Le LHC évoluera bien en D3 la saison prochaine

Le LHC évoluera bien en D3 la saison prochaine
LyonMag

Le LHC "n’a apporté aucune garantie financière ferme permettant de le sécuriser à court terme, et d’envisager une solution de pérennisation à moyen terme", détaille ce mardi le communiqué de la Fédération française de hockey sur glace (FFGH).

Le recours au CNOSF aura été vain. Ce mardi, la FFGH a décidé à nouveau de ne pas valider le club lyonnais de hockey sur glace en Synerglace Ligue Magnus et confirme sa rétrogradation au quatrième échelon national, la D3.

Alors que de nouveaux documents complémentaires avaient été demandés au club afin "de rassurer la FFHG sur son équilibre économique ainsi que plus largement sur celui du groupe dont la SASP LHC Les Lions", la FFGH a finalement jugé que "la situation financière de la SASP LHC Les Lions est telle qu’elle met en péril la continuité de l’activité de celui-ci" et que le LHC "n’a apporté aucune garantie financière ferme permettant de le sécuriser à court terme, et d’envisager une solution de pérennisation à moyen terme".

Concrètement, la fédération reproche au club et à son président Sébastien Berthet une facture d’un montant de 400 000 euros que le club a voulu enregistrer dans les comptes de l'exercice 2018-2019.

Le TAS en juge de paix

Au vu du dossier, l’a FFHG "a pris la décision de confirmer à l’unanimité les décisions précédemment prises par la Commission fédérale d'appel (CFA) et le Bureau Directeur et de ne pas valider l’engagement de la SASP LHC Les Lions en Synerglace Ligue Magnus".

Le club a désormais un ultime recours, qu’il a déjà décidé de saisir : le Tribunal Administratif du Sport (TAS). La dernière carte du club dans l'élite se joue là. En attendant, la FFGH va se rapprocher du club "afin de fixer la date de leur entrée dans le championnat D3. Le premier match contre La Roche-sur-Yon est en tout état de cause reporté à une date ultérieure", conclut le communiqué de presse.

Reste à savoir si les dirigeants du LHC accepteront la sanction de la rétrogradation, ou s’ils signeront l’arrêt de mort du club.

X

Tags :

LHC

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le Palet le 11/09/2019 à 19:13

Juste retour ....vu ...Le nombre de fournisseurs floués par toute la famille BERTHET...Père et fils.... même dans les autres patinoires on ne voulait plus leur servir des repas après matchs car ils ne payaient pas..... magouilles sur magouilles...ça ne pouvait pas terminer autrement... Dommage pour le hockey mineur, les joueurs et les supporters..

Signaler Répondre

avatar
Tristesse... le 11/09/2019 à 09:29

Honteux ! Le président BERTHET doit en tirer les conséquences en démissionnant immédiatement !

Signaler Répondre

avatar
Un supporter du LHC le 11/09/2019 à 08:19

Sébastien Berthet démission, c'est tout ce qu'on demande.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.