Lyon : quand un hélicoptère de la marine nationale se pose dans un lycée - VIDEO

Ce mercredi matin, un bruit assourdissant a été entendu aux alentours du lycée Branly, dans le 5e arrondissement de Lyon.

Lyon : quand un hélicoptère de la marine nationale se pose dans un lycée - VIDEO
Le Dauphin en train d'atterrir - LyonMag

Dans un véritable fracas, accompagné d’un puissant vent, un hélicoptère Dauphin de la Flottille 35F, basée à Hyères, s’est posé pour une matinée de rencontres entre les lycéens et le personnel de la Marine Nationale. Après être passé par Metz, Strasbourg et Dijon, l’appareil s’est posé sur le terrain de basket de l’établissement, devant des élèves médusés. Le vent qui souffle en rafale depuis quelques jours sur l’agglomération n’a pas empêché la tenue de l’événement. Les pilotes ont mis un peu plus de temps à toucher sol, pour le plus grand bonheur de tous les spectateurs.

Après les vérifications de sécurité, l’hélicoptère a été ouvert et l’équipage est allé à la rencontre des jeunes. Le tout, permettant aux élèves de découvrir l’intérieur de l’hélicoptère. Le but, échanger avec ces chevaliers du ciel pour créer des vocations alors que la marine nationale recrute chaque année plus de 3500 jeunes âgés de 16 à 30 ans, de la 3e à Bac+5. Sur place, des représentants du CIRFA (centre d’information et de recrutement) de Lyon avaient été dépêchés pour aiguiller ceux qui voudraient, un jour, porter le bachi.

L’enseigne de vaisseau Gabriel, l’un des deux pilotes de la machine, a donc expliqué que son quotidien consiste notamment à "aller sauver des personnes en péril, en mer, dans des conditions parfois extrêmes". Dans leur Dauphin, un plongeur est souvent présent pour aller porter secours. "Des plongeurs incroyables qui prennent des risques dans des conditions parfois intenses" indique "Gabi" qui se souvient de missions durant lesquelles "l’un d’eux a été lâché à l’arrière de bateaux, de plusieurs mètres de haut". Pour d’autres missions "plus guerrières", un tireur d’élite peut aussi embarquer. Malgré le stress que toute personne pourrait connaitre en effectuant ce métier, eux, "ne pensent pas à la peur et comptent sur la coordination de l’équipage".

Au total, la marine nationale comprend 200 aéronefs de l’aéronautique navale, embarqués ou associés à un ou plusieurs navires, ou mis en œuvre depuis des bases à terre. Pour exemple, le Dauphin peut se poser sur une frégate, un porte-hélicoptères ou encore porte-avions. Des moyens engagés, par exemple, dans la lutte antiterroriste au Moyen-Orient. 

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
terre au risme le 16/05/2019 à 00:23

Alors si je me rappelle bien, les auteurs de l attaque de Charlie Hebdo ont crié que c était revendiqué par alquaida au Yémen. Si je me rappelle bien Macron prend des sous en vendant des armes à l Arabie Saoudite pour qu elle tue des gens au Yémen. Et si je me rappelle bien l otan depuis sa création et selon ses statut est sous gouvernance américaine. Voilà je me rappelle bien. Dormez bien.

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 15/05/2019 à 18:37

Il aurait été plus difficile d'amarrer un bateau de la Marine Nationale dans la cour du lycée Branly ...que d'y faire atterrir un hélicoptère...
Bravo et bon vent aux marins volants....!

Signaler Répondre

avatar
schtroumpf Savant le 15/05/2019 à 16:42
bob a écrit le 15/05/2019 à 16h22

Post monetaire est au chomage (en refusant l’allocation bien sur en anti monetaire) pour arriver a commenter toutes les actus des sites lyonnais ?

Et votre cerveau il est au chômage ? o:)

Signaler Répondre

avatar
bob le 15/05/2019 à 16:22

Post monetaire est au chomage (en refusant l’allocation bien sur en anti monetaire) pour arriver a commenter toutes les actus des sites lyonnais ?

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 15/05/2019 à 15:55
Anna Lyse a écrit le 15/05/2019 à 15h27

“Si vis pacem, para bellum !”

La paix avec un gourdin dans la main, c'est la guerre!!!

Signaler Répondre

avatar
Anna Lyse le 15/05/2019 à 15:27

“Si vis pacem, para bellum !”

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 15/05/2019 à 14:41
PAUNYON a écrit le 15/05/2019 à 14h08

C'est sous-jacent, l'argent est le nerf de la giuerre, enfin, de toutes les guerres...

Oui, c'est sous-jacent et apparemment la personne éclairée qui est venue faire un commentaire sur mon commentaire (troll), n'a pas compris...

pourtant on est bien le 3ème producteur mondial d'Armement !
et ça n'a pas baissé sous Holland ! :o)

Allez, chacun prend sagement son ticket pour la future boucherie... en douceur... :o)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 15/05/2019 à 14:40
Bravo a écrit le 15/05/2019 à 13h18

Félicitation ! Enfin un post sans le mot "monnaie" !

Et sans la notion Freudienne qui parle de "tuer son père"
(métaphoriquement bien entendu ;)
avec ou sans armée...

Signaler Répondre

avatar
PAUNYON le 15/05/2019 à 14:08
Bravo a écrit le 15/05/2019 à 13h18

Félicitation ! Enfin un post sans le mot "monnaie" !

C'est sous-jacent, l'argent est le nerf de la giuerre, enfin, de toutes les guerres...

Signaler Répondre

avatar
bonsens le 15/05/2019 à 13:31

ces dernières années des centaines de français sont mort d´attaques terroristes. La présence et la visibilité des militaires ne me gêne pas du tout. En plus était mis en avant les missions de sauvetage, je vois pas en quoi certains y voient une opération de propagande.

Signaler Répondre

avatar
Bravo le 15/05/2019 à 13:18
Post monétaire a écrit le 15/05/2019 à 12h36

Progressivement on habitue à la présence des militaires, on montre le côté "technologie sympa" et à la gloire, l'honneur,

et puis à la fin, avec les nationalistes au pouvoir,

les enfants partent au front et c'est la boucherie.

Comme à chaque fois :o)

Félicitation ! Enfin un post sans le mot "monnaie" !

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 15/05/2019 à 13:05

a quand le sous marin et porte avions sur le RHONE ou la SAONE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 15/05/2019 à 12:36

Progressivement on habitue à la présence des militaires, on montre le côté "technologie sympa" et à la gloire, l'honneur,

et puis à la fin, avec les nationalistes au pouvoir,

les enfants partent au front et c'est la boucherie.

Comme à chaque fois :o)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.