souviens qu'il faisait très chaud ce jour là (à comparer d'aujourd'hui)

Signaler Répondre

avatar
Vérité et culture / rumeurs et fake news le 28/02/2018 à 16:09

Demande de rectification :
"Elle est accueillie par le maire Gérard Collomb et l'élu UMP Dominique Perben. Car, rappelons-le, les deux candidats aux élections municipales s'affronteront dans l'isoloir quelques mois plus tard".

Pour rappel ou pour information :
Dominique Perben était là car en tant que député de la circonscription où a lieu l'explosion, c'était son rôle.

#fakenews
#recherche
#quandonsaitpasonécritpas...ça évite ensuite les commentaires de gens qui ne savent pas mieux ce qui s'est passé ce jour là et qui n'ont donc aucun respect pour les victimes ...

Merci de rectifier

Signaler Répondre

avatar
DP le 28/02/2018 à 14:32

Ah bon ?
En êtes- vous si sûre...
Cours Lafayette, peut-être, et encore...

Signaler Répondre

avatar
marie victoire le 28/02/2018 à 13:54

Dominique Perben était là. Il manque cruellement aux lyonnais qui attendent son retour

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.