Cannabis : la mairie de Villeurbanne ouvre le débat

Cannabis : la mairie de Villeurbanne ouvre le débat
LyonMag

Du 10 décembre 2018 au 10 février 2019, Villeurbanne organise une consultation citoyenne sur les lois à propos de l’usage du cannabis. 

La mairie de Villeurbanne est partie des chiffres simples, en France en 2017 près d’un Français sur deux a consommé du cannabis. Toujours en France, le chiffre d’affaires du trafic de cannabis est estimé à 1 milliard d’euros. Pour autant, la production de cannabis est passible de 20 ans de réclusion criminelle. A Villeurbanne cette fois, au premier semestre de 2018, dans le quartier du Tonkin 144 interpellations ont eu lieu pour usage de cannabis. De plus 60 points de vente ont été dénombrés, bien qu’il n’y ait aucune zone de non-droit selon la mairie socialiste.
Le trafic de cannabis provoque nuisance sonores et sentiment d’insécurité pour certains. A cela Jean Paul Bret, propose deux solutions : changer la loi, ou changer les moyens de faire appliquer la loi. 


Et comme la mairie ne veut pas réfléchir toute seule, mais faire un travail participatif, elle lance une consultation citoyenne sur Internet, mais aussi deux tables rondes : le 15 janvier sur le trafic de cannabis : les villes à l’épreuve de ses conséquences sur la tranquillité urbaine, la santé et la jeunesse, et le 24 janvier sur Prohibition, dépénalisation, légalisation : quelle législation pour lutter efficacement contre le trafic de cannabis. Pour finir une demande d’avis d’expert sur le sujet (policiers, médecins etc) sera faite. Tous ces avis feront l’objet d’une synthèse par un organisme privé, qui sera constitué en livre blanc et remis à l’Etat, mais aussi aux Assises de la sécurité et du territoire. Pour Didier Vullierme, adjoint à la sécurité  "les citoyens sont en avance, le but est que nous puissions être porte-paroles, des lanceurs d’alertes en quelque sorte". Le but : un débat "sans tabou, ni angélisme". 


Plusieurs domaines seront pris en compte sur ce sujet : 
Les discriminations, en effet les contrôles et poursuites judiciaires sont plus fortes dans les quartiers populaires, ce qui abîme le corps social. 
Mais aussi le domaine de la santé, l’usage de cannabis provoque des dégâts sur le cerveau, mais aussi sur les poumons. 
La place des jeunes dans cette consommation, en effet, c’est pendant la jeunesse que les individus sont plus poussés à essayer le cannabis, et pendant cette période qu’il y a possibilité de rentrer dans ce trafic, mais surtout à cet âge que les risques sanitaires sont les plus forts. Ainsi selon Jonathan Bocquet délégué à la jeunesse et la vie étudiante "une vigilance particulière sera appliqué à cette tranche d’âge", bien que cette consultation concerne tous les âges. 

La consultation se termine le 10 février 2018, le livre blanc sera remis en mars 2019 à l’Etat. 

0-50 sur 59 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
biensur le 08/02/2019 à 14:27
Mort de rire a écrit le 07/02/2019 à 22h51

Ce qui doit gêner certains c'est que de fumer ouvre l'esprit et n'a jamais empêché la réussite que de bonnes stimulations

Bien sur mon àne !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Mort de rire le 07/02/2019 à 22:51

Ce qui doit gêner certains c'est que de fumer ouvre l'esprit et n'a jamais empêché la réussite que de bonnes stimulations

Signaler Répondre

avatar
Raphou38 le 11/12/2018 à 13:09

dépénaliser,légaliser,oui mais reste à voir sous quel condition.Je pense qu'il va falloir revoir aussi les lois et le dépistage si c'est le cas.Mais ne penser surtout pas que cela va supprimer l'insécurité dans les quartiers ou ailleurs. Car les dealers vendent déjà d'autres drogues bien plus dangereuses:Cocaïne,héroïne.... .Et il y a des nouvelles drogues qui sont en train d'arriver sur le marché,comme un nouveau dérivé du cannabis qui peu contenir jusqu'à 70% de THC.(Risque d’overdose réel),et se vend déjà sur Toulouse.Donc légaliser le cannabis ordinaire,pourquoi pas,même si ça reste quand même une drogue,avec ces bons et mauvais effets.Après je pense que de fumer un joint ou deux le soir,de manière récréative,n'est pas plus dangereux que de consommer de l'alcool.(Même moins dangereux). je pense qu'il faut juste arriver à en consommer de façon modéré et non toute la journée.(Il est là le problème avec le cannabis,être raisonnable dans sa consommation). Je pense justement bientôt sortir un livre,(un guide pratique), sur le cannabis,pour informer les personnes qui manquent d'information sur le cannabis,(comme les parents),et expliquer comment moi j'ai fais pour arrêter cette consommation. Tous ce que je peu dire pour finir,c'est que je préfère voir un jeune fumer un joint,plutôt que de le voir prendre des drogues dures.

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 04/12/2018 à 13:18

Sur le dernier "VIVA" en lisant la couverture ou l'on nous parle des méfaits de la drogue(nous ne savions pas !,nous n'étions pas au courant!

ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES CONS !!

Signaler Répondre

avatar
cestnormal le 03/12/2018 à 13:46
A peur. a écrit le 03/12/2018 à 13h37

Rassurez vous eux non plus.

Bien sur mon àne !

Signaler Répondre

avatar
A peur. le 03/12/2018 à 13:37
cestnormal a écrit le 03/12/2018 à 13h31

Sur la Police de VILLEURBANNE il y aurait beaucoup à dire ,je peux vous le garantir et certains feraient mieux de changer de métier !
Personnellement je ne me sens pas du tout protégé par la Police !

Rassurez vous eux non plus.

Signaler Répondre

avatar
cestnormal le 03/12/2018 à 13:31
Peter Tosh a écrit le 02/12/2018 à 20h03

Si vous voulez savoir ce qu'en pense certains policiers :http://police.etc.over-blog.net

Sur la Police de VILLEURBANNE il y aurait beaucoup à dire ,je peux vous le garantir et certains feraient mieux de changer de métier !
Personnellement je ne me sens pas du tout protégé par la Police !

Signaler Répondre

avatar
Peter Tosh le 02/12/2018 à 20:03

Si vous voulez savoir ce qu'en pense certains policiers :http://police.etc.over-blog.net

Signaler Répondre

avatar
citron le 02/12/2018 à 10:04
mdr a écrit le 27/11/2018 à 14h54

déjà qu'il y a un point de deal devant la mairie. Après ça veut donner des leçons mdr

Surtout que ça dure depuis des années !
La Mairie espérant ainsi avoir la paix sociale !
Pas de chance car la population que l'on muselait depuis des décennies commence "à montrer les dents" et ça sent mauvais pour les prochaines élections ;alors on essaie de nous faire croire que l'on va débattre du probléme !
C'est ça il n'y a qu'à y croire !
Continuons à nous prendre pour des imbéciles !

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 02/12/2018 à 09:53
benkei a écrit le 02/12/2018 à 02h23

Parce que les alcooliques ne sont pas drogués peut être ?
Peut être devriez vous déjà chercher le sens du mot drogue avant de vous emballer ...et ne pas confondre drogue et stupéfiants ...

On arrête les drogues alors ?
Fini l'alcool , le sucre , les médicaments opiacés , le tabac j'en passe et des meilleurs ...

Pas sur que le gouvernement et les lobbys qui amassent des fortunes en vendant de la drogue vous suivent ....

Et puis faudrait aussi interdire le vin , en France , bon courage .

C'est de la littérature tout ça !

Signaler Répondre

avatar
benkei le 02/12/2018 à 02:23
cestnormal a écrit le 29/11/2018 à 21h12

Aprés des générations d'alcooliques voici venir celles des drogués!
Les époques changent !

Parce que les alcooliques ne sont pas drogués peut être ?
Peut être devriez vous déjà chercher le sens du mot drogue avant de vous emballer ...et ne pas confondre drogue et stupéfiants ...

On arrête les drogues alors ?
Fini l'alcool , le sucre , les médicaments opiacés , le tabac j'en passe et des meilleurs ...

Pas sur que le gouvernement et les lobbys qui amassent des fortunes en vendant de la drogue vous suivent ....

Et puis faudrait aussi interdire le vin , en France , bon courage .

Signaler Répondre

avatar
leburgonde le 01/12/2018 à 15:46

Villeurbanne la ville du laxisme et du dialogue à sens unique avec des socialistes qui je vous le rappelle sont à la cave au niveau de la popularité !

Signaler Répondre

avatar
cestnormal le 30/11/2018 à 11:29
cbd a écrit le 30/11/2018 à 10h55

il y a déjà les générations sans cerveau dont vous avez l'air de faire parti.

Bien sur mon àne !

Signaler Répondre

avatar
réfléchir et être decu le 30/11/2018 à 11:21
chasuble sale a écrit le 29/11/2018 à 14h30

vous êtes une gilet jaune pour avoir une analyse aussi simpliste des choses ?

tiens, voila un macroniste...
ca se reconnait dans le dénis des autres... ça commence par un pseudo dénigrant, et ça se confirme dans un commentaire insultant

elle est belle la france!

au fait, j ai répondu a ton message sur les stationnements... tu es très autocentré quand même!

Signaler Répondre

avatar
cbd le 30/11/2018 à 10:55
cestnormal a écrit le 29/11/2018 à 21h12

Aprés des générations d'alcooliques voici venir celles des drogués!
Les époques changent !

il y a déjà les générations sans cerveau dont vous avez l'air de faire parti.

Signaler Répondre

avatar
cestnormal le 29/11/2018 à 21:12

Aprés des générations d'alcooliques voici venir celles des drogués!
Les époques changent !

Signaler Répondre

avatar
chasuble sale le 29/11/2018 à 14:30
Julie 01 a écrit le 28/11/2018 à 22h12

Je trouve vos commentaires hallucinants.

Avec votre logique, on devrait dépénaliser et normaliser la cocaïne, l'héroïne, la charia, la prostitution, l'avortement, l'euthanazi, le viol...

Vous ne croyez pas que notre société est déjà suffisamment décadente ?

vous êtes une gilet jaune pour avoir une analyse aussi simpliste des choses ?

Signaler Répondre

avatar
reflechir le 29/11/2018 à 11:11
Julie 01 a écrit le 28/11/2018 à 22h12

Je trouve vos commentaires hallucinants.

Avec votre logique, on devrait dépénaliser et normaliser la cocaïne, l'héroïne, la charia, la prostitution, l'avortement, l'euthanazi, le viol...

Vous ne croyez pas que notre société est déjà suffisamment décadente ?

l avortement est déjà légal ma petite dame!

vous mélangez un peu tout.... le viol, la charia,... ne sont pas des "activités personnelles" mais des systèmes qui impose leur point de vue, leur force.. et ça, les français n en veulent pas! ils veulent être maitre de leur corps, de leur choix... donc pourquoi un produit serait il plus legal qu un autre? par exemple, est ce que vous trouveriez cela normal d interdire un produit qui n a pas d impacts sur les autres ... comme le beurre, la bière, le vin, les bonbons,...
les drogues c est pareil!
et pire même, parce que leur caractere illicite rend la prévention impossible!.. c est ce que disent tous les ministres (santé, police, justice) et les spécialistes!

je vous rappel qu au Portugal, toutes les drogues sont dépénalisées! si vous êtes interpellé avec ces produits, on vous considère comme malade, et non délinquant... la prison n est pas le lieux des malades! et pourtant, en France, avec des idées aussi arrêtées que les votre, on en arrive la!

et si moi je vous interdisais de poster des commentaires parce que je ne suis pas d accord?

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 29/11/2018 à 10:30
Nimby a écrit le 28/11/2018 à 19h56

Quel rapport la mort de Pasqua avec ses propos de son vivant ???

Récemment c'est quand pour vous??

Signaler Répondre

avatar
leburgonde le 29/11/2018 à 10:15
Julie 01 a écrit le 28/11/2018 à 22h12

Je trouve vos commentaires hallucinants.

Avec votre logique, on devrait dépénaliser et normaliser la cocaïne, l'héroïne, la charia, la prostitution, l'avortement, l'euthanazi, le viol...

Vous ne croyez pas que notre société est déjà suffisamment décadente ?

Bien dit Julie 01 vous avez entiérement raison car on va bientot nous faire croire que la drogue est indispensable !
Tout cela étant le résultat de l'incapacité de nos dirigeants !
Et une Mairie de VILLEURBANNE qui pendant des années a fermé les yeux et qui compte tenue du mécontentement des habitants essaie de nous faire croire qu'elle va réagir !Mais c'est un peu tard !surtout en proposant un débat qui ne débouchera sur rien comme c'est le cas depuis des décennies pour les lycées colléges etc....beaucoup de paroles mais pour aboutir à rien!

Signaler Répondre

avatar
Julie 01 le 28/11/2018 à 22:12

Je trouve vos commentaires hallucinants.

Avec votre logique, on devrait dépénaliser et normaliser la cocaïne, l'héroïne, la charia, la prostitution, l'avortement, l'euthanazi, le viol...

Vous ne croyez pas que notre société est déjà suffisamment décadente ?

Signaler Répondre

avatar
diouf le 28/11/2018 à 20:35

Peut-on avoir le lien sur le site de la ville pour la consultation en ligne, s'il vous paît?

Signaler Répondre

avatar
diouf le 28/11/2018 à 20:34

Je préfère la version Barcelonaise : pas de vente publique mais cantonnée à des "clubs" n'ayant pas pignon sur rue. de plus, la publicité est interdite (protection de l'enfance) et il n'y a plus de trafic. Il est en effet très compliqué (voir dangereux) de se procurer du cannabis par d'autre voix dans cette ville.
En revanche l'état taxe les clubs, à juste titre. Du coup les tarifs sont élevés, mais la qualité est au rendez-vous et les habitants sont contents.

Signaler Répondre

avatar
Nimby le 28/11/2018 à 19:58
Hum a écrit le 27/11/2018 à 16h40

Légalisons, comme cela les coûts des dommages causés par cette drogue exploseront... et dépasseront de beaucoup les sommes générées par les taxes.

Au Portugal la consommation a baissée.
De plus avec la prohibition pas de prévention.
Avec légalisation possibilité de faire (enfin !) de la prévention, de mettre en place un suivi médical (au moins 1 fois par an ou plus si dépendance), d'imposer une quantité maxi par mois, etc etc

Signaler Répondre

avatar
Nimby le 28/11/2018 à 19:56
cestnormal a écrit le 27/11/2018 à 21h08

Je ne sais pas si la France a une guerre de retard !mais il y en a un (Nimby) qui ne sais toujours pas que Charles Pasqua n'est plus de ce monde depuis le 29 juin 2015
Effet cannabis peut étre ?

Quel rapport la mort de Pasqua avec ses propos de son vivant ???

Signaler Répondre

avatar
Nimby le 28/11/2018 à 19:54
guignol jaune a écrit le 27/11/2018 à 21h51

allez voir en Suisse comment se passe la prise en charge des consommateurs de drogues dures. Ça fait plus de vingt ans que cela existe avec des résultats.

Il y aura toujours des consommateurs de stupéfiants que cela soit enfin clair pour tous les "beaufs" du forum alors qu'est ce que vous préférez ? Une ligne claire (sans mauvais jeu de mots) avec une prise en charge des toxicomanies lourdes et une légalisation contrôlée par l'Etat du cannabis ou continuer à se cacher les yeux sous une pseudo morale de catho coincée avec l'inefficacité depuis plus de 50 ans (champion d'Europe de la conso d’anxiolytiques et de cannabis et un zéro pointée en terme de prévention)

Pourquoi m'interpellez-vous alors que l'on est sur la même longueur d'onde ?
Relisez-moi. Je dis que même Pasqua admettait qu'il aurait fallut légaliser depuis longtemps.

Signaler Répondre

avatar
mais bis le 28/11/2018 à 19:14
@Say, Friedman, Marx, Keynes et les autres a écrit le 28/11/2018 à 16h43

Ce n'est pas avec un débat théorique que vous ferez avancer la cause que vous défendez les gars.

Allez, hop, on se bouge les fesses et on trouve des arguments que même un gilet jaune peut comprendre ! Sinon, vous n'y arriverez jamais :o)

les gilets jaunes peuvent comprendre un argumentaire à plusieurs variables.
Il ne faudrait pas comme Macron sous estimer leur intelligence

Signaler Répondre

avatar
mais bis le 28/11/2018 à 19:13
oui mais a écrit le 28/11/2018 à 16h08

a mais on est d accord sur la conclusion!
il faut légaliser!.. que ce soit au nom des libertés individuelles (je fais ce que je veux de mon corps), des realités des moeurs, de la prévention (message, qualité, puissance), de la justice, ou encore des recettes fiscales

mais je n en démords pas, dans le cas des besoins non primaires, je reste persuadé que l'offre crée la demande... oui, je me borne a Say...
je ne suis très keynésien au contraire de mes gouvernants qui voient dans l intervention de l'Etat a tous les niveaux une solution miracle... et pour la demande, comme elle existe, ils pensent que c est à la "société" d'y répondre
moi je pense plutôt l inverse... l'offre crée la demande.. sinon, comment expliquer le phénomène de mode...

quid du sécuritaire : est ce les vendeurs de vidéo surveillance clé en main (comme Alain Bauer) ou le sentiment d'insécurité lié au vieillissement de la population qui créer un marché ?

Signaler Répondre

avatar
sardine le 28/11/2018 à 18:58

les Pays Bas n'ont jamais légalisé le cannabis. Il est toléré depuis 1976. On est dans une zone grise tout ce qu'il y a de pire.
Résultat le narco-tourisme c'est énormément développé parce qu'il n'existe aucun cadre.
Pourquoi n'ont il jamais légalisé le cannabis depuis 42 ans ? Peut être que les voisins français et allemand y sont pour quelque chose ?

Signaler Répondre

avatar
@Say, Friedman, Marx, Keynes et les autres le 28/11/2018 à 16:43
oui mais a écrit le 28/11/2018 à 16h08

a mais on est d accord sur la conclusion!
il faut légaliser!.. que ce soit au nom des libertés individuelles (je fais ce que je veux de mon corps), des realités des moeurs, de la prévention (message, qualité, puissance), de la justice, ou encore des recettes fiscales

mais je n en démords pas, dans le cas des besoins non primaires, je reste persuadé que l'offre crée la demande... oui, je me borne a Say...
je ne suis très keynésien au contraire de mes gouvernants qui voient dans l intervention de l'Etat a tous les niveaux une solution miracle... et pour la demande, comme elle existe, ils pensent que c est à la "société" d'y répondre
moi je pense plutôt l inverse... l'offre crée la demande.. sinon, comment expliquer le phénomène de mode...

Ce n'est pas avec un débat théorique que vous ferez avancer la cause que vous défendez les gars.

Allez, hop, on se bouge les fesses et on trouve des arguments que même un gilet jaune peut comprendre ! Sinon, vous n'y arriverez jamais :o)

Signaler Répondre

avatar
oui mais le 28/11/2018 à 16:08
predateur a écrit le 28/11/2018 à 14h28

allons au bout de la logique :
s'il y a des consommateurs c'est qu'il y a des vendeurs d'un produit prohibé. Donc si on tarit la source il n'y aura plus de consommateurs. Imaginons que l'on applique ce principe :

1) la loi existe déjà : Loi n° 70-1320 du 31 décembre 1970 relative aux mesures sanitaires de lutte contre la toxicomanie et à la répression du trafic et de l'usage illicite de substances vénéneuse dite loi Mazeaud qui punit d'un an d'emprisonnement et 3750€ d'amende l'usage de stupéfiant

2) la mise en application en France : 11% des français ont déjà expérimenté le cannabis. On compte en centaines de milliers les usagers réguliers. Cela implique un renforcement des moyens humains (plus de policier) et matériels (justice, places de prison, filatures etc...)
Quid du renforcement des surveillances des zones d'autoproduction (10% du total consommé) et interdiction de fait de la vente de matériels agricoles liés (ça va être compliqué)

3) la mise en application avec nos partenaires européens et extra européens. Puisque l'on s'attaque à la source, il faut aussi s'attaquer à la contrebande à la fois du cannabis, des graines et évidemment des flux financiers.
Donc retour des contrôles systématiques aux frontières des pays qui ont libéralisé le cannabis thérapeutique, récréatif et les semences : Suisse, UK, Espagne, Pays Bas, certains landers Allemand, Danemark (Cristiana), Portugal, Belgique ...
Aussi trouver une solution pour la vallée du Rif au Maroc qui fourni 70% du cannabis en France sans faire de l'interventionnisme post colonial.

en fait la politique du "on s'attaque à l'offre" a déjà été appliquée ici même en France et dans un passé plus lointain de 1919 à 1933 sur une autre substance nocive (l'alcool) aux USA : la prohibition.

Au vu des résultats de l'une et l'autre, il serait peut être temps d'en appliquer une autre et tout en s'éloignant des principes des vieux économistes libéraux.
Pour les gaulois réfractaires, Milton Friedman qui n'est pas un marxiste, était favorable à la légalisation des drogues. Donc de quoi vous réconcilier avec vos croyances sans perdre la face !

a mais on est d accord sur la conclusion!
il faut légaliser!.. que ce soit au nom des libertés individuelles (je fais ce que je veux de mon corps), des realités des moeurs, de la prévention (message, qualité, puissance), de la justice, ou encore des recettes fiscales

mais je n en démords pas, dans le cas des besoins non primaires, je reste persuadé que l'offre crée la demande... oui, je me borne a Say...
je ne suis très keynésien au contraire de mes gouvernants qui voient dans l intervention de l'Etat a tous les niveaux une solution miracle... et pour la demande, comme elle existe, ils pensent que c est à la "société" d'y répondre
moi je pense plutôt l inverse... l'offre crée la demande.. sinon, comment expliquer le phénomène de mode...

Signaler Répondre

avatar
Jean-Pierre le 28/11/2018 à 15:11

Aujourd'hui, 7% de l'activité de la police concerne la lutte contre le trafic de cannabis. Il suffit de le légaliser et d'encadrer son importation et sa distribution pour décharger les policiers de cette tâche.

En plus, le cannabis serait un excellent support de taxation, au moins pour financer des programme de prévention.

Sans oublier qu'on sait que l'argent de la drogue finance aussi des activités illicites (terrorisme notamment) et n'enrichit que quelques petits énergumènes de banlieue.

Il est temps pour l’État de mettre la main sur cette manne, et de créer un monopole public autour de la consommation de cannabis !

Signaler Répondre

avatar
predateur le 28/11/2018 à 14:28
JB Say a écrit le 28/11/2018 à 09h38

pas de vendeur, pas d acheteur
(l offre crée la demande)

allons au bout de la logique :
s'il y a des consommateurs c'est qu'il y a des vendeurs d'un produit prohibé. Donc si on tarit la source il n'y aura plus de consommateurs. Imaginons que l'on applique ce principe :

1) la loi existe déjà : Loi n° 70-1320 du 31 décembre 1970 relative aux mesures sanitaires de lutte contre la toxicomanie et à la répression du trafic et de l'usage illicite de substances vénéneuse dite loi Mazeaud qui punit d'un an d'emprisonnement et 3750€ d'amende l'usage de stupéfiant

2) la mise en application en France : 11% des français ont déjà expérimenté le cannabis. On compte en centaines de milliers les usagers réguliers. Cela implique un renforcement des moyens humains (plus de policier) et matériels (justice, places de prison, filatures etc...)
Quid du renforcement des surveillances des zones d'autoproduction (10% du total consommé) et interdiction de fait de la vente de matériels agricoles liés (ça va être compliqué)

3) la mise en application avec nos partenaires européens et extra européens. Puisque l'on s'attaque à la source, il faut aussi s'attaquer à la contrebande à la fois du cannabis, des graines et évidemment des flux financiers.
Donc retour des contrôles systématiques aux frontières des pays qui ont libéralisé le cannabis thérapeutique, récréatif et les semences : Suisse, UK, Espagne, Pays Bas, certains landers Allemand, Danemark (Cristiana), Portugal, Belgique ...
Aussi trouver une solution pour la vallée du Rif au Maroc qui fourni 70% du cannabis en France sans faire de l'interventionnisme post colonial.

en fait la politique du "on s'attaque à l'offre" a déjà été appliquée ici même en France et dans un passé plus lointain de 1919 à 1933 sur une autre substance nocive (l'alcool) aux USA : la prohibition.

Au vu des résultats de l'une et l'autre, il serait peut être temps d'en appliquer une autre et tout en s'éloignant des principes des vieux économistes libéraux.
Pour les gaulois réfractaires, Milton Friedman qui n'est pas un marxiste, était favorable à la légalisation des drogues. Donc de quoi vous réconcilier avec vos croyances sans perdre la face !

Signaler Répondre

avatar
youpela le 28/11/2018 à 14:27
libéral jaune a écrit le 28/11/2018 à 12h36

Disponibilité infinie et gratuité des ressources naturelles
Jean-Baptiste Say n'a pas compris que les ressources naturelles (le capital naturel) peuvent sur une planète finie être épuisables ou si coûteusement renouvelables qu'elles peuvent être surexploitées. Il affirmait ainsi en 1803 que : la « Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques »

tout est dit ...

très cher post,
le sujet était l'offre et la demande... pas les ressources... mais tu mets le doigts sur quelque chose: si c est gratuit, c est gaspillé
personnellement, je prend avec beaucoup de pincette les théories sur les ressources infinie ou pas datant d'avant la fin de révolution industrielle... déjà parce qu elles sont généralement associé a une idée beaucoup plus globale qui est celle de la propriété et de la liberté
je ne suis pas malthusien si vous preferez
l'histoire l a démontré: le progrès permet d optimiser les ressources et d en concevoir des nouvelles!
il faut par exemple moins de pétrole pour faire 100km en 2018 qu'en 1920... ou encore les techniques modernes de permaculture permettent des gains de ressources (eau, substrat, espace...) de 1 pour 6 par rapport a l'agriculture conventionnelle
... les exemples sont multiples!!

pour en revenir a la "remarque" du début... deux visions : l'offre crée la demande, ou la demande crée l offre

Signaler Répondre

avatar
mouais... le 28/11/2018 à 14:20
pffff a écrit le 28/11/2018 à 14h01

La solution ne serait elle pas dans la légalisation du cannabis?Canada, USA, Pays Bas..etc...ont très bien compris les avantages de la légalisation contrôlée

1 Financier d'abord...regardez les états qui ont légalisés..
2 Fin de trafic...regardez tjrs ces même pays..
3 Médical...et oui!!même si cela dérangent les "biens
pensants"

Alors , maintenant c'est a vous, les pseudo moralisateurs qui conduisent chaque week end avec 2gr d'alcool/litre de sang...

https://www.francetvinfo.fr/monde/pays-bas/la-hollande-lautre-pays-de-la-drogue_3058187.html

Signaler Répondre

avatar
pffff le 28/11/2018 à 14:01

La solution ne serait elle pas dans la légalisation du cannabis?Canada, USA, Pays Bas..etc...ont très bien compris les avantages de la légalisation contrôlée

1 Financier d'abord...regardez les états qui ont légalisés..
2 Fin de trafic...regardez tjrs ces même pays..
3 Médical...et oui!!même si cela dérangent les "biens
pensants"

Alors , maintenant c'est a vous, les pseudo moralisateurs qui conduisent chaque week end avec 2gr d'alcool/litre de sang...

Signaler Répondre

avatar
libéral jaune le 28/11/2018 à 12:36
prof a écrit le 28/11/2018 à 11h39

fondamentalement, ce que vous êtes en train de faire, a savoir commenter sur un forum... ce n est pas un besoin naturel
vous le faites parcequ on vous le propose... donc l offre crée bien la demande
c est valable avec les telephone portable, l alcool, . tout ce qui n est pas un besoin primaire
Jean Baptiste Say, economiste français du XIX

si vous voulez parler économie, pas de problème! mais dans notre cas, c est bien l offre qui cree la demande

Disponibilité infinie et gratuité des ressources naturelles
Jean-Baptiste Say n'a pas compris que les ressources naturelles (le capital naturel) peuvent sur une planète finie être épuisables ou si coûteusement renouvelables qu'elles peuvent être surexploitées. Il affirmait ainsi en 1803 que : la « Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques »

tout est dit ...

Signaler Répondre

avatar
prof le 28/11/2018 à 11:39
guignol jaune a écrit le 28/11/2018 à 11h20

vous vivez vraiment dans un monde de bisounours avec votre idéologie de pureté mortifère.

Vous êtes les vrais dangers contemporains comme si les comportements "asociaux" de notre société s’arrêtaient à une logique offre / demande. C'est un peu plus compliqué que vos commentaires.
La "guerre à la drogue" ne résout pas le problème, dans un monde peuplé de Trump de Duterte ou de Orban le discours erratique et démagogue reste un discours inefficace et contre productif sur le terrain (il y a toujours un marché de la drogue aux USA, aux Philippines et en Hongrie).

Et pitié, évitez les discours "on n'a jamais essayé" la politique du tout répressif a été mis en place en France depuis 1970 et aux USA sous Reagan avec les résultats catastrophiques que l'on connait...

a votre niveau je vois plutôt un trouble cognitif doublé d'un sentiment de persécution !

fondamentalement, ce que vous êtes en train de faire, a savoir commenter sur un forum... ce n est pas un besoin naturel
vous le faites parcequ on vous le propose... donc l offre crée bien la demande
c est valable avec les telephone portable, l alcool, . tout ce qui n est pas un besoin primaire
Jean Baptiste Say, economiste français du XIX

si vous voulez parler économie, pas de problème! mais dans notre cas, c est bien l offre qui cree la demande

Signaler Répondre

avatar
guignol jaune le 28/11/2018 à 11:20
JB Say a écrit le 28/11/2018 à 09h38

pas de vendeur, pas d acheteur
(l offre crée la demande)

vous vivez vraiment dans un monde de bisounours avec votre idéologie de pureté mortifère.

Vous êtes les vrais dangers contemporains comme si les comportements "asociaux" de notre société s’arrêtaient à une logique offre / demande. C'est un peu plus compliqué que vos commentaires.
La "guerre à la drogue" ne résout pas le problème, dans un monde peuplé de Trump de Duterte ou de Orban le discours erratique et démagogue reste un discours inefficace et contre productif sur le terrain (il y a toujours un marché de la drogue aux USA, aux Philippines et en Hongrie).

Et pitié, évitez les discours "on n'a jamais essayé" la politique du tout répressif a été mis en place en France depuis 1970 et aux USA sous Reagan avec les résultats catastrophiques que l'on connait...

a votre niveau je vois plutôt un trouble cognitif doublé d'un sentiment de persécution !

Signaler Répondre

avatar
JB Say le 28/11/2018 à 09:38
logique a écrit le 27/11/2018 à 23h23

Pas d’acheteurs , pas de vendeurs ! Bah ouai logique !

pas de vendeur, pas d acheteur
(l offre crée la demande)

Signaler Répondre

avatar
Charlot le 28/11/2018 à 09:17
guignol jaune a écrit le 27/11/2018 à 21h54

et oui et on appellera notre président Emanuel "Duce" Macroni !
vous en avez d'autres des idées comme ça ? On pourrai rouvrir Cayenne et des camps en Pologne pour tous les consommateurs et dealers ?

En fait, on ferait juste respecter la loi...

Signaler Répondre

avatar
logique le 27/11/2018 à 23:23

Pas d’acheteurs , pas de vendeurs ! Bah ouai logique !

Signaler Répondre

avatar
guignol jaune le 27/11/2018 à 21:54
Le juge a écrit le 27/11/2018 à 15h32

L'Etat veut de l'argent ?
Qu'il frappe les consommateurs au portefeuille, comme il le fait avec les automobilistes.
Embauche de policiers, rondes régulières, dans les quartiers populaires comme dans les quartiers bourgeois.
Arrestation systématique des dealers, guetteurs, fumeurs...
Amendes dissuasives, payables sur place.
Suspension des allocations familiales pour les parents dont les enfants travaillent au trafic de drogue.
Etc.

et oui et on appellera notre président Emanuel "Duce" Macroni !
vous en avez d'autres des idées comme ça ? On pourrai rouvrir Cayenne et des camps en Pologne pour tous les consommateurs et dealers ?

Signaler Répondre

avatar
guignol jaune le 27/11/2018 à 21:51
Nimby a écrit le 27/11/2018 à 18h37

Ils pensent : pas dans mon arrière-cour (not in my back yard).

Quand je pense que l'ancien représentant de chez Pernod, Charles Pasqua, le plus grand pourfendeur de fumeur de shit, se demandait dernièrement si une occasion n'avait été ratée...

La France, toujours une guerre de retard.

allez voir en Suisse comment se passe la prise en charge des consommateurs de drogues dures. Ça fait plus de vingt ans que cela existe avec des résultats.

Il y aura toujours des consommateurs de stupéfiants que cela soit enfin clair pour tous les "beaufs" du forum alors qu'est ce que vous préférez ? Une ligne claire (sans mauvais jeu de mots) avec une prise en charge des toxicomanies lourdes et une légalisation contrôlée par l'Etat du cannabis ou continuer à se cacher les yeux sous une pseudo morale de catho coincée avec l'inefficacité depuis plus de 50 ans (champion d'Europe de la conso d’anxiolytiques et de cannabis et un zéro pointée en terme de prévention)

Signaler Répondre

avatar
Leandri le 27/11/2018 à 21:28

Macron a plusieurs guerres de retard... :)

Signaler Répondre

avatar
cestnormal le 27/11/2018 à 21:08
Nimby a écrit le 27/11/2018 à 18h37

Ils pensent : pas dans mon arrière-cour (not in my back yard).

Quand je pense que l'ancien représentant de chez Pernod, Charles Pasqua, le plus grand pourfendeur de fumeur de shit, se demandait dernièrement si une occasion n'avait été ratée...

La France, toujours une guerre de retard.

Je ne sais pas si la France a une guerre de retard !mais il y en a un (Nimby) qui ne sais toujours pas que Charles Pasqua n'est plus de ce monde depuis le 29 juin 2015
Effet cannabis peut étre ?

Signaler Répondre

avatar
Nimby le 27/11/2018 à 18:37
Hum a écrit le 27/11/2018 à 18h27

Demandez aux riverains de la salle de shoot parisienne ce qu'ils pensent de la drogue légale...

Ils pensent : pas dans mon arrière-cour (not in my back yard).

Quand je pense que l'ancien représentant de chez Pernod, Charles Pasqua, le plus grand pourfendeur de fumeur de shit, se demandait dernièrement si une occasion n'avait été ratée...

La France, toujours une guerre de retard.

Signaler Répondre

avatar
cetou le 27/11/2018 à 18:29

La Mairie se rendant compte qu'aux prochaines élections le Maire va se retrouver le bec dans l'eau se met à vouloir parler de ce probléme avec un adjoint à la sécurité qui avait trouvé comme solution pour arréter le trafique ;de rétablir la circulation à double sens dans certaines rues !
Super solution non?

Signaler Répondre

avatar
Hum le 27/11/2018 à 18:27
Villeurbannais a écrit le 27/11/2018 à 17h34

Cher « HUM », penseriez vous toujours la même chose si un point de deal s’installait devant chez vous ? Si vous deviez montrer votre carte d’identité pour rentrer chez vous ? Si vous et vos enfants se faisaient insulter régulièrement ? Si vous subissiez des nuisances sonores de jour comme de nuit ? Le fait est que le cannabis est déjà en vente libre en France, en tout cas à Villeurbanne. Les vendeurs et consommateurs agissent en toute impunité sans que les pouvoirs publics ni la police ne soient en mesure de faire quoi que ce soit. Cette économie florissante est laissée aux mains de mafias qui s’entretuent pour des territoires et sans aucun contrôle ni aucune prevention vis à vis de notre jeunesse.

Demandez aux riverains de la salle de shoot parisienne ce qu'ils pensent de la drogue légale...

Signaler Répondre

avatar
maisoui le 27/11/2018 à 17:52

Que pensez vous qu'il se passera si on légalise la drogue;est ce que vous pensez que les trafiquants vont lacher le morceau?bien sur que non !ils casseront les prix !et qui payera pour rien la mise en place de points de vente ?
Et bien le pauvre imbécile de contribuable !
Tout ça parce qu'on est incapable d'appliquer la loi ! notemment à Villeurbanne !
Arrétons les salades !il n'est pas indispensable de se droguer

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.