Une Pussy Riot rend visite aux gilets jaunes de Feyzin

Une Pussy Riot rend visite aux gilets jaunes de Feyzin
Nika Nikulshina avec Kylian Mbappé - DR

"Elle vient pour se rendre compte de l'atmosphère".

Les gilets jaunes du camp de Feyzin, situé au rond-pont de la rue du 8 mai 1945, ont reçu une drôle de visite mardi en fin d'après-midi.


Nika Nikulshina, une Pussy Riot influente, est passée pour faire connaissance avec les opposants au gouvernement et mieux comprendre leur mouvement qui a débuté il y a un mois.
Elle a notamment questionné les gilets jaunes sur leur détermination et ce qu'ils pensaient des violences.

La Pussy Riot, opposée à Vladimir Poutine et présente à Lyon cette semaine pour une conférence, avait réalisé une action qui avait fait le tour du monde le 15 juillet dernier. En pleine Coupe du Monde, lors de la finale France-Croatie, elle avait réussi à pénétrer sur la pelouse pour taper dans les mains de Kylian Mbappé.

Nika Nikulshina a annoncé vouloir poursuivre son étude du mouvement des gilets jaunes à Paris.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
originago le 12/12/2018 à 23:36

C’est écrit dans l’article :<> Inutile de couper les cheveux en 4. Le principal c’est de savoir quelle sera la suite du mouvement au moment où nous recevons le courrier qui confirme le prélèvement direct sur nos revenus.

Signaler Répondre

avatar
Le niveau 0 le 12/12/2018 à 19:23
Post monétaire a écrit le 12/12/2018 à 18h15

Ou vous voyez de la "condescendance" dans son action d'aller parler aux gilets jaunes ?

Pourquoi vous parlez "d'exotique" ?
Y'a quelqu'un avec un pagne dans l'histoire ?


".................et est au fond bien plus méprisante que n'a pu l'être le gouvernement !................"

on y est donc... vous êtes un LREM...

Ne vous inquiétez pas pour votre avenir, LREM va être balayé aux prochaines élections. Et rappelez vous la phrase de Macron lui-même : "si nous échouons, ce sera un boulevard pour le FN"...

En voulant éviter le chaos en faisant peur aux gogos, il se retrouve avec un problème plus gros de son ambition : le système monétiste qui arrive à saturation.
Et comme vous vous êtes acharné à décapiter toutes les têtes qui dépassent (votre façon de voir la démocratie), ne reste plus qu'une alternative aux mêmes gogos : voter "Maréchal nous voilà".

L exotisme c est quelqu'un avec un pagne autour des reins ?
Bonjour la vision caricaturale .....

Signaler Répondre

avatar
monnaie en forte croissance le 12/12/2018 à 18:55
Post monétaire a écrit le 12/12/2018 à 18h15

Ou vous voyez de la "condescendance" dans son action d'aller parler aux gilets jaunes ?

Pourquoi vous parlez "d'exotique" ?
Y'a quelqu'un avec un pagne dans l'histoire ?


".................et est au fond bien plus méprisante que n'a pu l'être le gouvernement !................"

on y est donc... vous êtes un LREM...

Ne vous inquiétez pas pour votre avenir, LREM va être balayé aux prochaines élections. Et rappelez vous la phrase de Macron lui-même : "si nous échouons, ce sera un boulevard pour le FN"...

En voulant éviter le chaos en faisant peur aux gogos, il se retrouve avec un problème plus gros de son ambition : le système monétiste qui arrive à saturation.
Et comme vous vous êtes acharné à décapiter toutes les têtes qui dépassent (votre façon de voir la démocratie), ne reste plus qu'une alternative aux mêmes gogos : voter "Maréchal nous voilà".

après des centaines d'années d'existence de la monnaie,le gourou PM pense être convaincu être né à l'époque de son extinction comme celui de la fin de l'espèce humaine par l'environnement!!!!!
chacun fera son interprétation de jugement de ce constat factuel et non réinventé

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 12/12/2018 à 18:15
ethnographie a écrit le 12/12/2018 à 15h36

Qu'il y a là toute la condescendance d'une militante qui, par son tourisme "exotique", prétend "étudier" les GJ et est au fond bien plus méprisante que n'a pu l'être le gouvernement !

"Keskidi le gars ?"
Visiblement vous en connaissez un rayon en matière de mépris, vous auriez du comprendre....

Ou vous voyez de la "condescendance" dans son action d'aller parler aux gilets jaunes ?

Pourquoi vous parlez "d'exotique" ?
Y'a quelqu'un avec un pagne dans l'histoire ?


".................et est au fond bien plus méprisante que n'a pu l'être le gouvernement !................"

on y est donc... vous êtes un LREM...

Ne vous inquiétez pas pour votre avenir, LREM va être balayé aux prochaines élections. Et rappelez vous la phrase de Macron lui-même : "si nous échouons, ce sera un boulevard pour le FN"...

En voulant éviter le chaos en faisant peur aux gogos, il se retrouve avec un problème plus gros de son ambition : le système monétiste qui arrive à saturation.
Et comme vous vous êtes acharné à décapiter toutes les têtes qui dépassent (votre façon de voir la démocratie), ne reste plus qu'une alternative aux mêmes gogos : voter "Maréchal nous voilà".

Signaler Répondre

avatar
ethnographie le 12/12/2018 à 15:36
Post monétaire a écrit le 12/12/2018 à 14h39

Ha l'ironie.... la fameuse technique pour ne pas assumer...

bon, alors, vous vous moquiez de cette dame et compariez son approche à :
"Un peu comme jadis les ethnographes venaient étudier les populations qu'ils considéraient comme primitives...."

....

Donc... il faut en comprendre quoi ?
Que les Gilet Jaunes sont des peuplades primitives ?
Que ce n'est pas bien d'aller sur les rond-points occupés pour parler avec ces personnes ?
Keskidi le gars ?

Qu'il y a là toute la condescendance d'une militante qui, par son tourisme "exotique", prétend "étudier" les GJ et est au fond bien plus méprisante que n'a pu l'être le gouvernement !

"Keskidi le gars ?"
Visiblement vous en connaissez un rayon en matière de mépris, vous auriez du comprendre....

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 12/12/2018 à 14:39
ethnographie a écrit le 12/12/2018 à 14h16

Non non gros manipulateur qui fait semblant de ne pas comprendre !

Vous avez parfaitement compris que c'est bien le mépris de cette dame en mal "d'exotisme", venue en coup de vent, en touriste sur ce rond point et qui prétend en faire une étude, que j'ironisais !

Ha l'ironie.... la fameuse technique pour ne pas assumer...

bon, alors, vous vous moquiez de cette dame et compariez son approche à :
"Un peu comme jadis les ethnographes venaient étudier les populations qu'ils considéraient comme primitives...."

....

Donc... il faut en comprendre quoi ?
Que les Gilet Jaunes sont des peuplades primitives ?
Que ce n'est pas bien d'aller sur les rond-points occupés pour parler avec ces personnes ?
Keskidi le gars ?

Signaler Répondre

avatar
ethnographie le 12/12/2018 à 14:16
Post monétaire a écrit le 12/12/2018 à 14h06

oulala, vous, vous devez aimer la sociologie ! :D

C'est vrai que le "mépris" par la non étude de ces mouvements, c'est nettement plus intelligent ! A la fin on se retrouve avec des gouvernements et des politiques totalement dépassés. :o)

Non non gros manipulateur qui fait semblant de ne pas comprendre !

Vous avez parfaitement compris que c'est bien le mépris de cette dame en mal "d'exotisme", venue en coup de vent, en touriste sur ce rond point et qui prétend en faire une étude, que j'ironisais !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 12/12/2018 à 14:06
éthongraphie a écrit le 12/12/2018 à 14h01

J'adore la conclusion de l'article :

"Nika Nikulshina a annoncé vouloir poursuivre son étude du mouvement des gilets jaunes à Paris."

Un peu comme jadis les ethnographes venaient étudier les populations qu'ils considéraient comme primitives....

oulala, vous, vous devez aimer la sociologie ! :D

C'est vrai que le "mépris" par la non étude de ces mouvements, c'est nettement plus intelligent ! A la fin on se retrouve avec des gouvernements et des politiques totalement dépassés. :o)

Signaler Répondre

avatar
éthongraphie le 12/12/2018 à 14:01

J'adore la conclusion de l'article :

"Nika Nikulshina a annoncé vouloir poursuivre son étude du mouvement des gilets jaunes à Paris."

Un peu comme jadis les ethnographes venaient étudier les populations qu'ils considéraient comme primitives....

Signaler Répondre

avatar
God Not Dead le 12/12/2018 à 13:31

Les Pussy Riots n'en ont rien à faire de l'injustice sociale. Leur principal souci, c'est "la patriarcat" qui serait la source de tous les maux depuis l'origine de l'humanité (un peu comme les juifs avec Hitler ou les riches avec Marx). Elles combattent fortement le christianisme sous toutes ses formes, un peu moins l'Islam, pas du tout le judaïsme, ces trois religions du "Livre" étant pourtant équitablement patriarcales. De par leur lien avec "Lilith", ces femmes sont aussi traitres, trompeuses et dangereuses que des serpents. Çà en est.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.