Fraude à la taxe carbone : 10 ans d'emprisonnement requis contre Stéphane Alzraa

Fraude à la taxe carbone : 10 ans d'emprisonnement requis contre Stéphane Alzraa
Photo d'illustration - LyonMag

Ce mercredi se tenait la troisième journée du procès concernant le volet lyonnais de la fraude aux quotas d'émission de CO2. La Procureure Emmanuelle Jouffrey a requis contre Stéphane Alzraa la peine maximale, précisément ce qu'il encourt légalement avec quatre autres prévenus.

Etant rappelé que le natif d'Irigny est poursuivi pour escroquerie en bande organisée, blanchiment aggravé et association de malfaiteurs.

En outre, le magistrat représentant le Ministère public a demandé son maintien en détention, du fait, notamment, qu'aucune saisie n'avait pu être effectuée dans l'optique de rembourser l'administration fiscale.

Pour ce qui est des autres prévenus, les réquisitions du Parquet sont plus clémentes : six mois de prison avec sursis pour l'ex-compagne de Stéphane Alzraa, et deux ans avec sursis pour l'ami d'enfance du principal accusé, soupçonné d'avoir servi de prête-nom.

En ce qui concerne l'ex-secrétaire, qui a témoigné lors du deuxième jour du procès pour expliquer les rouages du système et qui a prétendu avoir été manipulée, la Procureure a choisi de ne rien requérir, laissant de fait le Tribunal correctionnel décider de son sort.

Le cerveau présumé du volet lyonnais de la fraude à 50 millions d'euros, Mickaël Aknin, a, durant ce procès, laissé chaise vide, étant en attente d'extradition d'Israël. La 16ème Chambre du Tribunal correctionnel de Lyon ne statuera donc pas sur son cas.

Réponse le 12 juillet, la décision du tribunal ayant été mise en délibéré jusqu'à cette date.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
flato le 08/07/2019 à 17:42

Et Flato Sharon qui a détourné des milliards de F avec la garantie foncière ? Ils lui ont pris le pognon et l’ont mis député à la cnesset pour qu’il ait l’immunité parlementaire et il ne l’ont jamais renvoyé en France pour exécuter sa peine !

Signaler Répondre

avatar
Oups le 06/07/2019 à 21:56

Lyonmag, pourquoi avoir censuré mon commentaire ?
J’ai juste dit que vous preniez de sacré risque en dénonçant sa nationalité ...

Signaler Répondre

avatar
Lavraieinfo le 05/07/2019 à 17:33

Franchement Israel n'est pas le probleme, et ce pays les renvoient tous un par un.
Dans ce cas precis il s'agit d'un escroc francais ne en France qui s'est enfui en Israel mais n'y a pas trouve refuge.

Signaler Répondre

avatar
calmoss le 05/07/2019 à 11:04

Calme tooi papy mouzo ton commentaire a ete publier calme toi;) ne stress pas

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 05/07/2019 à 10:04

Ne critiquez pas ces escrocs en plussdu réfugié en Israël car comme moi vous serez censurée !!
La honte pour vous les journalistes de Lyon mag !!
Publié ou pas ça m étonne pas !!

Signaler Répondre

avatar
lol le 05/07/2019 à 02:01

@ pelo Je pense que Gérald était ironique enfin je l’espère pour lui

Signaler Répondre

avatar
Pelo du secteur le 04/07/2019 à 21:18
Gérald a écrit le 04/07/2019 à 17h04

Taisez-vous.
Vous devenez antisémites.

Ce n'est pas de l'antisémitisme que de critiquer des escrocs allant se cacher en Israël et quand bien même on a le droit de critiquer un "état" ou la politique d'un état, ce n'est pas du racisme ! À quel moment cet article ou ses commentaires mentionnent ou font l'amalgame avec la religion des accusés ? Arrêtez de crier à l'antisémitisme à tout bout de champs par c'est de moins en moins crédible. Cordialement

Signaler Répondre

avatar
Gérald le 04/07/2019 à 17:04

Taisez-vous.
Vous devenez antisémites.

Signaler Répondre

avatar
veritas le 04/07/2019 à 11:05

C’est vrai que tous les grands Escrocs se réfugient la bas et ils en renvoient très peu pour être jugés chez nous !

Signaler Répondre

avatar
Marrant ? le 04/07/2019 à 10:51

bizarre ils se réfugient tous dans le même pays, à croire que la base des gros trafiquants s'y trouve...en"grattant" on doit trouver de ces trafics!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.