Condamnée après avoir laissé ses animaux mourir de faim chez elle

Condamnée après avoir laissé ses animaux mourir de faim chez elle
Photo d'illustration - LyonMag

La scène macabre avait été découverte par les gendarmes de Beaujeu.

En novembre dernier, les militaires, alertés par la forte odeur qui s'échappait d'un appartement de la commune du Beaujolais, trouvaient deux cadavres d'animaux : un chien mort depuis 5 jours sur le canapé, et un chat, décédé dans un pack de bières vide depuis 10 jours. Le premier pesait seulement 7 kilos, le second 700 grammes. Autant dire qu'ils étaient morts de faim dans d'atroces souffrances.

La propriétaire des animaux, locataire de l'appartement, avait mis les voiles il y a déjà quelques temps, car elle ne bénéficiait plus de l'électricité, coupée après une facture impayée de 3000 euros. Vivant avec son fils, elle avait préféré s'occuper de ce dernier, malade, plutôt que de continuer à aller nourrir ses animaux restés seuls.

Jugée ce mardi par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône, la trentenaire a écopé d'une peine exemplaire, motivée par les discours de plusieurs associations de défense des droits des animaux venues à l'audience.

Elle a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis, 180 heures de TIG à réaliser sous 18 mois, 4800 euros d'indemnisations pour les parties civiles. Et surtout, interdiction à vie d'avoir des animaux de compagnie.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
patbearnpc64 @gmail.com le 15/03/2018 à 15:31

vous etes ignobles....il fallait aider cette pauvre femme a soigner son enfant et ses animaux..vous etes facile en besogne vous condamnez les gens sans savoir ..honte a vous tous

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 14/03/2018 à 20:33

Arrêtez de délirer sur genre de fait divers sans intérêt
Ce sont des cas sociaux dont personne ne sait quoi faire et ni l'amende (qui ne sera jamais payée), ni la peine avec sursis n'auront le moindre effet
Si notre société était responsable, cette personne serait placée en institution, suivie et soignée
Mais bon, on en est plus là et pour longtemps
Business first

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 14/03/2018 à 11:16

4 mois avec sursis pour un chat et un chien morts ...
et 2 mois avec sursis pour avoir enfermer sa femme...
mais heureusement restée bien vie...
Nom d'un chien... !

Signaler Répondre

avatar
corsica123 le 14/03/2018 à 09:53

il faut lui appliquer la meme sanction

Signaler Répondre

avatar
batlou le 14/03/2018 à 09:46

il faut de la prison ferme cette femme est une meurtrière
pourquoi elle ne les à pas lacher dans la nature ou tout simplement mener a la spa ? comment peut-on dormir tranquille sachant que les animaux que l'on AIME !!!! meurent de faim sans aucunes chance de survit scandaleux

Signaler Répondre

avatar
Bod66 le 14/03/2018 à 09:32

Une peine exemplaire, prison avec sursis ? !
La bonne blague

Signaler Répondre

avatar
Antonov le 14/03/2018 à 09:25

On devrait la mettre en prison et ne pas la nourrir pour voir ce que ça donne non :

Signaler Répondre

avatar
guimauve le 14/03/2018 à 08:57

Justice ineficace,laxiste, de la guimauve.

Signaler Répondre

avatar
UNITE458 le 14/03/2018 à 08:01

PAS ASSEZ JUSTICE LAXISTE

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.