Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Lyon 9e : en plein confinement, il étrangle sa femme enceinte

Photo d'illustration - LyonMag

Il était 23h quand la police est intervenue rue Jean Fournier dans le 9e arrondissement de Lyon.

Pendant une dispute conjugale, un homme en état d’ivresse est devenu violent. Alors qu’elle était enceinte, il a tenté d’étrangler son épouse et de lui tirer les cheveux. La jeune femme a été transportée à l’hôpital mais n’a pas déposé plainte.

 

Le mari, lui, sera présenté au parquet ce jeudi.



Tags : violence conjugale | femme battue | Lyon | la duchere | confinement |

Commentaires 76

Déposé le 09/04/2020 à 07h42  
Par Ambre Citer

mia a écrit le 08/04/2020 à 15h46

Bonjour, je viens de vous lire. Pendant 12 ans j'ai vécu avec un homme violent. Il n 'a pas reussi a m'imposer le voile mais il a reussi a m'enfermer et j' ai perdu tout le monde autour de moi. Aujourd'hui j'ai divorcée sans regret et je regrette se mariage. Au début tout était beau trop beau pour etre vrai et des qu il a eu ses papiers pour la france apres m'avoir ruiné il a montré son vrai visage sa famille est tres sectaire. Un conseille j'ai pu divorcée grace a l'argent que j'ai gagné. un conseille mesdames travailler et economisé pour fuir car cet homme n'a jamais changé je n'est pas porté le voile car je suis moi meme et je ne changerai pas pour lui. J ai gagné ma liberté et j'assume ma responsabilité de l'avoir épousé mais je ne me ferai plus avoir j'ai eu a faire a un manipulateur soit disant il est croyant et il ne fera mal a personne; faites attention a se discours car la psychologue m a dit que des le debut de la relation c'est se genre de discourt qu il faut fuir car il fera tout le contraire. lorsque j'ai déposé le divorcé il était calme et posé devant la juge et son avocate essayait de me provoquer; un conseille rester tres calme devant la juge car elle observ beaucuop mon avocate n a pas provoque et a prouvé les violences conjugales par les certificats médicaux plus de 8j itt donc a toutes ses belles mere qui se mele de se qui ne vous regarde pas n'oublier pas que c'est vous qui les avez éduqué; une belle mère qui me dit quoi qu il arrive ca reste mon fils et bien j ai affaire a une connassedevirus.... courage a toutes ses femmes qui souffre pendant se confinement...

Bonjour Mia c'est fou comme votre histoire à des points similaires à la mienne !
Le harcèlement moral est tellement difficile à dénoncer et la méchanceté peut vraiment aller très très loin : faire culpabiliser et douter de nous, rabaisser notre rôle de mère, empêcher l'accès à la chambre et ses affaires, jusqu'à la privation de sommeil ... ...
L'image de la belle mère !! Mais vraiment la même.
Impossible à démontrer à la police tout ça...
Je n'ai jamais regretté d'avoir porté plainte, suite à des coups. Sans marque sur le corps on vous réponds de " penser à vous séparer", sans se soucier de ce qu'est un manipulateur !
Aujourd'hui je suis libre !
Le paradoxe, lui aussi ! Évidemment.

Déposé le 08/04/2020 à 18h46  
Par Miaou Citer

Je ne sais pas si tout les hommes violent ont un petit zizi.? En tout cas cet homme qui m a battu avait un petit zizi peut etre que la violence vient d une part de la??? ????

Déposé le 08/04/2020 à 15h46  
Par mia Citer

Bonjour, je viens de vous lire. Pendant 12 ans j'ai vécu avec un homme violent. Il n 'a pas reussi a m'imposer le voile mais il a reussi a m'enfermer et j' ai perdu tout le monde autour de moi. Aujourd'hui j'ai divorcée sans regret et je regrette se mariage. Au début tout était beau trop beau pour etre vrai et des qu il a eu ses papiers pour la france apres m'avoir ruiné il a montré son vrai visage sa famille est tres sectaire. Un conseille j'ai pu divorcée grace a l'argent que j'ai gagné. un conseille mesdames travailler et economisé pour fuir car cet homme n'a jamais changé je n'est pas porté le voile car je suis moi meme et je ne changerai pas pour lui. J ai gagné ma liberté et j'assume ma responsabilité de l'avoir épousé mais je ne me ferai plus avoir j'ai eu a faire a un manipulateur soit disant il est croyant et il ne fera mal a personne; faites attention a se discours car la psychologue m a dit que des le debut de la relation c'est se genre de discourt qu il faut fuir car il fera tout le contraire. lorsque j'ai déposé le divorcé il était calme et posé devant la juge et son avocate essayait de me provoquer; un conseille rester tres calme devant la juge car elle observ beaucuop mon avocate n a pas provoque et a prouvé les violences conjugales par les certificats médicaux plus de 8j itt donc a toutes ses belles mere qui se mele de se qui ne vous regarde pas n'oublier pas que c'est vous qui les avez éduqué; une belle mère qui me dit quoi qu il arrive ca reste mon fils et bien j ai affaire a une connassedevirus.... courage a toutes ses femmes qui souffre pendant se confinement...

Déposé le 05/04/2020 à 13h29  
Par Morgred Citer

Le niveau général des commentaires est abyssal. L'Education nationale à Lyon doit être en faillite totale.
Bon courage aux rédacteurs de ce journal.

Déposé le 31/03/2020 à 01h47  
Par Ml Citer

Le traitement de l article est lamentable. LyonMag il serait temps de vous former sur la question des violences masculines, et en particulier des feminicides.

Déposé le 29/03/2020 à 16h25  
Par Zig Citer

ALPHA-OMEGA a écrit le 29/03/2020 à 15h24

Toi tu es inculte, tu zig et tu zag ! Mdr va te renseigner sur les médias au lieu de critiquer bêtement sans savoir, tu m'as l'air d'être une sacrée coquille vide

J'habite en ville, c'est incontestable, et je n'ai vu AUCUN cerf, alors quand tu écris "les cerfs envahissent LES villes", je rigole, ça doit être quelque part UN cerf qui est venut tout seul envahir UNE petite ville, peut être bien même que c'était au fin fond du Québec !

Ha oui, c'est une petite ville, au Japon, des cerfs deja en liberté qui étaient NORMALEMENT nourris par des touristes qui eux ont désertés...

C'est pas demain à Lyon, que les sangliers, les cerfs, les loups vont envahir la place Bellecour.

Je ne sais pas comment tu remplis ta coquille oú il devrait y avoir une cervelle, tu devrais revoir ta méthode...

Déposé le 29/03/2020 à 15h24  
Par ALPHA-OMEGA Citer

Zig a écrit le 29/03/2020 à 10h10

Ha bon, t'a vu ça toi ?

"... les cerfs envahissent les villes..."

Envahissent dit tu ?

T'as trop fumé mon gars, laisse allah là où il devrait être, et nous enfume pas avec tes idées foireuses, merci.

Toi tu es inculte, tu zig et tu zag ! Mdr va te renseigner sur les médias au lieu de critiquer bêtement sans savoir, tu m'as l'air d'être une sacrée coquille vide

Déposé le 29/03/2020 à 10h31  
Par Zig Citer

Rickfr a écrit le 27/03/2020 à 13h59

Très beau témoignage .. Que j'ai vécu à un degré moindre mais vécu quand même, et que beaucoup d'hommes vivent aussi.

On croit que la violence conjuguale c'est l'exclusivité des hommes. Mais après des années d'insultes, de harcèlements, etc, on tient pour nos enfants, mais au bout d'un moment l'homme craque face à ces hystériques.
Et là l'homme prend tout dans la face, dépôt de plainte, instruction, perte de la garde, pension alimentaire xxl à payer, etc

Tout le monde sait que les femmes peuvent devenir hystériques et vraiment mauvaises, bien plus mauvaises qu'un homme, mais pourquoi est-ce tabou ?

Moi aussi je suis un homme, marié et des enfants.

A cette conclusion, je m'y attendais.

"Tout le monde sait que les femmes peuvent devenir hystériques et vraiment mauvaises, bien plus mauvaises qu'un homme, mais pourquoi est-ce tabou ?"

Et voilà comment beaucoup de "bonhommes" retournent la situation.

C'est comme ce très long témoignage de 00796, on a presque envie de dire "pauvre bonhomme".

Arrêtons d'être naïf.

Dans un couple on est deux, et en cas de conflit, on est 2 aussi, et CHACUN À SA PART DE RESPONSABILITÉ, il n'y a jamais un qui est tout noir et l'autre tout blanc.

Les bonhommes qui pleurnichent parce que madame les harcèlent sont peut-être ceux qui mettent madame à bout par leur comportement égoïste ?

Qui sait?

Déposé le 29/03/2020 à 10h10  
Par Zig Citer

ALPHA-OMEGA a écrit le 28/03/2020 à 15h07

Vous voyez ce virus comme une maladie malfaisante? Moi je pense que c'est plutôt une bénédiction menée par allah, la preuve la terre respire mieux, les animaux reviennent comme les dauphins, les cerfs envahissent les villes, en faite la nature reprend ses droits, car je pense que c'est vous le virus en fin de compte (à rebours) tic-tac...

Ha bon, t'a vu ça toi ?

"... les cerfs envahissent les villes..."

Envahissent dit tu ?

T'as trop fumé mon gars, laisse allah là où il devrait être, et nous enfume pas avec tes idées foireuses, merci.

Déposé le 29/03/2020 à 09h46  
Par Zig Citer

Franckdc a écrit le 26/03/2020 à 22h54

Je pense que la justice devrait être partiale dans les décisions du JAF pour que les pères aient les mêmes droits que les mères

Une justice partiale n'est plus la justice !

Quelque chose m'échappe dans votre discours !

Déposé le 29/03/2020 à 08h25  
Par hace42@hotmail.fr Citer

confinement impossible a vivre....

je suis en couple marié 3 enfants, confines dans un t3 le plus grand de mes enfants va avoir 7 ans. on ne se parle plus depuis 10 jours, je suis a bout, la derniere fois qu on s est parlé (disputé), c etait le 18/03, j etais dans la cuisine, j etais tranquille et esayais de passer le temps quand elle sest pointée se reveillant de sa sieste mal lunée;en plein confinement en m insultant (minable bon a rien grosse merde, etc etc etc...) et tout ca devant les enfants, comme j ai l habitude de ca, c est pas nouveau , j ai laisser pisser pour ne pas en rajouter,
depuis je ne malimente preque plus je dors tres mal dans le canapé . encore minimum 15 jours a tenir ! je pense divorcé et meme portee plainte.

Déposé le 28/03/2020 à 18h35  
Par Société décadente Citer

allez y tout de suite ! a écrit le 28/03/2020 à 16h16

Connaissez l'adresse du Vinatier ??

Pourquoi serait-il malade est vous NON ? Sur quel critère ? Le monde est bien un Enfer et gouverner par qui? Des êtres bons ,qui sont dans le partage, l’amour de leur prochain ? Tout est pourrit ou presque sous cet empire de la finance qui s’écroulera dans le sang et les larmes ,malheureusement.

Déposé le 28/03/2020 à 18h31  
Par Revoir ses priorités ! Citer

ALPHA-OMEGA a écrit le 28/03/2020 à 15h07

Vous voyez ce virus comme une maladie malfaisante? Moi je pense que c'est plutôt une bénédiction menée par allah, la preuve la terre respire mieux, les animaux reviennent comme les dauphins, les cerfs envahissent les villes, en faite la nature reprend ses droits, car je pense que c'est vous le virus en fin de compte (à rebours) tic-tac...

Tout à une fin,exactement.meme les plus grands EMPIRES se sont effondrés . mais avant de disparaître, les gens étaient aveugles aussi. Quand le monde appartient à 1/100 les plus riches et que des millions d’autres meurent de faims de maladies ect... sans que rien ne soit fait pour eux .sinon de piller les richesses pour ÊTRE toujours plus riches et SANS partage .ALORS , L’APOCALYPSE NE SERA que JUSTICE pour TOUT refaire et repartir à ZÉRO.

Déposé le 28/03/2020 à 16h16  
Par allez y tout de suite ! Citer

ALPHA-OMEGA a écrit le 28/03/2020 à 14h58

Par les saintes apocalypses, au début il y eu Adam et eve, ensuite Sadam, Méphistophélès, satan , baphomet, ou le mauvais bonhomme, c'est la raison pour laquelle ça souffre (en France) et ici-bas, le virus en couronne provient d'en haut logique, mais qui dirige a votre avis ? L'éternel ou vous ? Ça c'est une bonne question, que la plupart des humains devraient se poser constamment, au lieu d'aimer les contraintes les contacts et les contaminations liées au Corona- virus (plus loin)...

Connaissez l'adresse du Vinatier ??

Déposé le 28/03/2020 à 15h27  
Par sur! Citer

ALPHA-OMEGA a écrit le 28/03/2020 à 15h07

Vous voyez ce virus comme une maladie malfaisante? Moi je pense que c'est plutôt une bénédiction menée par allah, la preuve la terre respire mieux, les animaux reviennent comme les dauphins, les cerfs envahissent les villes, en faite la nature reprend ses droits, car je pense que c'est vous le virus en fin de compte (à rebours) tic-tac...

Mon pauvre vieux !

Déposé le 28/03/2020 à 15h07  
Par ALPHA-OMEGA Citer

Vous voyez ce virus comme une maladie malfaisante? Moi je pense que c'est plutôt une bénédiction menée par allah, la preuve la terre respire mieux, les animaux reviennent comme les dauphins, les cerfs envahissent les villes, en faite la nature reprend ses droits, car je pense que c'est vous le virus en fin de compte (à rebours) tic-tac...

Déposé le 28/03/2020 à 14h58  
Par ALPHA-OMEGA Citer

Par les saintes apocalypses, au début il y eu Adam et eve, ensuite Sadam, Méphistophélès, satan , baphomet, ou le mauvais bonhomme, c'est la raison pour laquelle ça souffre (en France) et ici-bas, le virus en couronne provient d'en haut logique, mais qui dirige a votre avis ? L'éternel ou vous ? Ça c'est une bonne question, que la plupart des humains devraient se poser constamment, au lieu d'aimer les contraintes les contacts et les contaminations liées au Corona- virus (plus loin)...

Déposé le 28/03/2020 à 05h43  
Par Pervanche Citer

On parle de cohabitation la vous entenderai toujours un isolé ou un detenu prisonnier parler de ses conditions d'enfermement mais rarement de sa cohabitation si ce n'est de leurs promenades ou de leurs parloirs une foi leurs peines écumés et pourtant faut quand-même imaginer le confinement sur le temps sans même connaître le ou les autres en face de nous

Déposé le 27/03/2020 à 18h04  
Par 00796 Citer

L'erreur est de mettre en opposition les hommes et les femmes... ce sont avant tout des individus.

Il y a de belles personnes chez les hommes, comme les femmes.

Et des "cas sociaux", également, chez les hommes et chez les femmes !!!

Déposé le 27/03/2020 à 17h12  
Par Sujettabou Citer

pode a écrit le 27/03/2020 à 16h15

ce n'est pas tabou... un homme peut être fou et une femme folle, les deux peuvent faire vivre l'enfer à leurs conjoints... mais 9 fois sur 10 quand il y a passage à l'acte ce sont des femmes les victimes (ce qui ne veut pas dire que l'inverse n'est jamais vrai)

Le sujet est carrément tabou. Chuuuut faut pas dire que beaucoup de femmes sont des folles hystériques et que l'homme est poussé à bout par des mois et années de harcèlement. Un jour sa pète, elle se prend une giffle, et oh my god encore une pauvre femme battu pour gonfler les statistiques

Déposé le 27/03/2020 à 16h33  
Par Nasser. Citer

Une femme a écrit le 27/03/2020 à 11h14

La violence devrait être condamnée automatiquement.
Lorsque qu'une personne en agresse une autre dans la rue, on ne demande pas à la famille de la victime si elle veut voir l'agresseur condamné ?
Pourquoi devrait-on demander l'avis du conjoint dans ce cas là?
On est plus au moyen âge. La femme n'est pas une "chose"
Nous savons tous que le conjoint ou mari fait pression sur sa victime. Cela le conforte et il pense avoir le droit de battre sa femme comme ci c était normal. Il faut que cela change !!!!!!!

La violence ? Elle est aujourd’hui inversée dans votre société matriarcale des minorités. Les femmes sont devenus les mêmes hommes violents que ceux qu’elles montrées du doigts dans l’ancien monde . Les MATCHO ont disparu,les BABATCHO les ont remplacé, c’est le contraire du Matcho en italien.

Déposé le 27/03/2020 à 16h15  
Par pode Citer

Rickfr a écrit le 27/03/2020 à 13h59

Très beau témoignage .. Que j'ai vécu à un degré moindre mais vécu quand même, et que beaucoup d'hommes vivent aussi.

On croit que la violence conjuguale c'est l'exclusivité des hommes. Mais après des années d'insultes, de harcèlements, etc, on tient pour nos enfants, mais au bout d'un moment l'homme craque face à ces hystériques.
Et là l'homme prend tout dans la face, dépôt de plainte, instruction, perte de la garde, pension alimentaire xxl à payer, etc

Tout le monde sait que les femmes peuvent devenir hystériques et vraiment mauvaises, bien plus mauvaises qu'un homme, mais pourquoi est-ce tabou ?

ce n'est pas tabou... un homme peut être fou et une femme folle, les deux peuvent faire vivre l'enfer à leurs conjoints... mais 9 fois sur 10 quand il y a passage à l'acte ce sont des femmes les victimes (ce qui ne veut pas dire que l'inverse n'est jamais vrai)

Déposé le 27/03/2020 à 15h30  
Par Vivre libre . Citer

Xxx a écrit le 26/03/2020 à 19h50

Je reve ou la plupart des gens prennent limite la defense du mec ????? Cest bien france la victime se retrouve coupable mais mon Dieu vous etes pas bien serieux.
Un qui dit : peut etre que cest elle qui la poussé a bout !! lautre et si elle aime etc... vous êtes de grands malades ?? Moi parfois on me pousse a bout et ce nest pas pour autant que je vais etrangler la personne je comprend mieux pourquoi ce monde ne va plus !!!!!

Il faut vivre avec certaines Femmes pour LE comprendre. La folie justement en a infectée des millions .

Déposé le 27/03/2020 à 15h28  
Par Vive les hommes Citer

Fafa a écrit le 26/03/2020 à 11h34

Si une femme agressée ne veut pas porter plainte contre son. Mari pourquoi la justice ne le ferait pas à sa place. Il faut changer la loi.

C’est à chacun de décidé. Cela s’appelle la LIBERTÉ et c’est aujourd’hui la plus belle des FEMMES, car elle n’ai absolument dans l’HYSTERIE et la haine comme beauté d’entres elles .

Déposé le 27/03/2020 à 15h26  
Par Apparence Citer

00796 a écrit le 27/03/2020 à 12h24

J'ai lu l'article et presque tous les commentaires.

Je vais vous raconter un événement privé.

Je suis un homme et il y a 2 ans j'ai porté plainte contre mon ex-femme car plusieurs faits, en moins de 4 mois, de violence, chantage, menaces, interdiction d'accès au domicile conjugal etc... (avec 3 petits enfants au milieu dont 2 avec un handicap).

J'ai retiré ma plainte mais au vue des faits c'est le procureur de la République qui a porté plainte. Je ne l'ai pas accablé au procès et elle a écopé de 2 mois de prison avec sursis. Si j'avais eu une posture différente, elle serait immédiatement allé en prison !

Au début il y avait un bel amour entre nous même s'il y avait des disputes. Avec l'arrivée des premiers enfants je pense qu'on était heureux ensemble. Puis vint l'annonce du handicap... on a tous les 2 réagit très différemment et on ne s'est pas compris. Je ne vais pas détailler (ce serait TROP LONG)... mais les disputes ont eu une autre tournure...

Ayant reçu l'annonce du handicap comme un tsunami et elle l'ayant complètement occulté de par sa spiritualité... les désaccords se sont transformés en disputes avec dénigrement, non solidarité puis harcèlement de sa part... et moi j'ai répondu avec agressivité verbale puis violence : lui mettre la main sur la bouche pour ne plus entendre son harcèlement et ses hurlements, et aussi la saisir par les bras ou la repousser. Dans le feu de l'action on agit par défense mais aujourd'hui avec le recul je sais que c'était de la violence et de part et d'autre !!!

Je sais que je ne suis pas quelqu'un de violent, je sais que je suis très patient et je sais aujourd'hui que ces 2 qualités combinées ont le défaut de m'avoir repousser dans mes retranchements... et personne n'est capable de sans froid et de raison dans cet état. Et ce n'est pas du tout acceptable dans tout type de relation !!!

En 2015/2016, je pensais avoir réussit à briser le cercle de la violence au profit du dialogue. A mon grand étonnement ça a fonctionné très vite... à ma grande déception ça n'a pas tenu une année.

Les tensions reprenaient... elle de plus en plus agressive et violente... et moi cherchant à la calmer les premiers temps... mon "sang froid" l'a rendait de plus en plus "folle" (alors qu'elle me reprochait quand je m'énervais). Et puis bon, à force d'encaisser, je me suis mis de nouveau à crier etc...

Jusqu'au jour où j'ai dit STOP ! Je me suis imposé de rester le plus calme possible face à ses débordements tout en ayant une attitude de la main tendue. Dès qu'elle se mettait à hurler je l'invitais à se calmer. Je lui disais que j'étais prêt à discuter, à l'écouter dès qu'elle retrouverait son calme (je n'ai jamais eu ça de sa part)... voyant qu'elle ne s'arrêtait pas, je lui disais : " écoute, tu cries et tu ne veux pas te calmer donc je sors car on sait tous les 2 comment ça va se terminer... si tu veux dialoguer je le ferai avec plaisir..." - Quelques fois, j'ai eu l'occasion de lui dire dans le calme qu'on était pas heureux, qu'on avançait pas, que j'avais foi en elle, mais qu'il fallait qu'on change à tout prix etc..."

Bref,... mon sang froid l'a rendu complètement hystérique : morsures, gifles, coups de poing etc... le dernier événement j'étais couvert de bleus et morsures sur les bras, les mains et le visage.

[PLAINTE - PROCÈS]

Au retour à la maison, elle a eu une attitude revancharde, cris... alors qu'à son procès elle avait plutôt un discours qui penchait vers la réconciliation, les regrets et le pardon.

J'ai compris que je n'avais plus rien à faire avec elle...

On a vécut quelques mois ensemble (cris et gestes de violences de sa part ! Oui c'est incroyable !... surtout qu'elle fait 1m60 pour 60kg et projette une image d'elle d'une femme douce et discrète).

Voilà ce que je pense des violences conjugales... on devrait juste appeler ça des violences et comprendre que la violence peut aussi venir de la rencontre de 2 personnes. La violence est physique, verbale et psychologique !!! Les hommes tapent parce que c'est plus facile pour eux les femmes qui veulent user de violence utilisent les mots (maux) (je schématise). Ma femme m'a dit plusieurs fois après m'avoir longuement nargué, harcelé et mis à bout : "vas y tape moi et j'appelle la police"... ma violence il faut l'arrêter immédiatement soit en disant clairement ça et ça c'est NON, soit il faut stopper la relation...

A l'école, on devrait nous apprendre à cohabiter, conjuguer avec l'autre et savoir se séparer "pacifiquement" !!! Moi, par tradition, on m'a inculqué que le mariage c'était pour la vie. Il faut apprendre réellement que l'autre ne nous appartient pas du tout. Nous apprendre que se séparer quand il y a des enfants ce n'est pas grave. Nous apprendre que des parents qui se séparent, forment encore un couple parental. Nous apprendre que des enfants ne s'épanouiront pas au milieu de parents qui ne s'aiment plus (même sans violence... alors avec c'est pire). Nous apprendre aussi à connaître notre valeur pour que des phrases blessantes ne nous atteignent pas.

Aujourd'hui, ne plus être avec mon ex femme me fait redécouvrir ce qu'est la tranquillité... et quel bien fou de me retrouver intérieurement !!! Je suis apaisé, détendu... fini les boutons de fièvre par exemple lol.

Pour conclure, on fait des séances de médiation depuis quelques mois... mon ex femme est toujours très en colère contre moi et a toujours un esprit revanchard... Elle vit cette plainte comme la trahison de sa vie, minimise sa violence a une simple morsure pour se defendre et me traite moi de violent et manipulateur qui relève de la psychiatrie. Mais au sujet de la violence, cette médiatrice m'a beaucoup surpris en disant que dans la plupart des contextes de violence dans un couple il n'y avait ni victime, ni coupable et que la justice devrait évoluer pour mieux traiter ce genre de cas... un coup physique c'est le point final d'un processus de violence qui peut démarrer de plein de façons différentes !!!

Aujourd'hui, j'en conclue aussi que la plupart des couples de ma générations et generations futures ne sont peut être pas fait pour cohabiter... en tout cas moi, je ne le ferai pas (chacun chez soit, chacun son espace... et la cohabitation se déroulera que sur des temps courts : une sortie, une soirée, un weekend, des vacances).

Mon cher monsieur, vous me faites penser à ma belle fille et à ses deux visages . Une double personnalité malgré elle , car après réflexion elle souffre de schizophrènie, elle vie Dans SON monde . Beaucoup de femmes , comme la votre ,ma belle fille et des milliers d’autres sont dans la victimisation devant les autres pour être des êtres démoniaque pour leurs entourage. Heureusement que mon fils n’ai pas violent , car personnellement je ne le suis pas non p,us mais je comprends qu’il y ai des hommes à bout qui arrivent à tué leur femmes hystériques. J’ai une pensée pour TOUS les hommes qui comme Vous , mon fils et des milliers d’autres ont vécu ce CAUCHEMAR, il faut le dire ,pour les dégoûter définitivement du mariage.

Déposé le 27/03/2020 à 13h59  
Par Rickfr Citer

00796 a écrit le 27/03/2020 à 12h24

J'ai lu l'article et presque tous les commentaires.

Je vais vous raconter un événement privé.

Je suis un homme et il y a 2 ans j'ai porté plainte contre mon ex-femme car plusieurs faits, en moins de 4 mois, de violence, chantage, menaces, interdiction d'accès au domicile conjugal etc... (avec 3 petits enfants au milieu dont 2 avec un handicap).

J'ai retiré ma plainte mais au vue des faits c'est le procureur de la République qui a porté plainte. Je ne l'ai pas accablé au procès et elle a écopé de 2 mois de prison avec sursis. Si j'avais eu une posture différente, elle serait immédiatement allé en prison !

Au début il y avait un bel amour entre nous même s'il y avait des disputes. Avec l'arrivée des premiers enfants je pense qu'on était heureux ensemble. Puis vint l'annonce du handicap... on a tous les 2 réagit très différemment et on ne s'est pas compris. Je ne vais pas détailler (ce serait TROP LONG)... mais les disputes ont eu une autre tournure...

Ayant reçu l'annonce du handicap comme un tsunami et elle l'ayant complètement occulté de par sa spiritualité... les désaccords se sont transformés en disputes avec dénigrement, non solidarité puis harcèlement de sa part... et moi j'ai répondu avec agressivité verbale puis violence : lui mettre la main sur la bouche pour ne plus entendre son harcèlement et ses hurlements, et aussi la saisir par les bras ou la repousser. Dans le feu de l'action on agit par défense mais aujourd'hui avec le recul je sais que c'était de la violence et de part et d'autre !!!

Je sais que je ne suis pas quelqu'un de violent, je sais que je suis très patient et je sais aujourd'hui que ces 2 qualités combinées ont le défaut de m'avoir repousser dans mes retranchements... et personne n'est capable de sans froid et de raison dans cet état. Et ce n'est pas du tout acceptable dans tout type de relation !!!

En 2015/2016, je pensais avoir réussit à briser le cercle de la violence au profit du dialogue. A mon grand étonnement ça a fonctionné très vite... à ma grande déception ça n'a pas tenu une année.

Les tensions reprenaient... elle de plus en plus agressive et violente... et moi cherchant à la calmer les premiers temps... mon "sang froid" l'a rendait de plus en plus "folle" (alors qu'elle me reprochait quand je m'énervais). Et puis bon, à force d'encaisser, je me suis mis de nouveau à crier etc...

Jusqu'au jour où j'ai dit STOP ! Je me suis imposé de rester le plus calme possible face à ses débordements tout en ayant une attitude de la main tendue. Dès qu'elle se mettait à hurler je l'invitais à se calmer. Je lui disais que j'étais prêt à discuter, à l'écouter dès qu'elle retrouverait son calme (je n'ai jamais eu ça de sa part)... voyant qu'elle ne s'arrêtait pas, je lui disais : " écoute, tu cries et tu ne veux pas te calmer donc je sors car on sait tous les 2 comment ça va se terminer... si tu veux dialoguer je le ferai avec plaisir..." - Quelques fois, j'ai eu l'occasion de lui dire dans le calme qu'on était pas heureux, qu'on avançait pas, que j'avais foi en elle, mais qu'il fallait qu'on change à tout prix etc..."

Bref,... mon sang froid l'a rendu complètement hystérique : morsures, gifles, coups de poing etc... le dernier événement j'étais couvert de bleus et morsures sur les bras, les mains et le visage.

[PLAINTE - PROCÈS]

Au retour à la maison, elle a eu une attitude revancharde, cris... alors qu'à son procès elle avait plutôt un discours qui penchait vers la réconciliation, les regrets et le pardon.

J'ai compris que je n'avais plus rien à faire avec elle...

On a vécut quelques mois ensemble (cris et gestes de violences de sa part ! Oui c'est incroyable !... surtout qu'elle fait 1m60 pour 60kg et projette une image d'elle d'une femme douce et discrète).

Voilà ce que je pense des violences conjugales... on devrait juste appeler ça des violences et comprendre que la violence peut aussi venir de la rencontre de 2 personnes. La violence est physique, verbale et psychologique !!! Les hommes tapent parce que c'est plus facile pour eux les femmes qui veulent user de violence utilisent les mots (maux) (je schématise). Ma femme m'a dit plusieurs fois après m'avoir longuement nargué, harcelé et mis à bout : "vas y tape moi et j'appelle la police"... ma violence il faut l'arrêter immédiatement soit en disant clairement ça et ça c'est NON, soit il faut stopper la relation...

A l'école, on devrait nous apprendre à cohabiter, conjuguer avec l'autre et savoir se séparer "pacifiquement" !!! Moi, par tradition, on m'a inculqué que le mariage c'était pour la vie. Il faut apprendre réellement que l'autre ne nous appartient pas du tout. Nous apprendre que se séparer quand il y a des enfants ce n'est pas grave. Nous apprendre que des parents qui se séparent, forment encore un couple parental. Nous apprendre que des enfants ne s'épanouiront pas au milieu de parents qui ne s'aiment plus (même sans violence... alors avec c'est pire). Nous apprendre aussi à connaître notre valeur pour que des phrases blessantes ne nous atteignent pas.

Aujourd'hui, ne plus être avec mon ex femme me fait redécouvrir ce qu'est la tranquillité... et quel bien fou de me retrouver intérieurement !!! Je suis apaisé, détendu... fini les boutons de fièvre par exemple lol.

Pour conclure, on fait des séances de médiation depuis quelques mois... mon ex femme est toujours très en colère contre moi et a toujours un esprit revanchard... Elle vit cette plainte comme la trahison de sa vie, minimise sa violence a une simple morsure pour se defendre et me traite moi de violent et manipulateur qui relève de la psychiatrie. Mais au sujet de la violence, cette médiatrice m'a beaucoup surpris en disant que dans la plupart des contextes de violence dans un couple il n'y avait ni victime, ni coupable et que la justice devrait évoluer pour mieux traiter ce genre de cas... un coup physique c'est le point final d'un processus de violence qui peut démarrer de plein de façons différentes !!!

Aujourd'hui, j'en conclue aussi que la plupart des couples de ma générations et generations futures ne sont peut être pas fait pour cohabiter... en tout cas moi, je ne le ferai pas (chacun chez soit, chacun son espace... et la cohabitation se déroulera que sur des temps courts : une sortie, une soirée, un weekend, des vacances).

Très beau témoignage .. Que j'ai vécu à un degré moindre mais vécu quand même, et que beaucoup d'hommes vivent aussi.

On croit que la violence conjuguale c'est l'exclusivité des hommes. Mais après des années d'insultes, de harcèlements, etc, on tient pour nos enfants, mais au bout d'un moment l'homme craque face à ces hystériques.
Et là l'homme prend tout dans la face, dépôt de plainte, instruction, perte de la garde, pension alimentaire xxl à payer, etc

Tout le monde sait que les femmes peuvent devenir hystériques et vraiment mauvaises, bien plus mauvaises qu'un homme, mais pourquoi est-ce tabou ?

Déposé le 27/03/2020 à 12h24  
Par 00796 Citer

J'ai lu l'article et presque tous les commentaires.

Je vais vous raconter un événement privé.

Je suis un homme et il y a 2 ans j'ai porté plainte contre mon ex-femme car plusieurs faits, en moins de 4 mois, de violence, chantage, menaces, interdiction d'accès au domicile conjugal etc... (avec 3 petits enfants au milieu dont 2 avec un handicap).

J'ai retiré ma plainte mais au vue des faits c'est le procureur de la République qui a porté plainte. Je ne l'ai pas accablé au procès et elle a écopé de 2 mois de prison avec sursis. Si j'avais eu une posture différente, elle serait immédiatement allé en prison !

Au début il y avait un bel amour entre nous même s'il y avait des disputes. Avec l'arrivée des premiers enfants je pense qu'on était heureux ensemble. Puis vint l'annonce du handicap... on a tous les 2 réagit très différemment et on ne s'est pas compris. Je ne vais pas détailler (ce serait TROP LONG)... mais les disputes ont eu une autre tournure...

Ayant reçu l'annonce du handicap comme un tsunami et elle l'ayant complètement occulté de par sa spiritualité... les désaccords se sont transformés en disputes avec dénigrement, non solidarité puis harcèlement de sa part... et moi j'ai répondu avec agressivité verbale puis violence : lui mettre la main sur la bouche pour ne plus entendre son harcèlement et ses hurlements, et aussi la saisir par les bras ou la repousser. Dans le feu de l'action on agit par défense mais aujourd'hui avec le recul je sais que c'était de la violence et de part et d'autre !!!

Je sais que je ne suis pas quelqu'un de violent, je sais que je suis très patient et je sais aujourd'hui que ces 2 qualités combinées ont le défaut de m'avoir repousser dans mes retranchements... et personne n'est capable de sans froid et de raison dans cet état. Et ce n'est pas du tout acceptable dans tout type de relation !!!

En 2015/2016, je pensais avoir réussit à briser le cercle de la violence au profit du dialogue. A mon grand étonnement ça a fonctionné très vite... à ma grande déception ça n'a pas tenu une année.

Les tensions reprenaient... elle de plus en plus agressive et violente... et moi cherchant à la calmer les premiers temps... mon "sang froid" l'a rendait de plus en plus "folle" (alors qu'elle me reprochait quand je m'énervais). Et puis bon, à force d'encaisser, je me suis mis de nouveau à crier etc...

Jusqu'au jour où j'ai dit STOP ! Je me suis imposé de rester le plus calme possible face à ses débordements tout en ayant une attitude de la main tendue. Dès qu'elle se mettait à hurler je l'invitais à se calmer. Je lui disais que j'étais prêt à discuter, à l'écouter dès qu'elle retrouverait son calme (je n'ai jamais eu ça de sa part)... voyant qu'elle ne s'arrêtait pas, je lui disais : " écoute, tu cries et tu ne veux pas te calmer donc je sors car on sait tous les 2 comment ça va se terminer... si tu veux dialoguer je le ferai avec plaisir..." - Quelques fois, j'ai eu l'occasion de lui dire dans le calme qu'on était pas heureux, qu'on avançait pas, que j'avais foi en elle, mais qu'il fallait qu'on change à tout prix etc..."

Bref,... mon sang froid l'a rendu complètement hystérique : morsures, gifles, coups de poing etc... le dernier événement j'étais couvert de bleus et morsures sur les bras, les mains et le visage.

[PLAINTE - PROCÈS]

Au retour à la maison, elle a eu une attitude revancharde, cris... alors qu'à son procès elle avait plutôt un discours qui penchait vers la réconciliation, les regrets et le pardon.

J'ai compris que je n'avais plus rien à faire avec elle...

On a vécut quelques mois ensemble (cris et gestes de violences de sa part ! Oui c'est incroyable !... surtout qu'elle fait 1m60 pour 60kg et projette une image d'elle d'une femme douce et discrète).

Voilà ce que je pense des violences conjugales... on devrait juste appeler ça des violences et comprendre que la violence peut aussi venir de la rencontre de 2 personnes. La violence est physique, verbale et psychologique !!! Les hommes tapent parce que c'est plus facile pour eux les femmes qui veulent user de violence utilisent les mots (maux) (je schématise). Ma femme m'a dit plusieurs fois après m'avoir longuement nargué, harcelé et mis à bout : "vas y tape moi et j'appelle la police"... ma violence il faut l'arrêter immédiatement soit en disant clairement ça et ça c'est NON, soit il faut stopper la relation...

A l'école, on devrait nous apprendre à cohabiter, conjuguer avec l'autre et savoir se séparer "pacifiquement" !!! Moi, par tradition, on m'a inculqué que le mariage c'était pour la vie. Il faut apprendre réellement que l'autre ne nous appartient pas du tout. Nous apprendre que se séparer quand il y a des enfants ce n'est pas grave. Nous apprendre que des parents qui se séparent, forment encore un couple parental. Nous apprendre que des enfants ne s'épanouiront pas au milieu de parents qui ne s'aiment plus (même sans violence... alors avec c'est pire). Nous apprendre aussi à connaître notre valeur pour que des phrases blessantes ne nous atteignent pas.

Aujourd'hui, ne plus être avec mon ex femme me fait redécouvrir ce qu'est la tranquillité... et quel bien fou de me retrouver intérieurement !!! Je suis apaisé, détendu... fini les boutons de fièvre par exemple lol.

Pour conclure, on fait des séances de médiation depuis quelques mois... mon ex femme est toujours très en colère contre moi et a toujours un esprit revanchard... Elle vit cette plainte comme la trahison de sa vie, minimise sa violence a une simple morsure pour se defendre et me traite moi de violent et manipulateur qui relève de la psychiatrie. Mais au sujet de la violence, cette médiatrice m'a beaucoup surpris en disant que dans la plupart des contextes de violence dans un couple il n'y avait ni victime, ni coupable et que la justice devrait évoluer pour mieux traiter ce genre de cas... un coup physique c'est le point final d'un processus de violence qui peut démarrer de plein de façons différentes !!!

Aujourd'hui, j'en conclue aussi que la plupart des couples de ma générations et generations futures ne sont peut être pas fait pour cohabiter... en tout cas moi, je ne le ferai pas (chacun chez soit, chacun son espace... et la cohabitation se déroulera que sur des temps courts : une sortie, une soirée, un weekend, des vacances).

Déposé le 27/03/2020 à 11h14  
Par Une femme Citer

La violence devrait être condamnée automatiquement.
Lorsque qu'une personne en agresse une autre dans la rue, on ne demande pas à la famille de la victime si elle veut voir l'agresseur condamné ?
Pourquoi devrait-on demander l'avis du conjoint dans ce cas là?
On est plus au moyen âge. La femme n'est pas une "chose"
Nous savons tous que le conjoint ou mari fait pression sur sa victime. Cela le conforte et il pense avoir le droit de battre sa femme comme ci c était normal. Il faut que cela change !!!!!!!

Déposé le 27/03/2020 à 07h47  
Par potdeterrepotdefer Citer

Compte tenu du confinement,
Les commentaires à deux balles se répandent ?

Déposé le 27/03/2020 à 07h08  
Par Angie69 Citer

J'ai eter battu et je vous assure que au début c'était un homme sans violence quand on a enmenager ensemble il a commencé a changer ne me laissant pas sortir sans lui criant beaucoup j'ai eu un enfant il senervais des qu'il pleurait et me frappait à coup de pied et pound car notre fils pleurait non je suis partie 5 ans après car j'avais personne j'avais peur je mettais enfermer dans une bulle et sa devenait normal jusqu'àu jour où il a sorti un coûter pour me planter son ami était la et il l'a tenu en me disant prend ton fils et sauvé toi ce que j'ai fait ses amies sa famille était au courant personne n'a jamais rien fait j'ai eu du mal a refaire confiance mais 10 a s après j'ai refait ma vie avec mon fils et un homme non violent

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.