Procès du procureur Eric de Montgolfier : le procureur requiert la relaxe

D'après Olivier Bertrand, sur Libélyon, la deuxième journée d'audience du procès d'Eric de Montgolfier, procureur de la République à Nice, s'est ouvert par un petit coup de théâtre. Puisque Thierry Herzog, l'avocat de Jean Herrina, s'est désisté de son action, en expliquant qu'il n'était pas certain que l'audience puisse prouver que son client a été volontairement maintenu en prison, malgré une décision de justice qui l'autorisait à sortir. Du coup, l'avocat ne demande aucun dommage et intérêt. Et le procureur a donc demandé en fin de matinée la relaxe d'Eric de Montgolfier.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.