Etudiants frappés à Lyon : du sursis prononcé contre les deux policiers

Etudiants frappés à Lyon : du sursis prononcé contre les deux policiers
photo d'illustration - Lyonmag.com

Des peines de deux et trois mois de prison avec sursis ont été prononcées ce lundi par le tribunal correctionnel de Lyon, à l'encontre de deux policiers jugés pour avoir agressé deux étudiants.

 

Les faits s’étaient déroulés dans la nuit du 21 au 22 février, dans le 2e arrondissement de Lyon. Deux jeunes rentraient d’une soirée alcoolisée et marchaient dans le centre-ville avant de se faire frôler par une voiture de police. C'est là que les deux policiers auraient violemment agressé les deux étudiants. L'un avait été blessé au crâne, l'autre avait souffert d'une fracture du poignet, ce qui lui avait valu 100 jours d'ITT.  

A noter que la condamnation des deux fonctionnaires ne sera pas inscrite au volet B2 du casier judiciaire. Les deux hommes pourront continuer d'exercer. L'un d'eux doit notamment intégrer la BAC.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yo le 23/04/2021 à 15:57

Parole des uns, contre parole des autres. Dont 2 personnes impliquées qui étaient sous l'emprise avérée de l'alcool. Ils étaient quand même en situation d'ivresse sur la voix publique ! Ils devaient certainement être discret, bien marché sur le trottoir et se comporter comme des gens civilisés pour que la police s’intéresse à eux non ? (je suis ironique, pour ceux qui ne comprendraient pas).

Avec les caméras piéton, on en aurait su un peu plus.

Ceci dit aux USA, avec la caméra piéton qui montre que les policiers ont évité un meurtre en tirant sur une jeune noire qui tentait de poignarder une autre jeune noire, les associations gauchistes arrivent encore à rejeter la responsabilité de ce drame sur la Police !

Signaler Répondre

avatar
Inversement le 23/04/2021 à 15:34
Zied 31 a écrit le 15/10/2019 à 13h28

Après étonnez vous, que les flics soient mal vus !? Les types bastonnent des mecs, mais pas éjectés de la corporation !?
Cherchez l'erreur.....

C'est vrai que si les deux etudiants avaient eux mémé agressé les policiers alors ils auraient été convoqué en Novembre pour un rappel à la loi.(enfin peut être)
Justice malade

Signaler Répondre

avatar
Visiteur le 23/04/2021 à 15:04

La complaisance entre fonctionnaires

Signaler Répondre

avatar
Bon... le 15/10/2019 à 18:04

...les policiers veulent aller au BAC...donc ils interrogent des étudiants et leur font"profiter" de leur savoir..sur le terrain..les braves!!

Signaler Répondre

avatar
Zied 31 le 15/10/2019 à 13:28

Après étonnez vous, que les flics soient mal vus !? Les types bastonnent des mecs, mais pas éjectés de la corporation !?
Cherchez l'erreur.....

Signaler Répondre

avatar
vrailyonnais le 15/10/2019 à 12:06

Ces 2 policiers n’ont donc PAS été condamnés!!! ballot....

Signaler Répondre

avatar
Elles se rendent pas compte. le 15/10/2019 à 11:24

Ni le gouvernement ni les juges ne veulent fâcher la police, le seul rempart qu'ils ont contre le peuple. C'est la démocratie à la Française.

Signaler Répondre

avatar
vous ne dormirez pas. le 15/10/2019 à 11:23

La justice est certe indépendante mais elle aussi amoureuse de la police. Elle prend des décisions en conséquence.

Signaler Répondre

avatar
FREDO3 le 15/10/2019 à 10:30

QUI VA NOUS PROTEGER DE LA bac ,

Signaler Répondre

avatar
levilleur le 15/10/2019 à 10:12

Incroyable. reconnus pour des fzits de violence....ils pourront continuer a exercer a la bac en plus ! Bonjour la crédibilité du jugement. pas d inscription au casier judiciaire.... Légitimation de la violence policière....ca craint. et indemnisation des victimes ?

Signaler Répondre

avatar
justicelyon le 15/10/2019 à 01:27

Condamnation logique. Bravo à Maître Basson-Larbi dont le travail et la volonté ont permis à cette condamnation d’exister!

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 14/10/2019 à 19:42
Scandale a écrit le 14/10/2019 à 19h03

"la condamnation des deux fonctionnaires ne sera pas inscrite au volet B2 du casier judiciaire. Les deux hommes pourront continuer d'exercer. L'un d'eux doit notamment intégrer la BAC."

La police française rappelle e plus en plus la guestapo.

Lorsque le Parti de Loi et d'Ordre sera en pouvoir, les rues de Lyon seront enfin sécurisées pour les gens décents comme vous et moi.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 14/10/2019 à 19:21

"les deux policiers auraient violemment agressé les deux étudiants". Les deux policiers étant condamnés, pourquoi utiliser le verbe agresser au "conditionnel passé".

Signaler Répondre

avatar
lolo69 le 14/10/2019 à 19:21

du sursis , c'est simplement scandaleux. en plus ils vont intégrer la BAC avec la réputation quon connaît de cette unité.

Signaler Répondre

avatar
Scandale le 14/10/2019 à 19:03

"la condamnation des deux fonctionnaires ne sera pas inscrite au volet B2 du casier judiciaire. Les deux hommes pourront continuer d'exercer. L'un d'eux doit notamment intégrer la BAC."

La police française rappelle e plus en plus la guestapo.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.