Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pont Pasteur - Lyonmag

Métropole de Lyon : sur 709 ponts, 185 nécessitent “une surveillance particulière”

Pont Pasteur - Lyonmag

Alors que l'effondrement du viaduc de Gênes est encore dans les mémoires, la Métropole de Lyon a décidé de faire un bilan de ses ponts, passerelles et trémies qui composent l'agglomération.

 

Au sein du territoire, près de 709 ponts ont été construits. Parmi eux, 185 "sont considérés comme complexes et nécessitent une surveillance particulière", explique la Métropole dans un communiqué. Pour pouvoir s'assurer de leur bon fonctionnement et de leur sécurité, trois niveaux de surveillance ont été mis en place. En ce qui concerne les 185 ouvrages d'arts, ces derniers sont tous classés au niveau 2. Des Inspections Détaillées Périodiques (IDP) sont donc obligatoires, tous les six ans en moyenne. À ces moments-là, la totalité de l'infrastructure est observé, même la partie immergée, grâce à une équipe spécialisée.

 

Avec près de 30 IDP par an, la Métropole essaie de privilégier les infrastructures les plus vieilles ou dont l'état s'est dégradé. Ces interventions ont coûté près de 145 000 euros en 2018.

 

Pour pouvoir s'organiser, trois types de travaux ont été mis en place pour assurer la pérennité des ponts de l'agglomération : "l'entretien courant" qui est à faire dans un délai d'un à trois ans. Celui-ci concerne principalement les ponts de Chasse, Couzon ou encore la passerelle de la Paix, un budget annuel de 250 000 euros y est consacré.

 

"L'entretien spécialisé" est le deuxième type de travaux. Ce dernier est réalisé pour ralentir les dégradations qui ont été constatées. Ce sont principalement les ponts Koening, de l'Epargne, de la Guillotière, Pasteur, Morand ou encore la passerelle du Collège, qui sont touchés. Un budget de 4.5 millions d'euros y a été attribué en 2018.

 

Les "travaux de grosses réparations" est le troisième et dernier type de travaux. Ils concernent les ponts qui ont notamment une structure porteuse altérée et qui nécessitent d'importantes rénovations. Le pont des trois Renards à Tassin-la-Demi-Lune était concerné en 2018, un million d'euros y avait été consacré. En 2019 ce sera au tour du pont Paul Bocuse à Collonges-au-Mont d'Or pour deux millions d'euros.



Tags : Lyon | metropole | Ponts | surveillance |

Commentaires 1

Déposé le 23/08/2018 à 08h29  
Par doug Citer

Il est temps de parler du pont de Givors, car 2019 va faire mal à l'A47...Un appel d'offre est en cours et confirmé par des sources personnelles bien placées..Vive le train.
https://www.marchesonline.com/appels-offres/avis/reparation-du-pont-de-givors/ao-7660866-1

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.