Lyon dans le top 10 des villes où les prix ont le plus augmenté en 2020

Lyon dans le top 10 des villes où les prix ont le plus augmenté en 2020
photo d'illustration - Lyonmag.com

Malgré la crise sanitaire, les prix de l'immobilier continuent de progresser dans les villes françaises de plus de 100 000 habitants.

Selon une étude publiée ce mardi par LPI-Se Loger, Lyon fait partie des 10 villes où les prix de l'ancien ont le plus augmenté en 2020.  Les prix de l'immobilier ont progressé de 11,8% sur un an dans la capitale des Gaules, pour atteindre les 5 652 euros du m². Lyon arrive ainsi à la 8e place de ce classement dominé par Mulhouse, Angers, Limoges et Orléans.

"Cette accélération persistante du prix de l’immobilier hexagonal est alimentée non seulement par le durcissement de l’accès au crédit bancaire qui fait se recentrer le marché sur les ménages les plus aisés mais aussi par une pénurie de biens que la chute de l’activité immobilière - liée aux confinements - a exacerbée", est-il expliqué.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Folichon le 31/12/2020 à 09:50
Comique lyonnais a écrit le 31/12/2020 à 08h34

Lyon c'est folichon ??

Du coup, Lyon est au moins 5 fois plus folichonne que St Étienne...

Libre à vous de partir dans la Loire si vraiment vous y tenez. Le logement que vous libérerez à Lyon ne restera pas vide très longtemps !

Signaler Répondre

avatar
Comique lyonnais le 31/12/2020 à 08:34
Immo Pierre a écrit le 30/12/2020 à 13h48

Achetez à St Etienne.... c'est à moins de 1000 euros le M2...
C'est pas très folichon mais c'est pas cher....
Il faut savoir ce que l'on veut.

Lyon c'est folichon ??

Signaler Répondre

avatar
Immo Pierre le 30/12/2020 à 13:48

Achetez à St Etienne.... c'est à moins de 1000 euros le M2...
C'est pas très folichon mais c'est pas cher....
Il faut savoir ce que l'on veut.

Signaler Répondre

avatar
Stop stop stop le 30/12/2020 à 12:28

Sans blagues ???
Un T2 à Lyon c'est 800 balles maintenant. 650 balles ya 1 ans

Signaler Répondre

avatar
tout ça le 30/12/2020 à 09:14

Et tout ça malgré la publicité des médias qui vantent les achats de maisons en campagne ou petites villes bien moins chères que les grandes.

Signaler Répondre

avatar
@precisions le 30/12/2020 à 09:12
Précisions a écrit le 29/12/2020 à 22h51

Et avec les bobs écolos les prix n'ont pas fini de grimper mécaniquement, avec leur politique où il n'y a que les gens aisés qui peuvent se payer le luxe de vivre "écologiquement".
Ça ils ne veulent pas l'entendre...

Raisonnement tronqué. Vous oubliez que plus de la moitié des habitants de la métropole sont locataires de leur logement, donc pas concernés par la hausse des prix de l'immobilier.

A noter que la mise en place à venir (par la nouvelle équipe écolo) de l'encadrement des loyers, ainsi que l'augmentation du taux de logements sociaux à Lyon, devrait ralentir cette fuite des classes populaires et moyennes du centre-ville.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 29/12/2020 à 22:51

Et avec les bobs écolos les prix n'ont pas fini de grimper mécaniquement, avec leur politique où il n'y a que les gens aisés qui peuvent se payer le luxe de vivre "écologiquement".
Ça ils ne veulent pas l'entendre...

Signaler Répondre

avatar
TEEF le 29/12/2020 à 22:04

C'est le moment d'ouvrir des campings autour de lyon, pour les sans dents.

Signaler Répondre

avatar
allo place beauvau le 29/12/2020 à 19:29

"Cette accélération persistante du prix de l’immobilier hexagonal est alimentée non seulement par le durcissement de l’accès au crédit bancaire qui fait se recentrer le marché sur les ménages les plus aisés mais aussi par une pénurie de biens que la chute de l’activité immobilière - liée aux confinements - a exacerbée", est-il expliqué."

si je traduis bien : les classes aisées (bourgeoises) concentrent de plus en plus les achats immobiliers qui sont peu nombreux du fait du COVID. Ces achats sont concentrés sur les bien recherchés et onéreux (ce qui explique la montée des prix)

On peut extrapoler que les bourges ont bénéficié de toutes les aides du gouvernement liés à la crise du COVID. Ils ont mis pas mal de coté. Sur les achats immos, ils ne sont pas en concurrence face à des moins dotés qu'eux et cet achat est facilité par des des taux d'emprunt très bas.
Ils bénéficient aussi de tous les cadeaux fiscaux du quinquennat macron.

Signaler Répondre

avatar
On le voit.. le 29/12/2020 à 18:30

et que font nos verdâtres pour cla? loyers,achats immobilier et produits..tout augmente sauf retraites et paye..on va finir comment ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.