Un vol Transavia Lyon Saint-Exupéry - Funchal annulé, des passagers en galère

Un vol Transavia Lyon Saint-Exupéry - Funchal annulé, des passagers en galère
Des passagers à l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry - Photo d'illustration - LyonMag.com

Transavia s'est attiré la foudre des internautes sur Facebook à cause de cette affaire.

Certains ont dû se payer une place en classe affaires, d'autres ont tout simplement annulé leurs vacances. Alors que la compagnie de vol Transavia est actuellement en grève, un vol Lyon Saint-Exupéry - Funchal (Portugal), en partance ce samedi à 6h40, a été annulé au dernier moment, sans prévenir au préalable les passagers.

Résultat : un élan de panique ou de colère selon les situations. En cas d'annulation comme c'était le cas ici, Transavia propose simplement le remboursement du billet ou le report sur une autre date.

Certains se sont débrouillés par leurs propres moyens pour se rendre à destination. Quand une mère et sa fille ont dû payer 500 euros chacune pour voyager en classe affaires sur un autre vol, d'autres personnes, plus patientes, se sont rendues à Genève pour rallier Porto puis l'île de Madère le lendemain.

Enfin, une internaute a indiqué que pour eux, les vacances étaient annulées. Un ami avait fait un malaise à la suite de l'attente interminable. Ils se retrouvent avec une réservation d'hébergement sur place et une location de voiture prépayée, sans pouvoir se rendre sur place.

Transavia tente de modérer la colère sur les réseaux sociaux et appelle les victimes à se manifester pour se faire rembourser. Elle assure que seul ce vol a été impacté à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry et que 95% des vols sont assurés par la compagnie. Le mouvement de grève devrait se terminer ce dimanche.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cliente du vol Transavia annulé vers Marrakech le 28/08/2019 à 15:55

Transavia assure que seul ce vol à été impacté sur l'aéroport de Lyon et quelque le même jour, un autre vol vers marrakech à été annulé. L'organisation était chaotique, je n'oublierai jamais cet instant. Et dire que je dois revenir avec la même compagnie ! Je n'ai pas les moyens de me payer un autre billet et je dois arriver sur Paris pour travailler. Aucune confiance en cette compagnie, autant la fermer ou alors accorder la gestion de la compagnie par les salariés (scop) puisque la direction a décidé de vendre des billets sans être sûr de pouvoir assurer ses vols. Le profit et le court termiste sont les maitre mot de cette compagnie, ça ne m'étonne pas que les salariés sont en grève !
Aussi, je n'ai à ce jour reçu AUCUN remboursement de Transavia malgré la constitution d'un dossier. En plus d'avoir perdu mon temps, mon argent (nuit hôtel, ...) j'ai passé mes premiers jours de vacances à faire de l'administratif pour rien.

Monsieur le directeur général de la compagnie, il s'agit ici d'un défaut de gestion. Je vous invite à étudier les bases de l'économie et de la loi avant d'engager une entreprise, ses salariés et ses clients dans une stratégie aussi lamentable.

Je rejoins l'opinion publique, c'est lamentable et alarmant, réagissez !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Dadi 31 le 20/08/2019 à 08:34

C lamentable ils doivent leur assurer l hebergement, et les indemniser du préjudice ! la restauration jusqu au lendemain tout en leur metant un vol a la meme destination !!!! toute les campagnie le fknt ce n est pas parce que c est une , ,,low cost qui devraient se comporter de LA SORTE C HONTEUX !!!!METTRE LES GENS EN GALERE TOUT EN LEUR GACHANT LEUR VACANCES !!

Signaler Répondre

avatar
Eve le 19/08/2019 à 00:52

Même qd il n'y a pas grève transavia annule des vols!ça nous est arrivé ce 9 août sur orly funchal!
Aucune explication !debrouillez vous !
Ils traitent leurs passagers comme du bétail!!!!l

Signaler Répondre

avatar
Gone6969 le 18/08/2019 à 23:04

L'atitude de la direction de Transavia est scandaleuse. Ces clients n'ont pas à subir les conséquences d'un problème interne à l'entreprise entre ses salariés et elle. Elle doit respecter la continuité de service. Elle ne peut pas traiter ces clients de la sorte. Elle a un contrat avec eux.
Je pense aux personnes qui ont dû annuler leurs vacances ou à cette personne qui a fait un malaise. A ttes ces personnes qui ont perdu de l'argent ou ont vu leurs vacances gâchées.
Si la direction de Transavia traite ces salariés comme elle traite ces clients, je comprends mieux les grévistes.
J'espère au moins que Transavia remboursera les billets de tous ces gens, ainsi que des indemnités.

Signaler Répondre

avatar
Aluminum le 18/08/2019 à 18:53

La CFDT agite à son tour son chiffon rouge, enfin orange, mais le SPL (CFDT) n’est pas le SNPL, renseignez vous. ils sont même TRÈS opposés l’un à l’autre.
De toute façon, le SPL reste très minoritaire, mais toujours prêt à mordre la main qui le nourrit, la maison mère, AirFrance.
Bref, entre CGT et CFDT, c’est la révoltes des confédères chez Transavia

Signaler Répondre

avatar
Aluminum le 18/08/2019 à 18:45

Il se peut aussi que l’avion soit en panne tout simplement

Signaler Répondre

avatar
Perou@LC le 18/08/2019 à 18:43
Val1980 a écrit le 18/08/2019 à 14h09

C est scandaleux messieurs les pilotes qui gagnez des fortunes de prendre les passagers en otage. Ces pauvres gens triment toute l'année pour se payer une malheureuse semaine de vacances. Quelle honte !!! Ayez le courage de mener des actions qui touchent les vrais décisionnaires !

Ce n'est pas les pilotes qui font grêve mais stewarts et hotesses.
Par contre, il est vrai que les pilotes prendront le relais à partir de Lundi

Signaler Répondre

avatar
Aluminum le 18/08/2019 à 18:43

C’est une grève de la CGT, rien à voir avec les pilotes. Renseignez-vous avant d'écrire n’importe quoi.

Signaler Répondre

avatar
mirou69 le 18/08/2019 à 17:31

Le scandale c’est que Transavia n’ait pas prévenu les passagers et les laisse sans solution. Transavia doit assumer et indemniser les passagers à due hauteur de tout leur préjudice.

Signaler Répondre

avatar
Seb le 18/08/2019 à 17:20

Bonjour. Ce n est pas une grève des pilotes...

Signaler Répondre

avatar
Val1980 le 18/08/2019 à 14:09

C est scandaleux messieurs les pilotes qui gagnez des fortunes de prendre les passagers en otage. Ces pauvres gens triment toute l'année pour se payer une malheureuse semaine de vacances. Quelle honte !!! Ayez le courage de mener des actions qui touchent les vrais décisionnaires !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.