Lyon : un Black Bloc grenoblois condamné à de la prison ferme

Lyon : un Black Bloc grenoblois condamné à de la prison ferme
Photo d'illustration - LyonMag

Ce samedi, lors de l'Acte 44 des gilets jaunes à Lyon, deux personnes avaient été mises en examen après leur interpellation.

L'un d'entre eux, un Grenoblois âgé de 32 ans, avait été contrôlé en possession de trois fumigènes et d'une quille. Il s'était rebellé lors de son interpellation, traitant les policiers de "toutous de Macron".

Jugé ce lundi en comparution immédiate, l'individu s'est révélé être davantage un Black Bloc qu'un gilet jaune. Des vidéos de la mouvance anarchiste ont d'ailleurs été retrouvées sur son téléphone. En avril dernier, pour les mêmes faits, il avait écopé d'un rappel à la loi.

Mutique dans son box, mais reconnaissant toutefois être venu à Lyon pour "en venir aux mains si nécessitées", le Grenoblois, qui erre actuellement sans but dans la vie, a cette fois été condamné à 8 mois de prison ferme, à un an d'interdiction de paraître dans l'agglomération lyonnaise et à 5 ans d'interdiction de port d'arme.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Prison ferme le 02/10/2019 à 13:25
rien a craindre a écrit le 17/09/2019 à 16h50

il ira pas en prison ( pas en dessous de 2ans) sans mandat de dépôt.
il aménagera sa peine

un petit stage a repeindre les murs tagués

Il est en prison

Signaler Répondre

avatar
toutou? le 21/09/2019 à 18:13

Je trouve que toutou de Macron c’est plutôt gentil comme injure ! 8 mois de prison pour ça ! C’est vraiment n’importe quoi !

Signaler Répondre

avatar
Venez comme vous êtes le 20/09/2019 à 21:29
Rougetnoir a écrit le 19/09/2019 à 20h18

Les Black blocs ne sont pas des personnes, mais la tactique de combat basée sur la solidarité. Bref, le journalisme de préfecture a encore de beaux jours devant lui.

"tactique de combat basée sur la solidarité".. merci pour cet éclat de rire.
Non, le black bloc c'est juste de la guerilla urbaine menée par des groupuscules anarchistes ultra violents et souvent alcoolisés, sans mot d'ordre, sans revendications, juste pour casser, brûler, piller, détruire, agresser, saccager.
L'avantage c'est que ceux qui y participent n'ont pas besoin de posséder un cerveaux (qu'ils n'ont pas d’ailleurs), il leur suffit juste de 2 jambes pour courir et 2 bras pour lancer.

Signaler Répondre

avatar
Rougetnoir le 19/09/2019 à 20:18

Les Black blocs ne sont pas des personnes, mais la tactique de combat basée sur la solidarité. Bref, le journalisme de préfecture a encore de beaux jours devant lui.

Signaler Répondre

avatar
Bozo le 19/09/2019 à 17:46

"à 5 ans d'interdiction de port d'arme."

Ça me fera toujours rire
Depuis quand le port d'une arme est il autorisé ?

Signaler Répondre

avatar
Black ploc le 17/09/2019 à 21:26
vrailyonnais a écrit le 17/09/2019 à 10h23

La prison nous coûte cher et serait plutôt vecteur de mauvaises fréquentations et d’école du crime; il serait mieux de le faire débroussailler dans des forêts du centre de la France avec lever à 6h et régime strict; soit il se révélera en bon forestier, soit il réfléchira sur ses actions au sein de ces manifs de m.... des GJ saison 2

Quoi? Vous voulez faire bosser un black bloc? Je pense qu'il préfère la taule.

Signaler Répondre

avatar
1083 le 17/09/2019 à 19:12
Nanarchié a écrit le 17/09/2019 à 17h39

dans tes citations de l'article tu a juste oublié ça :
"En avril dernier, pour les mêmes faits, il avait écopé d'un rappel à la loi."

Est ce que les militants de l'action française ont été condamnés à 1 an d'interdiction d'agglomération lyonnaise pour des faits bien plus graves ?

Signaler Répondre

avatar
On s'en bat les .... le 17/09/2019 à 18:40

oulala il avait des fumigènes dans son sac...... et il a traiter les flics de toutous de macron !!!

Signaler Répondre

avatar
Nanarchié le 17/09/2019 à 17:39
1083 a écrit le 17/09/2019 à 15h01

"en possession de trois fumigènes et d'une quille. Il s'était rebellé lors de son interpellation, traitant les policiers de "toutous de Macron"."
"Des vidéos de la mouvance anarchiste ont d'ailleurs été retrouvées sur son téléphone"
"été condamné à 8 mois de prison ferme, à un an d'interdiction de paraître dans l'agglomération lyonnaise et à 5 ans d'interdiction de port d'arme."

qui disait que la justice était livrée à des juges "rouges laxistes" ? Pour l'égalité face à la justice, il serait bien que les nombreux militants d'extrême droite lyonnais soient punis avec autant de sévérité (ainsi que les délinquants en cols blancs et les policiers violents).

dans tes citations de l'article tu a juste oublié ça :
"En avril dernier, pour les mêmes faits, il avait écopé d'un rappel à la loi."

Signaler Répondre

avatar
rien a craindre le 17/09/2019 à 16:50

il ira pas en prison ( pas en dessous de 2ans) sans mandat de dépôt.
il aménagera sa peine

un petit stage a repeindre les murs tagués

Signaler Répondre

avatar
Stop ! le 17/09/2019 à 16:26

Tant mieux.
Que les milices d'extrême-gauche soient enfin neutralisées, elles pourrissent le mouvement des Gilets Jaunes par leur haine mal canalisée et dirigée vers les mauvais objectifs...

Signaler Répondre

avatar
1083 le 17/09/2019 à 15:01

"en possession de trois fumigènes et d'une quille. Il s'était rebellé lors de son interpellation, traitant les policiers de "toutous de Macron"."
"Des vidéos de la mouvance anarchiste ont d'ailleurs été retrouvées sur son téléphone"
"été condamné à 8 mois de prison ferme, à un an d'interdiction de paraître dans l'agglomération lyonnaise et à 5 ans d'interdiction de port d'arme."

qui disait que la justice était livrée à des juges "rouges laxistes" ? Pour l'égalité face à la justice, il serait bien que les nombreux militants d'extrême droite lyonnais soient punis avec autant de sévérité (ainsi que les délinquants en cols blancs et les policiers violents).

Signaler Répondre

avatar
Forza EELV le 17/09/2019 à 13:48

Ce sympathique grenoblois devrait faire du vélo dans son écologique ville de Grenoble et ainsi trouver un but à sa vie.

Signaler Répondre

avatar
Guy le 17/09/2019 à 13:30

Avec mandat de dépôt? Allez les juges un peu de courage !

Signaler Répondre

avatar
But... le 17/09/2019 à 11:47

...sans buts dans la vie..il avail trouvé sa voie et voilà qu'on l'interrompt..pauvre garçon..de nouveau stoppé dans son enthousiasme..à pleure...de rire!!

Signaler Répondre

avatar
Dans quel monde vivent les juges? le 17/09/2019 à 11:33

Tout ça pour de la simple détention.....alors que les utilisateurs dans les citées ne sont JAMAIS inquiété!!!

Signaler Répondre

avatar
Bebert le 17/09/2019 à 10:56

On attend des jugements identiques contre les jeunes de banlieue......

Signaler Répondre

avatar
La balance est cassée le 17/09/2019 à 10:29

Bizarrement, on a les moyens et les motivations pour de la prison ferme dans ce cas.... mais pas pour des gars qui agressent et dépouillent des passants en se faisant passer pour des policiers, des pompiers... et détenant des armes (cf faits divers CAN, terreaux le week-end, Match de foot, délire en zone de non droit,...)

Ne nous faites pas croire que la justice est la même pour tous

Signaler Répondre

avatar
vrailyonnais le 17/09/2019 à 10:23

La prison nous coûte cher et serait plutôt vecteur de mauvaises fréquentations et d’école du crime; il serait mieux de le faire débroussailler dans des forêts du centre de la France avec lever à 6h et régime strict; soit il se révélera en bon forestier, soit il réfléchira sur ses actions au sein de ces manifs de m.... des GJ saison 2

Signaler Répondre

avatar
Enfin ! le 17/09/2019 à 10:19

Une vraie justice ? Faire un exemple ? Au final cette personne cassera moins pendant quelques mois . Les gilets jaunes ont laissé pourrir le mouvement en laissant des gens cassés , dommage .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.