Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

18e édition de la Biennale de la Danse : des représentations dans plus de 43 villes de la région

Photo d'illustration - LyonMag

La 18e édition de la Biennale de la danse, qui aura lieu du 11 au 30 septembre prochain, offrira aux Lyonnais mais aussi aux habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de nombreuses performances artistiques mêlant à la fois la danse mais aussi l'image et la réalité virtuelle.

Dominique Hervieu, directrice artistique de la Biennale, qui a choisi les artistes de cette nouvelle édition, a annoncé, lors de la conférence de presse de présentation de la nouvelle édition, que la Biennale n'avait pas de thème particulier cette année. "Depuis que j'ai repris les manettes de cette biennale, il n'y a plus vraiment de thème qui rassemble, parce qu'il y a une telle diversité dans la création chorégraphique, que se réduire à une seule ligne ne me semble pas en rapport avec l'énergie de la création chorégraphique, mais il y a des tendances, des lignes de force […]".

 

Parmi ces dernières, l'art visuel prendra une place prépondérante dans certaines représentations, puisque des projections et des séances de réalité virtuelle sont prévues. Une façon pour les artistes d'inclure les nouvelles technologies dans leurs œuvres comme de nouveaux outils d'expression. "Vous savez que les arts visuels sont en plein boom du point de vue de la création, […] et je pense que ça aussi, interfère dans la création chorégraphique puisque la tendance pour nous c'est le dialogue entre la danse et l'image", ajoute la directrice artistique de la Biennale.

 

L'Europe mise à l'honneur cette année

 

Petite nouveauté de cette édition 2018 : plusieurs artistes catalans, roumains, portugais ou encore belges proposeront aussi des performances pour le plaisir des visiteurs. "J'ai souhaité que cette Biennale soit européenne […] parce que c'était aussi une façon de rendre visible le pôle européen de création. C'est un label que le ministère de la Culture a octroyé à la Maison de la danse. Et c'était important aussi de montrer cette puissance, cette vitalité de la création européenne […] L'idée c'est de refonder cette Europe des artistes en réponse à une Europe qui se délite", justifie Dominique Hervieu.

 

Cette année, les représentations ne s'arrêteront pas uniquement à la ville de Lyon. Un véritablement déploiement territorial dans la région est prévu. Participeront à l'édition 16 villes de la Métropole de Lyon mais également Chambéry, Annemasse, Villefontaine, Echirolles ou encore Aurillac. "La diffusion des œuvres se déploient sur toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, autour de 43 villes, ce qui permet aux œuvres de circuler entre quatre, cinq, six villes dans toute la région. Et donc, on soutient aussi la diffusion et pour moi c'est aussi extrêmement important", précise la directrice artistique de la Biennale de la Danse.

 

Le retour du défilé rue de la République annoncé

 

Le célèbre défilé de la rue de la République reviendra également cette année, le dimanche 16 septembre dès 14h30. Il partira de la Place des Terreaux jusqu'à la Place Bellecour. Un symbole connu par les Lyonnais comme étant l'un des événements phare de la biennale. "Le retour dans la rue, c'est préserver notre modèle culturel, c'est préserver l'espace publique comme un lieu d'expression, et retrouver cette joie festive et cette mixité sociale. […] Et donc j'ai donné comme thème de ce défilé, la paix. Alors évidemment 1918-2018 c'est un grand symbole, c'est le centenaire de l'Armistice. […] Mais on ne sera pas dans une commémoration mais dans un travail pour reconstruire la paix", ajoute Dominique Hervieu qui a fait de Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat tué par Mohammed Merah, la marraine de ce défilé.

 

Un défilé qui se clôturera par deux performances, où des artistes amateurs danseront sous la direction de Yoann Bourgeois, et où 300 choristes amateurs danseront une tarentelle sur l'air d'Imagine d'Elton John.  

 

Un événement artistique mais aussi participatif

Lors de cette parade, certaines œuvres seront réalisées par les habitants de la région, comme dans l'œuvre "Joyeuse cacophonie" de Fred Bendongué où les étudiants et le personnel des Universités de Lyon, ainsi que les résidents des 3e et 7e arrondissement de Lyon danseront.

 

Pour le reste du festival, le visiteur aura le choix entre 42 spectacles dont 27 création et quelques premières françaises. Parmi les artistes, on retrouve notamment Yuval Pick, Jann Gallois, Martin Zimmerman, Yoann Bourgeois, Saburo Teshigawara qui dansera sur un air de Berlioz interprété par l'Orchestre national de Lyon.

 

Avec le festival "Fêtons l'été", qui se déroulera du 21 juin au 2 septembre, la nouvelle édition de la Biennale de la danse permettra aux Lyonnais de prolonger cette ambiance festive jusqu'à la fin de la période estivale.



Tags : biennale de la danse | 18e édition | Lyon | Auvergne-Rhône-Alpes | artistes | performance | defile |

Commentaires 2

Déposé le 06/06/2018 à 07h53   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Exactement Citer

Je suis d'accord, cela change de d'habitude où on nous annonce des attentats, accidents et autres !

Déposé le 05/06/2018 à 18h55  
Par gillesbb Citer

Enfin une belle fête à venir qui nous change des actus déplorables qui nous sont quotidiennes.
Merci pour cette info plaisir

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.