Lyon : une application pour faire sa prise de sang chez soi

Lyon : une application pour faire sa prise de sang chez soi
Photo d'illustration - LyonMag

C’est ce que propose la start-up LAB2U via une application à télécharger gratuitement.

"On ne s’en rend pas compte mais tous les jours en France 300 000 patients vont faire la queue en laboratoire d’analyses médicales", explique Isabelle Piscot, la cofondatrice de LAB2U. Ce constat a poussé la start-up à voir le jour permettant ainsi d’organiser sa prise de sang "de A à Z ; de la prise de rendez-vous jusqu’à la réception des résultats".
 

Le principe est simple : il faut télécharger l’application, prendre en photo son ordonnance, choisir trois créneaux horaires et attendre la notification d’une infirmière confirmant la prise de rendez-vous dont la durée est estimée à 1 heure. Les Lyonnais sont d’ailleurs les premiers à pouvoir profiter du service qui a été lancé il y a quelques jours au sein de la capitale des Gaules.
 

"Certaines personnes ont la phobie des aiguilles. On est plus à l’aise chez soi mais c’est surtout un gain de temps", assure la cofondatrice de LAB2U, service qui devrait par la suite s’étendre dans les grandes métropoles françaises.

Tags :

prise de sang

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pub le 12/10/2018 à 21:01
Papimouzo a écrit le 08/10/2018 à 02h24

Nous voyons la qu elle est le but de cette start UP se faire connaître partout et donc en guise de piqûre intra veineuse piquer justement de quoi s enrichir sur la santé des personnes merci tout de même fallait y penser

Merci à vous de lui faire de la pub via votre commentaire :)
(moi aussi du coup, en commentant votre commentaire qui lui fait de la pub)

Signaler Répondre

avatar
burgundy le 08/10/2018 à 21:10

Est qu'il va falloir que nous nous opérions nous méme le cas échéant ?non?pour faire baisser le déficite de la Sécurité sociale ?
c'est peut étre envisageable ?

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 08/10/2018 à 02:24

Nous voyons la qu elle est le but de cette start UP se faire connaître partout et donc en guise de piqûre intra veineuse piquer justement de quoi s enrichir sur la santé des personnes merci tout de même fallait y penser

Signaler Répondre

avatar
medecin le 07/10/2018 à 12:24

Ou comment augmenter inutilement les dépenses de la sécurité sociale! Une prise de sang à domicile doit être réservé aux patients qui ne peuvent pas pour des raisons médicales se déplacer au laboratoire. On ne fait pas une prise de sang à domicile comme on se fait livrer une pizza!!

Signaler Répondre

avatar
lauremelodye le 07/10/2018 à 09:05

les infirmières ont surement autre chose à faire qu'une PdS pour le taux de cholestérol, ou une NFS !!!!!! Il y a des labos pour ça, et il n'y a pas de facturation du déplacement de l'auxiliaire médical en plus !!!

Signaler Répondre

avatar
Ton banquier . le 07/10/2018 à 08:51

L’application coup de fil à un ´ VAMPIRE ´.....?

Signaler Répondre

avatar
sakura le 06/10/2018 à 22:04

voilà quelques petites précisions :

Sur prescription du médecin,un infirmier peut facturer des frais de déplacement (indemnité forfaitaire de déplacement, indemnités kilométriques) en sus de la valeur propre de l'acte et des majorations éventuelles de nuit, de dimanche ou de jour férié.

Si le déplacement au domicile du patient n'est pas prescrit par le médecin,l'infirmier est autorisé à appliquer un dépassement d'honoraires avec tact et mesure. et avertir le patient que ce dépassement n'est pas remboursé par la sécu.

Donc je pose la question suivante à cette start up : pouvez vous nous certifier qu'il n'y, aura pas de dépassement d honoraires lors de ces actes, sachant que pour la majorité de prescription pour ce type d'acte, le médecin demande rarement la visite à domicile d'une infirmière..

On sait par ailleurs, que les infirmières sont débordées , donc j'aimerais savoir au détriment de quel patient, celles ci vont trouver le temps de se déplacer..

En tant qu'auxiliaire de vie, me suis retrouvée à faire des toilettes complètes, à changer les poches d'urine, à désinfecter des escarres, à changer des pansements, car les infirmier(es) et aides soignant(es)t n'étaient pas assez nombreuses pour le nombre de personnes à suivre, donc j'aimerais qu'on m'explique comment ceux et celles ci, vont gérer ce surplus de visites..Précise que tout ces actes que j'ai cité n'ont pas à être effectués par les auxiliaires de vie.

En clair, si on peut se déplacer en laboratoire, faisons le, cela permettra aux infirmier(es) d'aller chez les personnes qui elles ne peuvent pas le faire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.