Gilet jaune blessée par un tir de LBD à Lyon : condamnation de l’Etat requise

Gilet jaune blessée par un tir de LBD à Lyon : condamnation de l’Etat requise
Les tirs de LBD avaient fait polémique durant les manifestations de Gilets jaunes - LyonMag

Ce jeudi, le tribunal administratif de Lyon se penchait sur la requête d’une jeune femme.

Lors d’une manifestation des Gilets jaunes le 9 février 2019 entre Rhône et Saône, elle avait reçu un tir de LBD à la jambe et avait été blessée au genou.
Après le classement sans suite de sa plainte par le parquet de Lyon et une première saisine en référé du tribunal administratif pour obtenir, sans succès, le retrait du LBD ou encore des grenades de désencerclement, elle avait réclamé la condamnation de l’Etat en lançant une nouvelle procédure auprès de la justice administrative.

Et sa requête, une première en France, a cette fois été entendue par le rapporteur public, qui a estimé que la responsabilité de l’Etat dans ce tir de LBD n’était plus à prouver "quand des dommages sont causés par ses agents eux-mêmes".

L’avocat de la Gilet jaune, Me Yannis Lantheaume, a indiqué à l’AFP espérer qu’en cas de condamnation de l’Etat prononcée par le tribunal administratif d’ici deux à trois semaines, le parquet de Lyon décide de rouvrir l’enquête, notamment pour retrouver le policier auteur du tir.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sami16 le 14/11/2020 à 13:48

Si le peuple manifeste ç est que les gouvernants sont responsables de n avoir écouté personne en pensant que ç est eux qui ont raison mais tous ces gouvernants sont payés avec nos impôts ainsi que les forces de l ordre le président et tous les ministres ne sont pas leurs patrons ç est celui qui paie qui à me droit à la parole

Signaler Répondre

avatar
samsuffix le 14/11/2020 à 04:33

Le policier comme le gendarme est un fonctionnaire de l'état payé par l'impôt pour faire respecter les lois et faire régner l'ordre.

Quand ceux la même ne respectent les lois et créer le désordre dans les esprits, il s'avère nécessaire de disposer d'un organe indépendant, comme en Angleterre, constitué d'1/3 d'anciennes victimes et de citoyens, d'1/3 de médecins et de psychologues et d'1/3 de policiers et de gendarmes, pour instruire et apprécier ce non respect.

Le résultat est que la population anglaise fait de nouveau et désormais confiance en ses propres forces de l'ordre.

Signaler Répondre

avatar
Rappel le 13/11/2020 à 16:15
Continuer comme ça a écrit le 13/11/2020 à 14h54

A force d'enlever les armes de défense non létales des policiers que va t il leur rester et bien leur arme de service et là quand ils seront acculés ils sortiront cette même arme et s'en serviront et il y aura des morts toute la différence est là. Le policier n'est pas une assistante sociale au cas où vous l'auriez oublié.

Les règles d'usage du LBD n'ont pas été respectées.
Les CRS et Gendarmes Mobiles l'ont très peu utilisé.
Ceux et celle qui s'en ont servi venaient de services pas fais pour le maintien.de l'ordre. Ils ont tiré dans le tas sans discernement quoi.

Signaler Répondre

avatar
Continuer comme ça le 13/11/2020 à 14:54

A force d'enlever les armes de défense non létales des policiers que va t il leur rester et bien leur arme de service et là quand ils seront acculés ils sortiront cette même arme et s'en serviront et il y aura des morts toute la différence est là. Le policier n'est pas une assistante sociale au cas où vous l'auriez oublié.

Signaler Répondre

avatar
LICON le 13/11/2020 à 11:17

Ces blessures par LBD sont une ignominie, bravo le pays de l'égalité, de la fraternité et de mon Q.

Signaler Répondre

avatar
Carlton le 13/11/2020 à 11:12
Yo a écrit le 13/11/2020 à 10h27

Complétement d'accord. Lors des grandes manifestations des mineurs dans les années 80 par exemple, ou bien les 1ers mai, la CGT, le PCF et les organisations syndicales avaient des services d'ordre afin que tout se passe au mieux et que l'image des manifestants ne soient pas dégradé par quelques abrutis.
Aujourd'hui, que font les organisations syndicales ?
RIEN
Les organisations syndicales et les organisateurs de manifestation ne maitrisent plus rien, et ont atteint le niveau d'incompétence maximal. Je me demande même si elles ne voient pas ces blacks machins et autres casseurs d'un bon oeil, afin d'en rejjeter la responsabilité sur l'Etat et de mettre la pression.

Et surtout ça fait parler d'eux un peu plus au moins, tout pour le buzz

Signaler Répondre

avatar
petitgoretdemedine le 13/11/2020 à 10:35

bientot le LBD sera remplacé par un pistolet lance boulette en papier

vive le LBD

Signaler Répondre

avatar
Yo le 13/11/2020 à 10:27
R69 a écrit le 13/11/2020 à 08h05

Si on y va par là alors on va avoir un sacré paquet d'affaire qui remonte à l'Etat....et pour les leaders (s'il y en a) du mouvements des GJ ? n'ont ils pas leur part de responsabilité lorsque certaines manifs se sont deroulees sans autotisation prealable et ont viré à l'anarchie ?! PLus le temps passe et pkus j'ai l'impression qu'on retient davantage une version edulcorée pro-manifestants de tout ca....la realite me semble beaucoup plus nuancee....

Complétement d'accord. Lors des grandes manifestations des mineurs dans les années 80 par exemple, ou bien les 1ers mai, la CGT, le PCF et les organisations syndicales avaient des services d'ordre afin que tout se passe au mieux et que l'image des manifestants ne soient pas dégradé par quelques abrutis.
Aujourd'hui, que font les organisations syndicales ?
RIEN
Les organisations syndicales et les organisateurs de manifestation ne maitrisent plus rien, et ont atteint le niveau d'incompétence maximal. Je me demande même si elles ne voient pas ces blacks machins et autres casseurs d'un bon oeil, afin d'en rejjeter la responsabilité sur l'Etat et de mettre la pression.

Signaler Répondre

avatar
jepense le 13/11/2020 à 08:38

Non! Les manifestations de revendications populaires sont un droit constitutionnel. Ce ne sont pas les manifestants qui sont dangereux, ce sont tous ces, parasites de la société qui se mêlent parmi eux ! Je dirais même un excès de zèle de la part des services de police infiltrés dans les rangs manifestants. C'est une sorte de provocation sous tendue qui provoque des débordements. La police doit adapter son service d'ordre en fonction des faits! N'avez vous pas vu ces gendarmes armés de fusils de guerre ? N'avez vous pas ce commandant de gendarmerie qui tabassait un " noir " alors que celui-ci était les mains plaquées au mur ? Ce même gendarme qui dit " je suis commandant je ne risque rien! "

Signaler Répondre

avatar
Son pseudo le 13/11/2020 à 08:21
jepense a écrit le 13/11/2020 à 06h32

il faut que la police puisse conserver cette arme, LBD, En effet si je pense que cette arme n'a pas sa place dans des manifestations populaires qui représentent la voix du peuple, en revenche, le LBD doit être maintenu dans les cas d'émeutes, telle que celle de Décine, Vienne , Bron, pour ne citer que ces villes. Une émeute est une véritable déclaration de guerre envers l' Etat et ses représentants, du peuple aussi .

"manifestations populaires qui représentent la voix du peuple", non ils représentent que eux-mêmes

Signaler Répondre

avatar
R69 le 13/11/2020 à 08:05

Si on y va par là alors on va avoir un sacré paquet d'affaire qui remonte à l'Etat....et pour les leaders (s'il y en a) du mouvements des GJ ? n'ont ils pas leur part de responsabilité lorsque certaines manifs se sont deroulees sans autotisation prealable et ont viré à l'anarchie ?! PLus le temps passe et pkus j'ai l'impression qu'on retient davantage une version edulcorée pro-manifestants de tout ca....la realite me semble beaucoup plus nuancee....

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 13/11/2020 à 07:00

L'état et surtout tous les hommes politiques qui ont acquiescé lors de ces très nombreuses bavures.

Signaler Répondre

avatar
Responsabilité le 13/11/2020 à 06:56
Zig a écrit le 13/11/2020 à 05h50

"la responsabilité de l’Etat dans ce tir de LBD n’était plus à prouver "quand des dommages sont causés par ses agents eux-mêmes"."

Soit, l'état est responsable des actes de ses agents qu'il a armé de LBD.

Ça c'est l'étape 1.

Etape 2, l'avocat de la défense espère que l'on va condamner celui qui a tiré.

Mais il me semble qu'un agent de l'état agit sur ordre, ce n'est pas des pistolets à eau qui ont été remit à ces agents de l'état, et ce n'est pas pour faire de la décoration qu'ils ont été armés de LBD.

Donc au lieu, encore une fois, d'accabler un policier en bout de chaîne, pourquoi ne pas chercher en haut lieu le responsable qui a donné l'ordre d'armer ces policiers de LBD pour qu'ils s'en servent ?

Cela me semblerait plus logique et responsable.

Sans doute. Mais aucune hiérarchie ni administration n’exonère de la responsabilité individuelle.
Lisez H. Arendt.

Signaler Répondre

avatar
jepense le 13/11/2020 à 06:32

il faut que la police puisse conserver cette arme, LBD, En effet si je pense que cette arme n'a pas sa place dans des manifestations populaires qui représentent la voix du peuple, en revenche, le LBD doit être maintenu dans les cas d'émeutes, telle que celle de Décine, Vienne , Bron, pour ne citer que ces villes. Une émeute est une véritable déclaration de guerre envers l' Etat et ses représentants, du peuple aussi .

Signaler Répondre

avatar
Zig le 13/11/2020 à 05:50

"la responsabilité de l’Etat dans ce tir de LBD n’était plus à prouver "quand des dommages sont causés par ses agents eux-mêmes"."

Soit, l'état est responsable des actes de ses agents qu'il a armé de LBD.

Ça c'est l'étape 1.

Etape 2, l'avocat de la défense espère que l'on va condamner celui qui a tiré.

Mais il me semble qu'un agent de l'état agit sur ordre, ce n'est pas des pistolets à eau qui ont été remit à ces agents de l'état, et ce n'est pas pour faire de la décoration qu'ils ont été armés de LBD.

Donc au lieu, encore une fois, d'accabler un policier en bout de chaîne, pourquoi ne pas chercher en haut lieu le responsable qui a donné l'ordre d'armer ces policiers de LBD pour qu'ils s'en servent ?

Cela me semblerait plus logique et responsable.

Signaler Répondre

avatar
jepense le 12/11/2020 à 21:48

C'est déjç un acquis, reste à connaître l'évolution de cette affaire

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.