Gilets jaunes : l'ancien chasseur alpin condamné pour avoir lancé des pierres

Gilets jaunes : l'ancien chasseur alpin condamné pour avoir lancé des pierres
Photo d'illustration - LyonMag

Gilet jaune convaincu, un homme âgé de 39 a été condamné lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Lyon.

Cet habitant du Nord-Isère s'était illustré samedi en manifestant, mais surtout en adoptant un comportement violent avec les forces de l'ordre.

Il expliquera devant la justice qu'il avait reçu un coup de matraque injustifié devant le Grand Hôtel-Dieu dans le 2e arrondissement. Et c'est cela qui le fit sortir de ses gonds, lui l'ancien chasseur alpin pourtant habitué à gérer la pression lors de ses multiples missions au Tchad ou en Afghanistan.

Sa réaction - insulter la police et leur lancer deux pierres - le trentenaire la regrettera immédiatement. Sonné par son coup de sang, il s'était assis sur la chaussée, hébété, se laissant interpeller.

Dans son sac, les autorités avaient retrouvé des masques et des compresses. Lui jure qu'il s'agissait de matériel pour venir en aide aux autres gilets jaunes incommodés par le gaz lacrymogène.

Le tribunal a reconnu qu'il avait agi de manière irréfléchie, mais que ses actes ne correspondaient pas à son profil. Il a écopé de 3 mois de prison avec sursis et d'une interdiction de manifester à Lyon pendant 6 mois.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ça suffit le 27/03/2019 à 15:00

Encore un boulet jaune qui réfléchit trop tard. Tient bon Manu !

Signaler Répondre

avatar
le caniveau qui est atteint!! le 26/03/2019 à 13:33

C’est pas Lolo qui avait mis un gilet jaune ... On se marre bien en France ????????

Signaler Répondre

avatar
Le résultat de ses élections sera le QI de la France. le 26/03/2019 à 12:26
le pleuple français en a marre d'être méprisé a écrit le 26/03/2019 à 11h21

L'intifada à la française

Quand on n'a plus que des cailloux face aux CRS ou aux militaires, on les utilise pour défendre tant pour notre intégrité physique que morale

Il faudra surtout que le peuple français est encore de la mémoire et se déplace pour voter au mois de mai pour battre la REM et ne disperse pas encore dans la stupidité d’un vote blanc ou improductif pour gagner.

Signaler Répondre

avatar
Mamy Beurk le 26/03/2019 à 12:19
Les GJ font vraiment peur aux politiques. a écrit le 26/03/2019 à 12h01

C’est pas interdit de jeter des pierres MAIS bien de se faire attraper. C’est bizarre venant d’un militaire. Ils devraient se regrouper pour être plus forts. La preuve est que la ville du mans a été en guérillas urbaines avec les forains et qu’ils avancent sans que les forces de l’ordre les charges et les disperses,

Ils ont peurs des forains, des gi, des quartiers,des black blocks .... car eux ils ripostent,coups pour coups . Les hommes en bleus préfèrent taper sur pay et mamy,ils courent moins vite et c’est plus facile pour cogner.

Signaler Répondre

avatar
Les GJ font vraiment peur aux politiques. le 26/03/2019 à 12:01

C’est pas interdit de jeter des pierres MAIS bien de se faire attraper. C’est bizarre venant d’un militaire. Ils devraient se regrouper pour être plus forts. La preuve est que la ville du mans a été en guérillas urbaines avec les forains et qu’ils avancent sans que les forces de l’ordre les charges et les disperses,

Signaler Répondre

avatar
L’espoir fait vivre. le 26/03/2019 à 11:39
le pleuple français en a marre d'être méprisé a écrit le 26/03/2019 à 11h21

L'intifada à la française

Quand on n'a plus que des cailloux face aux CRS ou aux militaires, on les utilise pour défendre tant pour notre intégrité physique que morale

Il faut simplement,une organisation face à l’adversité à combattre. Les black block l’ont bien compris ,c’est ceux qui fait qu’ils sont solidaires dans le combat au corps a corps. Des militaires GJ pourraient s’en occuper et former une sécurité anti frappe. L’ UNION et l’ORGANISATION feront toujours une force très dure à combattre si elle est bien géré. La loi du nombre aussi . Cent milles manifestants dans Paris ,peuvent aisément prendre la capitale. Mais , espérons TOUS que le gouvernement n’en arrive jamais là, car se serait aussi dramatique de se trouver sans l’etat Dans Un guerre civile qui n’est pas à souhaiter. En attendant que la raison reprenne le pouvoir et que tout cela se calme dans la paix sociale. Quand on veut on peut, ils peuvent redonner le pouvoir d’achat aux français , baisser des impôts et revenir à paix sociale pour tous .

Signaler Répondre

avatar
le pleuple français en a marre d'être méprisé le 26/03/2019 à 11:21

L'intifada à la française

Quand on n'a plus que des cailloux face aux CRS ou aux militaires, on les utilise pour défendre tant pour notre intégrité physique que morale

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.