Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Des coléoptères envahissent le Musée de Confluences

LyonMag

En lisant le Bulletin de la Société entomologique de France, les passionnés ont dû voir passer une notice annonçant la découverte d’un nouveau coléoptère de la famille des Histeridae.

Il s’agit du Labriquei (du genre saprinus). Collecté au Maroc par Harold Labrique, chargé des collections d’entomologie au Musée des Confluences, ce petit insecte qui porte son nom après avoir été identifié par Yves Gomy se trouve en bonne place dans l’exposition temporaire "Coléoptères, insectes extraordinaires" que propose dès vendredi le musée lyonnais.

 

 

Après Venenum l’année dernière, le Musée des Confluences chausse à nouveaux ses lunettes à double focale. Focale Sciences de l’humain et focale Sciences de la nature, pour étudier les relations fascinantes entre les coléoptères et nous.

On découvre dans la salle de 180 m² consacrée à ces "insectes extraordinaires" la carte des 2 milliards de bipèdes qui les mangent dans le monde (l’Europe n’en fait pas partie, mais d’après J.F. Courant, scénographe de l’ensemble du projet, jusqu’à la 2e Guerre mondiale encore il était de bon ton dans le Maine-et-Loire français d’offrir à ses invités des hannetons confits !)

 

 

On y croisera en revanche le Titanus Giganteus originaire d’Amérique du Sud qui a la taille d’une main adulte et le Cucujus dont les tarses sont parait-il d’une beauté inégalée. Manque à l’appel le Baranowskiella ehnstromi dont le musée ne possède plus qu’une sorte de fiche d’identité et non plus le spécimen réel. Il mesure moins d’un demi centimètre de long et sans doute s’est-il égaré quelque part dans les gigantesques collections du Musée des Confluences dont on peut penser qu’elles continueront dans les années à venir à offrir de magiques expositions comme celle-ci.

A découvrir, sauf si les insectes vous effraient, comme passionnante alternative aux rennes du Père Noël.

 

@lemediapol



Tags : musee des confluences |

Commentaires 1

Déposé le 02/01/2019 à 16h28  
Par Déçu Citer

J'y suis allé la semaine dernière. Alors, pour commencer, la salle est dans l'obscurité la plus complète, seules sont éclairées les vitrines. C'est très déstabilisant, surtout quand il y a des marches ... chute assurée (juste au niveau de la vitrine de l'article) !!! Il y fait tellement sombre qu'on voit à peine les gens et il y a intérêt à bien tenir la main de enfants si on ne veut pas les perdre ! Comme la majorité des salles de ce musée d'ailleurs, on se demande bien pourquoi. Quant à l'expo en elle-même, elle se veut grand public, mais très avisé quand même .... C'est très technique, en rien ludique et pas du tout adapté aux enfants. Mes petits enfants, pourtant habitués des musées et de celui-ci en particulier, n'ont pas du tout apprécié. Dommage, d'avoir fait un tel battage pour une exposition si mal adapté.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.