Délinquance à Lyon : de 1965 à 2020, rien n'aurait changé ?

Cette semaine, l'INA a déterré de ses archives un reportage de 26 minutes réalisé en 1965.

Délinquance à Lyon : de 1965 à 2020, rien n'aurait changé ?
Capture d'écran - DR

Intitulé "La délinquance à Lyon", il propose un portrait de la jeunesse locale adepte des bêtises, des conneries, et irrémédiablement, des séjours en prison.

Et au fil des minutes de cette vidéo disponible sur Youtube, on remarque de grandes similitudes entre les faits dépeints en 1965, et ceux de 2020.


Le reportage s'ouvre sur ce qu'on appelerait aujourd'hui un rodéo urbain. Des adolescents filent à toute vitesse et sans casque dans les rues de Lyon sur des mobylettes.

Puis les journalistes de l'ORTF débutent leur travail au Tonkin, "l'un des quartiers de Lyon qui a la plus mauvaise réputation. Dans certaines familles, on est délinquant de père en fils". Après un passage au bar du coin où les canailles jouent aux cartes, on découvre le portrait d'une mère seule, qui a toutes les difficultés du monde à surveiller ce que font ses enfants adolescents une fois dehors.

En 1965 déjà, les bandes de potes aimaient passer du temps ensemble. Refoulés du dancing, ils veulent "s'amuser en mobylette", "en bagnole", "on roule".

Le commissaire-divisionnaire de l'époque estimait que les deux formes de délinquance juvénile les plus importantes dans l'agglomération lyonnaise étaient les vols et "tout ce qui touche à la sexualité".

Enfin, le reportage daté du 22 avril 1965 donne la parole à des détenus des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph à Perrache. Au dernier jeune interrogé, il est demandé si son séjour en prison lui aura appris quelque chose : "Je pense pas. Sauf à détester quelques gens supplémentaires".

En 2020, les lascars ont remplacé les loubards à Lyon. Les occupations sont restées les mêmes, les solutions semblent toujours aussi inefficaces.

50-100 sur 91 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sociologie immuable le 31/07/2020 à 15:31

Tout est pour l essentiel une question d éducation :la pauvreté n est pas la cause majeure du mauvais comportement et ceux qui en font l amalgame stygmatisent à tors des familles pauvres pourtant respectueuses d autrui et jamais impliquées dans la délinquance ou incivilités

Signaler Répondre

avatar
Lyon 66 le 31/07/2020 à 15:27

Il y a encore 15 ans, lorsqu'on voulait se débarrasser des racailles, il suffisait parfois de faire de plus gros yeux et gueuler un peu plus fort. Montrer qu'on n'avait pas peur suffisait et parfois ça castagnait. Aujourd'hui, le cutter voire le couteau est de mise. Et nos chances pour la France n'hésite pas à sauter à pieds joints sur la tête de leurs proies entourés de leurs copains (minimum 2).

Signaler Répondre

avatar
Autochtone sauvage le 31/07/2020 à 15:20
Lyonnaise69 a écrit le 31/07/2020 à 13h11

"Avant c c'etait la pauvreté".
C est toujours la pauvreté mon cher monsieur qui crée la délinquance.
Aux US, ils ont un problème avec les noirs et hispaniques. Les mêmes que vous évoquent un refus d d'intégration alors que fondamentalement tout le monde sait ( statistiques ethniques à l'appui) que la pauvreté explose parmi ces populations. Pauvreté = délinquance = surreprésentation en prison.
Pas besoin d avoir fait bac +8 pour le comprendre. En France c est strictement pareil.
Quant au supposé refus d d'intégration : prenez n importe quelle famille que vous incriminez et offrez lui un appartement dans le 6ème ou aux Mont d Or, et voyez s il elle refuse de se retrouver dans un univers de bourgeois.

En effet. Il y a eu un programme de mixité à Lyon 6 avec les HLM entre Foch et Brotteaux. Depuis, ça deal de la drogue le soir rue tête d'Or sur la place du marché et ça agresse les autochtones. Parfois, ils vont même jusqu'à Foch pour délester le petit riche local de moins de 15 ans. La situation s'était améliorée dans les années 2000/2005 lorsque les bancs ont été enlevés. Ils seront sans doute remis bientôt car c'est le projet pour la ville.

Signaler Répondre

avatar
Djerba le 31/07/2020 à 15:14
Lyonnaise69 a écrit le 31/07/2020 à 13h11

"Avant c c'etait la pauvreté".
C est toujours la pauvreté mon cher monsieur qui crée la délinquance.
Aux US, ils ont un problème avec les noirs et hispaniques. Les mêmes que vous évoquent un refus d d'intégration alors que fondamentalement tout le monde sait ( statistiques ethniques à l'appui) que la pauvreté explose parmi ces populations. Pauvreté = délinquance = surreprésentation en prison.
Pas besoin d avoir fait bac +8 pour le comprendre. En France c est strictement pareil.
Quant au supposé refus d d'intégration : prenez n importe quelle famille que vous incriminez et offrez lui un appartement dans le 6ème ou aux Mont d Or, et voyez s il elle refuse de se retrouver dans un univers de bourgeois.

Ils viennent dans le 6eme et essaie d'imposer leur mode de vie. Avec le temps ça passe de plus en plus. On se croirait à Djerba des fois.

Signaler Répondre

avatar
artémis le 31/07/2020 à 15:13
thomaslyon a écrit le 31/07/2020 à 12h10

Je ne sais pas pour ma part,il me semble qu'en 1965 il y avait beaucoup moins de média pour relayer tous les faits divers...
Ce que je sais c'est que mon oncle s'est fait fracturer la mâchoire dans les années 60 à la croix rousse parce qu'il n'a pas donné une cigarette à une bande de loulous,
Mon père se faisait voler au moins 2 voitures par an dans les années 70 quand il vivait place Bir Hakeim,sans oublier les dizaines de braquages par jours de bijouteries, banques et même boîtes d'intérim souvent perpétrés par les anciens soldats revenus de la guerre d'Algérie...
La vraie différence avec aujourd'hui c'est que maintenant le moindre fait divers est relayé par au moins 10 sites d'informations

Oui il y avait des quartiers un peu chauds ( la montée de la Grande cote par exemple ), sinon c'était les gros gangs , la mafia lyonnaise et les caids des prostituées qui prédominait pour tout ce qui était braquage et meurtres !

Signaler Répondre

avatar
samsuffix le 31/07/2020 à 15:08

Y a qu'a ! Y a qu'a ! Et puis faut qu'on !

Prenez de la hauteur pour résoudre véritablement le problème de la délinquance !

La délinquance est le signe manifeste que quelques choses ne va pas dans notre belle société !

Prenez une tribu, imaginez un seul instant, que ceux aux Nord, n'ont rien, ceux à l'Est un peu plus, ceux à l'Ouest, encore un peu plus, et ceux au Sud, ont tout et plus encore.

Comment voulez vous que le calme et la paix règnent dans une tribu pareille !

Dans une tribu calme et pacifiée, le mot solidaire prend tout son sens, on n'oublie personne, on aide tout le monde, et le bien commun est la richesse de tout le monde !

A partir du moment où certains souhaitent avoir des privilèges au dépend de ses concitoyens, souhaitent le calme sans se soucier du calme de ses semblables, souhaitent jouir de la vie sans se préoccuper du bonheur de ses voisins, forcément, cela ne peut que générer des tensions, des rancœurs, du malaise et du mal-être, et ce malgré le poids des ans et du temps !

Et depuis 1965, la délinquance a coûté combien à la societe, notre bien commun a tous !

Le sage montre la lune avec son doigt !
L'intelligent pointe la lune alors que l'idiot regarde doigt !

La délinquance est le doigt du sage !

Signaler Répondre

avatar
Parole... le 31/07/2020 à 15:06
Ninimoni a écrit le 31/07/2020 à 14h48

Dans les années 1960 les gens ete vraiment pauvres il avait pas un tas d aides sociale ...et les voyous avaient du respect..et il avait pas du traffic de drogues..

"les voyous avaient du respect" mdrrrrrrrrrrr Je me suis fait voler mon porte feuille et ma montre mais bon le voyou m'a respecté donc ça va.

Signaler Répondre

avatar
Ninimoni le 31/07/2020 à 14:48

Dans les années 1960 les gens ete vraiment pauvres il avait pas un tas d aides sociale ...et les voyous avaient du respect..et il avait pas du traffic de drogues..

Signaler Répondre

avatar
Papi le 31/07/2020 à 14:46

La délinquance c'est comme le covid 19, on ne sait pas comment ça finira...

Signaler Répondre

avatar
Avant... le 31/07/2020 à 14:09

peine de mort, bagne, travaux forcés, prison ferme, perpet' et juges voir trop sévères et bornés pour certains..maintenant? tout le contraire..mais avec les Verts..çà va changer !!!

Signaler Répondre

avatar
Halima le 31/07/2020 à 13:53

De la belle désinformation...c'est vrai qu'en 1965 on traînait déjà les filles sur 800m jusqu'à ce que mort s'en suive...on tirait des feux d'artifice toutes les nuits, on brûlait des centaines de voitures.... la ripoublic est l'ennemie de la France.

Signaler Répondre

avatar
ABI le 31/07/2020 à 13:52
Lyonnaise69 a écrit le 31/07/2020 à 13h11

"Avant c c'etait la pauvreté".
C est toujours la pauvreté mon cher monsieur qui crée la délinquance.
Aux US, ils ont un problème avec les noirs et hispaniques. Les mêmes que vous évoquent un refus d d'intégration alors que fondamentalement tout le monde sait ( statistiques ethniques à l'appui) que la pauvreté explose parmi ces populations. Pauvreté = délinquance = surreprésentation en prison.
Pas besoin d avoir fait bac +8 pour le comprendre. En France c est strictement pareil.
Quant au supposé refus d d'intégration : prenez n importe quelle famille que vous incriminez et offrez lui un appartement dans le 6ème ou aux Mont d Or, et voyez s il elle refuse de se retrouver dans un univers de bourgeois.

Et bien non Madame Lyonnaise (de quel coin ? Ce serait intéressant de la savoir …), joliis idées, jolis sentiments mais pas factuels malheureusement.
La réalité best tout autre :

Il y a bien (et j'en connais !) des gens qui refusent des appartements situés dans les quartiers "chics" pour demander d'habiter avec leurs frères et sœurs (sic) et pas avec les haloufs (resic)

Mais il y en a aussi qui acceptent avec plaisir et le calme de l'environnement devient moins réjouissant …

Vous devriez vous balader où vous renseigner sur les adresses Hlm de Lyon, et sur les nombreux hôtels que l'ont appellent "Préfecture"

Maintenant, pour habiter un quartier loin d'être le 6 ou dans les Monts d'Or, j'entends ces pauvres jeunes malheureux "venir faire chier les bourges" du moins ce qu'ils imaginent en être, et c'est un défilé permanent : rodéos, axons, mortiers, agressions, bastons, grosses cylindrées (les pôvres !) etc etc ….


Par pitié : ouvrez les yeux et arrêtez l'idéologie benête

Signaler Répondre

avatar
Vivilyon le 31/07/2020 à 13:52

Je n était pas en core née mais j ai jamais entendu delà bouche de mes arrières grd parents, grd parents et parents, que les voyous tabassaient les chauffeurs de bus , écrasaient des gens volontairement, ou bien tapaient à mort n importe quel personne pour le plaisir . Je pense réellement que l on veux nous prendre pour des c...
que l on aient duré au familles des victimes que la délinquance d’aujourd’hui est la même que dans c est année la .

Signaler Répondre

avatar
Parole... le 31/07/2020 à 13:44
Lyonnaise69 a écrit le 31/07/2020 à 13h20

Enfin, bien sûr que la criminalité explose. On vit une des pires crises de l Histoire. Le confinement a laissé des traces et bientôt va arriver le chômage de masse. Les gens pètent littéralement un câble.

Vous avez lu l'article et regardé la video? Lisez juste la phrase de conclusion de l'article si vous avez la flemme pour le reste.

La vidéo ne compte pas les crimes mais explique que la délinquance a toujours lieu car aucune solution n'a été trouvée et elle a lieu toujours au même endroit depuis 55 ans ! Mais elle a changée de visage en effet.

Vous excitez pas pour rien, en plus si vous pensez qu'on vit une des pires crises de l'Histoire... vraiment allez ouvrir un livre.

Signaler Répondre

avatar
Jade412 le 31/07/2020 à 13:34

J'étais pas née en 1965 ,la délinquance c'était plutôt les blousons noirs.
Rien avoir avec cette racaille de 2020.
Le respect existait encore

Signaler Répondre

avatar
Joe l indien le 31/07/2020 à 13:27

Voilà ce que j appelle de la propagande téléguidé par l état pour nous faire avaler des vessies pour des lanternes.. PUTAIN QUI VA CROIRE UNE TELLE FUMISTERIE...
LES DÉLINQUANTS ET FRANC MAÇONS BIEN SÛR ET POUR CAUSE....

Signaler Répondre

avatar
Lyonnaise69 le 31/07/2020 à 13:20

Enfin, bien sûr que la criminalité explose. On vit une des pires crises de l Histoire. Le confinement a laissé des traces et bientôt va arriver le chômage de masse. Les gens pètent littéralement un câble.

Signaler Répondre

avatar
S.A. C service actions civique , les voyous aux services de la la raie publique. le 31/07/2020 à 13:14
Resistance69 a écrit le 31/07/2020 à 12h54

Quel âge avez vous , étiez vous ne en 1965 ?

Sachez déjà que la vrai délinquance est toujours dans les sommet de l’état .. cahusac, Sarkozy qui a tué son ami kadhafi, benala, ect...

Signaler Répondre

avatar
Lyonnaise69 le 31/07/2020 à 13:11
JediKing a écrit le 31/07/2020 à 12h41

Rien n'a changé ? MDR ! Il vit à Lyon le type qui a dit ça ?
Il s'est pas trop étouffé en avalant une couleuvre pareille et en espérant qu'on fasse de même ?

Je ne dis pas qu'il n'y a pas toujours eu de la délinquance mais rien de comparable à ce qu'on vit. Et surtout la délinquance n'a pas la même origine, avant c'était la pauvreté et le manque d'éducation. Aujourd'hui c'est la différence culturelle et le refus de s'intégrer à la société française par des communautés étrangères.

"Avant c c'etait la pauvreté".
C est toujours la pauvreté mon cher monsieur qui crée la délinquance.
Aux US, ils ont un problème avec les noirs et hispaniques. Les mêmes que vous évoquent un refus d d'intégration alors que fondamentalement tout le monde sait ( statistiques ethniques à l'appui) que la pauvreté explose parmi ces populations. Pauvreté = délinquance = surreprésentation en prison.
Pas besoin d avoir fait bac +8 pour le comprendre. En France c est strictement pareil.
Quant au supposé refus d d'intégration : prenez n importe quelle famille que vous incriminez et offrez lui un appartement dans le 6ème ou aux Mont d Or, et voyez s il elle refuse de se retrouver dans un univers de bourgeois.

Signaler Répondre

avatar
Styli le 31/07/2020 à 13:10

Sauf qu en 2020 quand on parle de délinquance , on parle de coups de couteau et potentiellement de meurtres gratuits

Signaler Répondre

avatar
Resistance69 le 31/07/2020 à 12:54
Aramis a écrit le 31/07/2020 à 12h47

Excellent reportage, voila qui va clouer le bec à tous ces prophètes de malheur, qui ne sont heureux qu'en bleu narine.

Quel âge avez vous , étiez vous ne en 1965 ?

Signaler Répondre

avatar
Aramis le 31/07/2020 à 12:47

Excellent reportage, voila qui va clouer le bec à tous ces prophètes de malheur, qui ne sont heureux qu'en bleu narine.

Signaler Répondre

avatar
JediKing le 31/07/2020 à 12:41

Rien n'a changé ? MDR ! Il vit à Lyon le type qui a dit ça ?
Il s'est pas trop étouffé en avalant une couleuvre pareille et en espérant qu'on fasse de même ?

Je ne dis pas qu'il n'y a pas toujours eu de la délinquance mais rien de comparable à ce qu'on vit. Et surtout la délinquance n'a pas la même origine, avant c'était la pauvreté et le manque d'éducation. Aujourd'hui c'est la différence culturelle et le refus de s'intégrer à la société française par des communautés étrangères.

Signaler Répondre

avatar
Resistance69 le 31/07/2020 à 12:37

Bizarre , rien n aurait changé depuis 1965 , pourtant a cette époque j avais 10 ans et je habitais dans une cite de St Priest (aujourd hui sensible ) mais je n ai pas le souvenir de voitures et de poubelles brûlées, de tirs de mortiers contre la police , de Traffics de drogue , de zone de non droit , de femmes déguisées , d agressions envers les profs .... Bref j en oublie sûrement !!!!

Signaler Répondre

avatar
zolvan le 31/07/2020 à 12:27

De qui se moque t-on ? Rien n'a changé depuis les années 60 ? Comment peux t-on comparer avec ce qui se passe maintenant ? Vous vivez sur la lune ou ne sortez que rarement.

Signaler Répondre

avatar
Comparaison absurde le 31/07/2020 à 12:25

les loubards de 65 c'est les gens bien élevés de nos jours.

Mais il faut les écouter s'exprimer, ils sont a des années lumières des racailles d'aujourd'hui, c'est limite ahurissant de les comparer.

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 31/07/2020 à 12:20

Et les 3 villes les plus sûres dans le monde à mi 2020 (Ordre décroissant) :
Doha, Abu Dhabi, Taipei avec une criminalité au moins 3 fois plus faible que Lyon...
Bon et je ne résiste pas, 4ième : La ville de Québec !

Mais puisque l'on vous dit que tout va bien, voyons !

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 31/07/2020 à 12:15

Les 3 villes les plus sures d'Europe à mi 2020 (en partant du plus sûr):
Zurich, Munich, Trieste avec un index de criminalité au moins 2 fois inférieur à celui de Lyon.
Mais puisque l'on vous dit que tout va bien, voyons !

Signaler Répondre

avatar
thomaslyon le 31/07/2020 à 12:12

À l'époque vous ne saviez même pas ce qu'il s'était passé dans le village d'à côté...

Signaler Répondre

avatar
la chouine le 31/07/2020 à 12:11

toujours les mêmes qui chouinent...un complot socialo-gaucho-écolo-toxico sans doutes ;-)

Signaler Répondre

avatar
thomaslyon le 31/07/2020 à 12:10
aramis a écrit le 31/07/2020 à 11h22

Aucune similitude entre ce qu'il se passe en 2020 !!! Aucun rapprochement à faire !! C'est juste un petit sujet gentillet sur la délinquance en 1965 et ça s'arréte là !!

Je ne sais pas pour ma part,il me semble qu'en 1965 il y avait beaucoup moins de média pour relayer tous les faits divers...
Ce que je sais c'est que mon oncle s'est fait fracturer la mâchoire dans les années 60 à la croix rousse parce qu'il n'a pas donné une cigarette à une bande de loulous,
Mon père se faisait voler au moins 2 voitures par an dans les années 70 quand il vivait place Bir Hakeim,sans oublier les dizaines de braquages par jours de bijouteries, banques et même boîtes d'intérim souvent perpétrés par les anciens soldats revenus de la guerre d'Algérie...
La vraie différence avec aujourd'hui c'est que maintenant le moindre fait divers est relayé par au moins 10 sites d'informations

Signaler Répondre

avatar
Propagande visant a minimiser les faits d'aujourd'hui le 31/07/2020 à 12:03

Même si le phénomène semble le même les chiffres entre les deux époques n'ont rien a voir, maintenant les les faits se produisent dans des proportions gargantuesques.

Cette vidéo n'est juste qu'une propagande visant a minimiser les faits d'aujourd'hui.

Et vu que L'INA travail pour l'état l'équation est facile a résoudre.

Signaler Répondre

avatar
Micka 637 le 31/07/2020 à 12:02

La différence c'est que maintenant n'importe quel bouffon, n'importe quel merdeux, se prend pour ce qu'il n'est pas (un dur) et vient te casser les pieds.

Le pire c'est qu'après ils seront les 1ers à pleurer si on leur fait leur compte.

Grosse différence dans les 2 cas.

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 31/07/2020 à 11:59

Alors j'ai pris le temps de regarder tout le reportage, passionnant d'ailleurs
Et il faut vraiment être complètement à la masse pour dire que rien n'a changé
Déjà l'habillement soigné et la façon de s'exprimer sont juste hallucinants par rapport aux épaves qu'on a aujourd'hui dans les rues
Les jeunes des années 60 avaient tout ce qu'il faut pour s'intégrer après avoir arrêté les conneries
Quelle est la probabilité d'intégration des mêmes aujourd'hui ? Honnêtement ?
Après on pourrait aborder d'autre sujets mais ce sera la censure garantie, donc restons en là
Merci pour le reportage ceci dit. Il est vraiment intéressant

Signaler Répondre

avatar
La propagande gauchiste est en marche... le 31/07/2020 à 11:23

Évidemment, et si l on ajoute que l insécurité est un sentiment, on comprend très facilement qu il n y a aucun besoin de s occuper des pbs des lyonnais ... L élection présidentielle se jouera pourtant sur cette question... Aucun doute... Le banquier le sait très bien... Alors EELV et LFI peuvent continuer à s enfoncer dans le déni...

Signaler Répondre

avatar
aramis le 31/07/2020 à 11:22

Aucune similitude entre ce qu'il se passe en 2020 !!! Aucun rapprochement à faire !! C'est juste un petit sujet gentillet sur la délinquance en 1965 et ça s'arréte là !!

Signaler Répondre

avatar
Faux .. le 31/07/2020 à 11:20

Foutage de gueule ! C faux !
On ne tuait pas pour rien ( comme aujourd'hui), et il y avait un certain respect envers les ainés qui n'existe plus .
La violence aujourd'hui est à son paroxysme et démesurée
Il y avait des bandes mais pas ce qu'on voit aujourd'hui
On cherche encore et encore à nous endormir .... Tout va très bien ! C EST CELA OUIII !

Signaler Répondre

avatar
mamipouzo le 31/07/2020 à 11:18

Ce n'est pas du tout comparable aujourd'hui à ce qu'il y avait en 1965. Après avoir visionné ce reportage, je me demande bien comment le journaliste a pu faire un parallèle et trouver des similitudes.

Signaler Répondre

avatar
stats le 31/07/2020 à 11:17

https://ville-data.com/delinquance/Lyon-69-69123

"Les Cambriolages de Résidences Principales en hausse de 55% sur 20 ans !"
"Le nombre de Victimes de Coups et Blessures en hausse de 263% sur 20 ans !"
"Le Nombre total de vols sur les particuliers dans la rue ou les lieux publics à été de 34 571 l'an dernier. Il était de 23 024 victimes il y a 10 ans."

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 31/07/2020 à 11:11

Ils nous prennent pour des lapins de 6 semaines.. il n'y avait pas des mortiers d'artifice pendant des semaines toutes les nuits, des vendeurs de drogues affalés dans des fauteuils aux coins des rues fumant la chicha, de voitures brûlant toutes les nuits, d'agressions pour un baiser, une cigarettes, de moutons égorgés salement dans les caves et garages, etc. Etc. Etc.

Signaler Répondre

avatar
tubular bells le 31/07/2020 à 11:10

Cet article veut dire quoi ?
Il y a toujours eu des délinquants, mais y avaient-ils des gamins de 13 ans qui donnaient des coups de poings aux chauffeurs de bus ? (Orléans hier).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.