Stadier blessé par un engin explosif à Gerland : l'enquête classée faute de témoignages

Stadier blessé par un engin explosif à Gerland : l'enquête classée faute de témoignages
Photo d'illustration - LyonMag

L'omerta des Bad Gones a entraîné le classement sans suite de l'enquête.

Si les supporters s'étaient mobilisés pour une quête destinée au stadier grièvement blessé à la main le 8 novembre 2015 au stade de Gerland, leur manque de témoignage n'a pas permis d'identifier celui ou ceux qui avaient lancé l'engin explosif.

A l'époque, LyonMag révélait que ce stadier employé par Prosegur avait, à l'occasion du derby entre l'OL et l'ASSE, saisi un engin qu'il pensait être un fumigène. Sauf que ce dernier, dont on ignore encore ce qu'il était réellement, lui explose dans la main, lui abimant tellement les doigts qu'il faudra ensuite lui en amputer un.

Le parquet a décidé de classer le dossier sans suite selon le Progrès. A aucun moment les enquêteurs ont le début d'une piste ou d'un suspect. Même les images de vidéosurveillance ne dévoilaient rien. Il faut dire que le Virage Nord était plein et la foule compacte pour ce match tant apprécié des supporters.

Le stadier n'obtiendra un jour une réponse que si un témoin brise le silence. Son avocat entend toutefois déposer une plainte pour qu'un nouveau juge d'instruction se saisisse du dossier. Il espère que les images de l'incident puissent être montrées aux groupes de supporters présents ce jour-là.

Tags :

stadier

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ricor le 18/01/2019 à 10:20
Ads a écrit le 17/01/2019 à 15h16

Payé bien t sur avent de parler ses 40€le match je travaille au parc ol on ne veut plus prandre de risques pour un salaire de misère vous êtes plus en sécurité au. Stade palpation à la va vite quand ya des soucis ya des collègues qui bouge plus comme avant ses pour sa que ses la merde merci

la fiche de paie de mon beauf dont je fais les décla et qui fait des soirées de 7h au stade en attendent de trouver un job fixe, dans sa dernière soirée stade à été payé 83.68€, si chez vous c'est 40€, il faut changer de boite de sécu.

Signaler Répondre

avatar
benalo le 17/01/2019 à 20:29

Depuis l'ouverture du parc OL les Bad Gones on fait le ménage dans leurs rangs et ça se passe de mieux en mieux mais tous les timbres et sont partis dans le virage Sud où il y a moins d'organisation donc forcément plus de problème Besiktas CSKA Moscou Marseille c'est parti du Virage Sud

Signaler Répondre

avatar
thomaslyon le 17/01/2019 à 16:52

les "Bad gones" reflète un modèle de civilisation rêvé pour beaucoup de lecteurs de lyonmag

Signaler Répondre

avatar
Bob le 17/01/2019 à 15:44
Soyons précis a écrit le 17/01/2019 à 14h53

On ne dit pas "bad gones" mais "bad gogols"

Ou juste supporteur

Signaler Répondre

avatar
Ads le 17/01/2019 à 15:16
ricor a écrit le 17/01/2019 à 14h22

rappellera que stadier est un métier précaire, qui paye bien la soirée, mais comme il n'y en a pas 20 dans le mois, en fait un métier de pauvre. Le gars aura du mal toute sa vie active restante à trouver un job mieux rémunérée, on dit merci les bad gones

Payé bien t sur avent de parler ses 40€le match je travaille au parc ol on ne veut plus prandre de risques pour un salaire de misère vous êtes plus en sécurité au. Stade palpation à la va vite quand ya des soucis ya des collègues qui bouge plus comme avant ses pour sa que ses la merde merci

Signaler Répondre

avatar
Soyons précis le 17/01/2019 à 14:53
ricor a écrit le 17/01/2019 à 14h22

rappellera que stadier est un métier précaire, qui paye bien la soirée, mais comme il n'y en a pas 20 dans le mois, en fait un métier de pauvre. Le gars aura du mal toute sa vie active restante à trouver un job mieux rémunérée, on dit merci les bad gones

On ne dit pas "bad gones" mais "bad gogols"

Signaler Répondre

avatar
ricor le 17/01/2019 à 14:22

rappellera que stadier est un métier précaire, qui paye bien la soirée, mais comme il n'y en a pas 20 dans le mois, en fait un métier de pauvre. Le gars aura du mal toute sa vie active restante à trouver un job mieux rémunérée, on dit merci les bad gones

Signaler Répondre

avatar
Bob. le 17/01/2019 à 10:01

Solidarité sportive, c’est tellement beau.
Tant pis pour sa main ! Vive l’ol

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.