Lyon : face à l'essor du télétravail, la tour Silex 2 veut proposer une nouvelle offre aux entreprises

Lyon : face à l'essor du télétravail, la tour Silex 2 veut proposer une nouvelle offre aux entreprises
Silex 2- LyonMag

Dans quelques mois seulement, sera inaugurée la "nouvelle" tour du quartier de la Part-Dieu : Silex 2. Haute de 23 étages, elle accueillera les entreprises dans des nouveaux locaux entièrement neufs, en lieu et place de l'ancienne tour EDF.

"Silex 2, c'est un ambitieux projet de régénération urbaine. A partir de l'ancienne tour EDF, on a redéveloppé 30 000 m2 de bureaux avec l'ambition de garder le bâtiment existant et en adjoignant une nouvelle tour, totalement autonome sur sa structure", présente Olivier Estève, directeur général délégué de Covivio, entreprise propriétaire du site. "Elle est exceptionnelle par sa taille, sa qualité, la vue, l'offre que nous allons proposer à l'intérieur. Les entreprises pourront se payer l'exceptionnel à un prix abordable", ajoute-t-il.

Alors que la livraison n'est prévue que pour le deuxième trimestre de l'année 2021, déjà 11 000 m2 carré de bail ont déjà été pris, soit 11 plateaux. En parallèle, d'autres services vont être proposés "aux entreprises de demain" comme le précise Olivier Estève. Les futurs locataires pourront retrouver une cafétéria, un auditorium, une brasserie panoramique au 21e étage, une salle de sport, ou encore une terrasse consacrée à l'agriculture urbaine. "Ce sera un lieu de collaboration, un lieu où les utilisateurs trouveront des services qu'ils ne trouvent pas chez eux. On choisit des lieux pour faire vivre une expérience. On est plus seulement un lieu d'hébergement, mais un vecteur de stratégie. Toutes les entreprises qui ont télétravaillé pendant le confinement ont constaté qu'il y avait une perte de productivité, mais surtout une perte de lien social, qui fait la force des organisations", constate le directeur général, dans un contexte sanitaire de plus en plus critique sur la métropole lyonnaise.

Deux offres sont proposées aux entreprises. Une première avec un bail classique, et une offre de prestations de service. En parallèle sera proposé du "pro-working". Intitulé Wellio, ce service aura toute une partie consacrée sur la troisième tour la plus haute de Lyon. "Le pro-working, c'est allier le meilleur du coworking à un environnement professionnel", explique Céline Leonardi, en charge de ce projet.

Au total, 166 millions d'euros ont été investis sur ce projet.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
solution le 17/10/2020 à 09:03

faut arrêter de raconter des histoires .Tout le monde ne télétravaille pas.Ensuite même là, où c'est possible des patrons s'y opposent

Signaler Répondre

avatar
ridicule écologistes le 16/10/2020 à 10:34
Merci bret a écrit le 15/10/2020 à 20h08

Si seulement c'était vrai, a Villeurbanne (PS divers gauche et écolos) on construit encore des tours de 11 et 16 étages pour du logement, dans des endroits où la densité (habitants au M2) est déjà au niveau max de la métropole où il y'a des bouchons en permanence des transports en communs et des écoles surchargé.
Est ce dogmatique ?
Non c'est de la co...nnerie !

15 étages c'est peanuts, pour avoir une réelle influence il faudrait des gratte ciel de logement de 40étages.

On parle de gratte ciel à l'anglosaxonne pas de Tourette d'ex union soviétique comme il y en a tant a Villeurbanne.

Mais oui c'est tellement mieux de construire en périphérie de la métropole dans le nord isère et faire venir les gens sur Lyon.

Explosion de la la pollution.

Signaler Répondre

avatar
bruk le 16/10/2020 à 09:36
Pauvre Lyon a écrit le 15/10/2020 à 17h50

Très bonne initiative il est dommage que les utopistes vert s'oppose par dogmatisme a la construction de nouveaux gratte ciel.

Ils préfèrent l'étalement urbain grignotant les espaces naturels en périphérie et accroissant les trajets pendulaires a forte emprunte carbone.

Plutôt que de prendre de la place là ou il y en a: dans le ciel, ca permet en plus de créer plus d'espace vert comme le verdissement de la rue Garibaldi conséquence direct de la construction d'Incity.

Mais avec ces idéologues, dogmatiques et sectaires on est pas à une contradiction près.

Je suis d'accord avec vous. Il y a eu assez "d'experts" qui ont dit qu'il fallait construire en hauteur pour limiter l'étalement notamment pour l'écologie.
Donc on arrête aussi les immeubles d'habitation pour ne faire que des maisons, on va urbaniser 50 km autour de Lyon et sans transport.

C'est comme M. Le Maire qui a dit qu'il stoppait tous les projets de tours à la part dieu…

Signaler Répondre

avatar
non..... le 16/10/2020 à 09:27
Merci bret a écrit le 15/10/2020 à 20h08

Si seulement c'était vrai, a Villeurbanne (PS divers gauche et écolos) on construit encore des tours de 11 et 16 étages pour du logement, dans des endroits où la densité (habitants au M2) est déjà au niveau max de la métropole où il y'a des bouchons en permanence des transports en communs et des écoles surchargé.
Est ce dogmatique ?
Non c'est de la co...nnerie !

ce n'est pas juste, parler de Villeurbanne et/ou de Bret : c'est un peut le point godwin des lyonnais.

une connerie se passe dans la métropole, normalement, Villeurbanne n'est jamais loin.

Signaler Répondre

avatar
petitgoretdemedine le 16/10/2020 à 08:44

Avec cette nouvelle tour la part dieu va faire des étincelles ..

Signaler Répondre

avatar
Josy le 16/10/2020 à 07:57

Le Maire est invité...?

Signaler Répondre

avatar
Julius le 16/10/2020 à 07:29

C est ce qu on appelle l avenir en retard ces immeubles ne servent qu a justifier le rendement des investisseurs le télétravail va de plus en plus se généralise avec des salariés qui restent chez eux quelques jours par semaine moins de deplacements moins de structures lourdeS moins de pollution un vrai engagement pour un vrai avenir ecologique mais il faudra etre tres vigilant sur cet te nouvelle forme de travail en matière de protection salariale cette pandémie nous oblige à réfléchir et à agir autrement c est l avenir de la planète qui en dépend et ses habitants car d autres pandémie et catastrophe mondiale arriveront et nous devons noir préparer à un autre mode de vie

Signaler Répondre

avatar
Novlangue le 16/10/2020 à 06:41

régénération urbaine=rénovation
lieu de collaboration=bureau
faire vivre une expérience=travailler
un vecteur de stratégie= ?? (mais ça sonne vraiment bien)
lien social=pause café
la force des organisations=épaisseur de l'écran de fumée
Le pro-working, c'est allier le meilleur du coworking à un environnement professionnel=on a des bureaux à vendre et à louer, c'est un peu cher, mais c'est plutôt bien situé.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 15/10/2020 à 20:42

... "Les entreprises pourront se payer l'exceptionnel à un prix abordable" ... à 340 €HT de loyer + 90 €HT de charges / m² / an

Ca fait quand même 2150 € par mois pour un 50 m²

https://immobilier.jll.fr/location-bureaux/bureaux-a-louer-lyon-69003-575741

L'abordable coûte déjà un bras !

Signaler Répondre

avatar
Merci bret le 15/10/2020 à 20:08
Pauvre Lyon a écrit le 15/10/2020 à 17h50

Très bonne initiative il est dommage que les utopistes vert s'oppose par dogmatisme a la construction de nouveaux gratte ciel.

Ils préfèrent l'étalement urbain grignotant les espaces naturels en périphérie et accroissant les trajets pendulaires a forte emprunte carbone.

Plutôt que de prendre de la place là ou il y en a: dans le ciel, ca permet en plus de créer plus d'espace vert comme le verdissement de la rue Garibaldi conséquence direct de la construction d'Incity.

Mais avec ces idéologues, dogmatiques et sectaires on est pas à une contradiction près.

Si seulement c'était vrai, a Villeurbanne (PS divers gauche et écolos) on construit encore des tours de 11 et 16 étages pour du logement, dans des endroits où la densité (habitants au M2) est déjà au niveau max de la métropole où il y'a des bouchons en permanence des transports en communs et des écoles surchargé.
Est ce dogmatique ?
Non c'est de la co...nnerie !

Signaler Répondre

avatar
novlangue le 15/10/2020 à 19:26
Pauvre Lyon a écrit le 15/10/2020 à 17h50

Très bonne initiative il est dommage que les utopistes vert s'oppose par dogmatisme a la construction de nouveaux gratte ciel.

Ils préfèrent l'étalement urbain grignotant les espaces naturels en périphérie et accroissant les trajets pendulaires a forte emprunte carbone.

Plutôt que de prendre de la place là ou il y en a: dans le ciel, ca permet en plus de créer plus d'espace vert comme le verdissement de la rue Garibaldi conséquence direct de la construction d'Incity.

Mais avec ces idéologues, dogmatiques et sectaires on est pas à une contradiction près.

je me permets de vous reprendre car vous écrivez quelques contre sens.

1) si vous connaissiez à minima le programme des écologistes vous sauriez qu'ils sont favorables aux rénovations plutôt qu'aux nouvelles construction car moins énergivore ( énergies grises ).
Il est donc possible de construire en hauteur.

2) prendre de la hauteur c'est bien mais les gratte ciels vitrés de bureaux ont aussi leurs problèmes thermiques. Tout n'est pas rose dans le bâtiment...

3) vous parlez d'idéologie alors que la construction métropolitaine a asséché les bassins d'emplois jusqu'à St Étienne créant de fait des trajets pendulaires. "L'attractivité" càd la concurrence d'une ville par rapport aux autres est aussi une idéologie.

4) vous parlez de verdissement ... avec de tels propose ce n'est pas en 2050 que Lyon aura le climat d'Alger mais bien avant (voir le dossier très fouillé sur le sujet dans Lyon Cap)

enfin avec vous nous ne sommes pas à une contradiction près !

Signaler Répondre

avatar
novlangue le 15/10/2020 à 19:16

est ce que l'on peut douter quand l'interlocuteur dit "que le télétravail" a fait perdre en productivité.
Après le confinement, une étude sur la période a montré que les salariés avaient perdu 1% de productivité. Ce qui fait que cet argument est caduque.

on notera un sacré "social washing" " Les futurs locataires pourront retrouver une cafétéria, un auditorium, une brasserie panoramique au 21e étage, une salle de sport, ou encore une terrasse consacrée à l'agriculture urbaine. "Ce sera un lieu de collaboration, un lieu où les utilisateurs trouveront des services qu'ils ne trouvent pas chez eux. On choisit des lieux pour faire vivre une expérience."
le bien être ne se décrête pas, il peut s'organiser. je ne pense pas que les entreprises soient le meilleur endroit pour s'épanouir ?!
A aucun moment le vendeur du projet parle de salariés. y aurait il une certaine pudeur à dire que les gens travaillent avant tout pour subvenir à leurs besoins ?

Signaler Répondre

avatar
Looping le 15/10/2020 à 19:06

Le commercialisateur essaie de se convaincre comme il peut...
On sait tous qu'il y a trop de m2 de bureau dans la métropole.

Signaler Répondre

avatar
6 ans à tenir le 15/10/2020 à 18:51

Avec le covid, il devrait avoir de la capacité en espace professionnel à la part dieu pour plusieurs années.

En espérant que les élus pastèques ne soient plus en majorité aux prochaines élections municipales / métropolitaines afin que les efforts de transformations de la ville puissent alors reprendre.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre Lyon le 15/10/2020 à 17:50

Très bonne initiative il est dommage que les utopistes vert s'oppose par dogmatisme a la construction de nouveaux gratte ciel.

Ils préfèrent l'étalement urbain grignotant les espaces naturels en périphérie et accroissant les trajets pendulaires a forte emprunte carbone.

Plutôt que de prendre de la place là ou il y en a: dans le ciel, ca permet en plus de créer plus d'espace vert comme le verdissement de la rue Garibaldi conséquence direct de la construction d'Incity.

Mais avec ces idéologues, dogmatiques et sectaires on est pas à une contradiction près.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.