Myriam Picot, présidente du musée des Confluences

Myriam Picot, présidente du musée des Confluences
Myriam Picot - LyonMag

Et si David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, était le vrai nouveau patron de l'agglo ?

C'est lui qui a soumis le nom de Myriam Picot, élue ce vendredi présidente du Musée des Confluences. Et c'était déjà lui qui avait soutenu la candidature de Georges Képénékian au Conseil de surveillance des Hospices Civils de Lyon. Le tout au détriment de Gérard Collomb, qui n'apprécie plus une Myriam Picot têtue et qui aurait bien récupéré son siège aux HCL.

Myriam Picot, maire du 7e arrondissement de Lyon et vice-présidente à la Culture à la Métropole, prend ses fonctions à l'occasion des 4 ans du musée. "J’ai accompagné le musée dès son ouverture et participé à son développement. Il est aujourd’hui un établissement culturel majeur du territoire, extraordinaire par ses collections et son interdisciplinarité, porté par une équipe passionnée et un conseil d’administration engagé. Je suis heureuse et honorée d’être à la tête de ce conseil désormais résolument paritaire", a déclaré l'ancienne Bâtonnière de Lyon.

Alain Galliano, vice-Président de la Métropole, chargé des relations internationales et de l’attractivité, a été élu Vice-Président de l’établissement culturel.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
gonnet le 08/04/2019 à 12:46

je sais comment vous avez obtenue votre poste à la ville de Lyon madame picot (grace a service rendu a papy collomb et caro…..Honte à vous et à votre manque d'éthique vis à vis de votre fonction d'avocate …..

Signaler Répondre

avatar
fuch le 23/12/2018 à 10:35

On sent un satrape municipal se mettre en place pour la future élection. DK + NPG cela nous fera un jolie duo !

Signaler Répondre

avatar
Papi69 le 22/12/2018 à 17:41

Le GG et sa Caro à la trappe

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 22/12/2018 à 16:38

"Et si David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, était le vrai nouveau patron de l'agglo ?"

Ca déplait à qui ?

Signaler Répondre

avatar
Place aux copains et copines ! le 22/12/2018 à 16:15

La république actuelle ? Mettre les copains et les copines aux bons postes ! Le nouveau monde façon La république en marche !
Merci les gilets jaunes de foutre la merde ce samedi dans les 2 centres commerciaux de Lyon ! ça fera les pieds à ceux qui soutiennent Collomb - Macron.

Signaler Répondre

avatar
eliham le 22/12/2018 à 16:00

Madame Picot n'a pas 70 ans.
Elle est née en 1953.
Vive les femmes ! Vive les seniors !

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 22/12/2018 à 11:09

Dur, dur pour monsieur Collomb.
Le dicton "qui va à la chasse perd sa place" s'avère être applicable à Lyon.

Signaler Répondre

avatar
toujours les meme le 22/12/2018 à 06:40

On prend les mêmes on va pas choisir un civils mais on prend une copine déjà en postes bin une indemnité de plus

Signaler Répondre

avatar
adieu le 22/12/2018 à 06:38

avatar
A2B le 22/12/2018 à 01:07

Elle à 70 ans ! Mamie prends ta retraite .

Signaler Répondre

avatar
hallucinant ! le 21/12/2018 à 19:13

pov GEGE ! son altesse sénillissime nous fait à son Hubris et considère que personne d'autres que lui seraient aptes à remplir chacun des postes que lui, cumulaient avec les salaires et indemnités et jetons correspondant
et ce, avec les avantages des sénateurs, poste qu'il a repris juste pour deux mois et sans se rendre au sénat une seule fois mais encaissant les indemnités qui vont avec (6 000 euros non fiscalisées et non justifiables) qu'il n'a engagé alors qu'il n'a rien dépensé dans le cadre de cette mission puisqu'il ne l'a pas du tout remplie.

Ca fait du bien de voir qu'il n'a plus la main pour distribuer les subventions et présidences à ceux qui étaient pieds et mains liés ensuite pour son élection
Certains appellent cela de la corruption, ont ils tort ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.