Mini World Lyon attend sa réouverture avec impatience

Mini World Lyon attend sa réouverture avec impatience
LyonMag

Comme toute les entreprises réunies au sein du SNELAC, le syndicat des espaces de loisirs, d’attractions et culturels, Mini World Lyon est confronté à un défi redoutable : accueillir du public en nombre dans un espace forcément clôt.

La stratégie en période de confinement a été celle de l’hibernation pour réduire au maximum les charges. Les contrats de fournitures en électricité, en réseau internet ont été mis en sommeil, le chômage partiel activé. Mini World bénéficie des prêts de trésorerie et peut laisser passer la vague de la fermeture pendant quelques semaines. La hausse annoncée du niveau de ces prêts par le gouvernement le jeudi 14 mai ainsi que le doublement de la durée de la période de gel des charges d’emprunt (de 6 à 12 mois) ont rassuré. "Ce qui compte maintenant c’est la ré-ouverture. Si le public est tout de suite au rendez-vous nous passerons le cap du covid-19", estime Steven Vasselin, directeur du marketing et associé de la structure.

La variable essentielle de la réouverture est donc l’envie du public. La vraie bonne saison pour le parc et ses mondes animés (campagne, ville, montagne et maintenant quartiers de lyon) est l’automne. Mais reste à savoir à quel moment le public sera prêt. Logistiquement c’est presque le cas  : "On est tout à fait capable d’accueillir dans les 4 mondes existants en respectant les distances de sécurité", détaille Steven Vasselin, car en été la moyenne journalière en visiteur passe de 500 à 1500 quand il pleut, "mais il faut que le public soit serein. La magie de Mini World ne peut pas être compatible avec des agents de sécurité rappelant des consignes de sécurité tout le temps".

Mini World Côte d’Azur

L’accueil du public n’est pourtant pas le seul défi. Celui du petit frère de Mini World Lyon en est un autre. Originellement pensé pour une ouverture en octobre, Mini World Côte d’Azur a vu ses travaux mis en sommeil par le confinement, travaux qui ont repris avec sa levée. L’ouverture de ce Mini World qui reproduit des lieux mythiques du Sud de la France (Saint-Tropez, criques et calanques, porte-avions Charles de Gaulle au mouillage à Toulon, etc) aura donc lieu en décembre 2020. "En tout : mondes animés à finir, transport et installation à la Valette-du-Var, il y en a pour 4 mois de travail", résume Steven Vasselin. Si Mini World Lyon ne peut rouvrir qu’en septembre cela pourrait permettre de faire coïncider l’ouverture au public lyonnais avec la réouverture des ateliers de montage qui travailleront à fond pour terminer le futur petit frère toulonnais.

Mais au final, c’est le public qui décidera de la bonne continuation ou pas du projet des mini mondes animés.

Romain Meltz

@lemediapol

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mamichou le 06/07/2020 à 20:04

C’est génial pour les petits et les grands a voir absolument

Signaler Répondre

avatar
MiniMini le 19/06/2020 à 13:56

C'est vraiment sympa à voir, je le recommande, surtout si vous y allez avec des gamins.

Signaler Répondre

avatar
Entier soutien le 18/06/2020 à 17:43

Il ne faut absolument pas que MiniWorld fasse faillite : c'est un monde absolument fantastique.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.