Le Grand Hôtel-Dieu souffle sa première bougie ! - VIDEO

Le cap des 5 millions de visiteurs a été récemment franchi.

Le Grand Hôtel-Dieu souffle sa première bougie ! - VIDEO
LyonMag

Le Grand Hôtel Dieu de Lyon va fêter son premier anniversaire ce samedi avec comme cadeau une gigantesque fresque de plus de 1000 clichés des visiteurs.
 

Après une année marquée par des ouvertures progressives, l’heure est en tout cas au bilan pour l’ancien hôpital de la Presqu’île rénové. "C’est un bilan très positif", estime Patrick Muller, responsable du site. "Tout n’est pas encore ouvert. On continue à compléter les différentes offres", estime-t-il tablant dès l’année prochaine sur 7 millions de visiteurs à l’année.
 

Une évolution possible non seulement grâce à l’ouverture dès le mois de juin de l’hôtel Intercontinental, un établissement 5 étoiles. "Cette ouverture de l’hôtel s’accompagnera aussi de l’ouverture du reste des cours des jardins qui n’ont pas encore été ouvertes jusque-là", précise Patrick Muller qui doit faire face à une baisse de la fréquentation les jours de mauvais temps.
 

"Faire du Grand Hôtel-Dieu le totem et l’icône de la ville"

Le Grand Hôtel-Dieu semble en tout cas avoir commencé à prendre doucement ses quartiers en Presqu’île. "La première crainte des Lyonnais, qui était justifiée, était de retirer cet hôpital du centre de la ville. Je pense qu’aujourd’hui on a pu convaincre les Lyonnais avec une réappropriation des lieux. C’est un site qui vit bien et qui vivra toujours de mieux en mieux", poursuit le responsable qui espère faire du Grand Hôtel-Dieu "un lieu incontournable à Lyon, et si possible le totem et l’icône de la ville".
 

Reste à savoir si l’arrivée de la Cité internationale de la gastronomie à l’automne prochaine saura convaincre le public de se déplacer en plus grand nombre.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
MiHeFa69 le 28/04/2019 à 18:26

J’y ai jeté un coup d’oeil quelques semaines après l’ouverture. Belle architecture inadaptée au commerce. Je n’y retournerai certainement pas.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 28/04/2019 à 17:13
titoche a écrit le 27/04/2019 à 16h08

le réalisateur de la vidéo a été payé ?

Un stagiaire peut être ? :)

Mais bon, ce n'est pas si mal fait, c'est juste le sujet qui fait très "publireportage" ! ;)

Signaler Répondre

avatar
bernard21 le 27/04/2019 à 21:16

Et s'essouflera dès sa deuxième bougie...

Signaler Répondre

avatar
titoche le 27/04/2019 à 16:08

le réalisateur de la vidéo a été payé ?

Signaler Répondre

avatar
ggg le 27/04/2019 à 16:06

Quel flop !!!

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 27/04/2019 à 15:10

Jadis hospices des indigents...aujourd'hui hôtel des gens d'argent...
Mon dieu...!

Signaler Répondre

avatar
sauron le 27/04/2019 à 14:48

Je n’y suis pas encore allé

Signaler Répondre

avatar
salut les CASSOS le 27/04/2019 à 11:26

Beaucoup de curieux,mais plus beaucoup d’acheteurs. Les époques ont changé,l’argent se fait rare et encore plus rare avec les pingres qui en ont le plus , un comble.

Signaler Répondre

avatar
caracalla le 27/04/2019 à 10:54

Une catastrophe ! Un non sens commercial. Une réalisation adoubée par Kimelfeld, Collomb...

Signaler Répondre

avatar
Et le peuple ? le 27/04/2019 à 10:44

"si possible le totem et l’icône de la ville"

Du grand n'importe quoi. C'est d'ores (d'or aussi) et déjà un échec qui était largement prévisible.

Signaler Répondre

avatar
Ignatius J. Riley le 27/04/2019 à 09:17

Une catastrophe. Au lieu d'être consacré au culte de consommation, cette bâtisse aurait pu renaître comme un palais de culture. Tout le monde sait que les clients se replient de plus en plus sur les 'bonnes affaires' sur internet, élargir la 'proposition' commerciale en centre-ville n'a plus aucun sens.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 27/04/2019 à 08:22

Les commerçants font grise mine par jour de mauvais temps. Personne ne s’aventure dans ces dédales sombres et oppressants. En revanche, les jours de beau temps, les commerçants s’agitent et s’agacent de voir les badauds faire du tourisme et visité les vitrines comme on visite un musée. On enregistre déjà une fermeture !
Je prédit que ce lieu sera un reussite pour le tourisme, pas pour le commerce. A moins d’installer un KFC à la place du bouda bar.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.