Près de Lyon : le groupe Lavorel s’offre un château à près de 7 millions d’euros

Près de Lyon : le groupe Lavorel s’offre un château à près de 7 millions d’euros
Le château des Ravatys - DR

Le groupe hôtelier continue son expansion.

 

 

Ce lundi, nos confrères de Lyon People révèlent que le groupe Lavorel Hôtels, du nom de son créateur lyonnais Jean-Claude Lavorel, vient d’acheter une belle propriété. Il s’agit du château des Ravatys, dans le village de Saint-Lager au nord de Villefranche-sur-Saône. Un bâtiment datant du XIXe siècle.

Depuis fin décembre, Jean-Claude Lavorel est donc propriétaire des 28 hectares de vignes de la propriété, sur un total de 56 hectares, pour un potentiel rendement de 150 000 bouteilles par an. La production bio devrait être poussée pour répondre à la demande actuelle. Les breuvages devraient être à la carte des établissements du groupe, parmi lesquels les hôtels Marriott Cité Internationale, Kopster au Groupama Stadium, ou le Chabichou à Courchevel.

Le château des Ravatys peut également servir de lieu de réception, jusqu’à 250 personnes peuvent être accueillies entre les vastes baies vitrées, le parc ou encore un chai.

C’est l’Institut Pasteur qui était propriétaire du domaine depuis 1937. Le montant de la transaction reste pour le moment inconnu mais le prix de vente s’élevait l’année dernière à 6,9 millions d’euros.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
kikou le 12/01/2021 à 21:02
mais oui a écrit le 12/01/2021 à 14h16

Faire croire à une démolition pour un projet immobilier ou l'art de faire passer des vessies pour des lanternes.
Vous avez appris votre récitation dans les locaux de l'ex colon ?

Toujours mieux que d'abandonner de tels domaines à de riches russes ou chinois, toujours mieux que d'en faire une proprièté pour des joueurs de foot, toujours mieux que de le voir se dégrader. Le groupe Lavorel va le mettre en valeur et conserver son cachet et son cadre, puisque les côteaux seront exploités, 150000 bouteilles cela ne se dédaigne pas?

Signaler Répondre

avatar
mais oui le 12/01/2021 à 14:16
lyyyooonnn a écrit le 12/01/2021 à 14h00

Oui entre de bonne main, il sera entretenu au moins et pas rasé pour un projet immobilier, les vignes seront exploitées donc bref, que du positif, que faisait le groupe pasteur de ce bâtiment ??? Vous ne pensez pas que c’est mieux qu’il soit utile...

Faire croire à une démolition pour un projet immobilier ou l'art de faire passer des vessies pour des lanternes.
Vous avez appris votre récitation dans les locaux de l'ex colon ?

Signaler Répondre

avatar
lyyyooonnn le 12/01/2021 à 14:00

Oui entre de bonne main, il sera entretenu au moins et pas rasé pour un projet immobilier, les vignes seront exploitées donc bref, que du positif, que faisait le groupe pasteur de ce bâtiment ??? Vous ne pensez pas que c’est mieux qu’il soit utile...

Signaler Répondre

avatar
bien sûr le 12/01/2021 à 12:00
kikou a écrit le 12/01/2021 à 11h50

Voilà un château entre de bonnes mains .... qui dans la continuité sera bien entretenu. Oh bien sûr des langues de .... vipère vont critiquer, mais quand on connaît le restaurant CHABICHOU à Courchevel, je peux vous dire que l'ensemble, cuisine, vins (d'après des proches, je ne bois pas de vin ) le cadre, et l'envirronnement valent le déplacement. Encore un petit plus pour la région ....

Entre de bonnes mains... t'as raison ignare que tu es, toujours à lécher les bottes

Signaler Répondre

avatar
kikou le 12/01/2021 à 11:50

Voilà un château entre de bonnes mains .... qui dans la continuité sera bien entretenu. Oh bien sûr des langues de .... vipère vont critiquer, mais quand on connaît le restaurant CHABICHOU à Courchevel, je peux vous dire que l'ensemble, cuisine, vins (d'après des proches, je ne bois pas de vin ) le cadre, et l'envirronnement valent le déplacement. Encore un petit plus pour la région ....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.