Le laboratoire lyonnais Boiron veut se lancer dans le cannabis thérapeutique

Le laboratoire lyonnais Boiron veut se lancer dans le cannabis thérapeutique
photo d'illustration - Lyonmag.com

Durement touché depuis l'entrée en vigueur du déremboursement de l'homéopathie en France, le laboratoire Boiron veut se lancer dans le cannabis thérapeutique.

Selon Aujourd'hui en France, le laboratoire lyonnais s'est allié au groupe européen Emmac Life Sciences, qui produit du cannabis au Portugal.
Boiron, dont le siège est basé à Messimy, a été désigné par l'Agence nationale de sécurité du médicament, pour mener une étude sur 3 000 patients sur le cannabis médical, à la demande du gouvernement. Seront ainsi testés les différents dosages de THC et de CBD, avant une éventuelle autorisation en France de l'utilisation du cannabis thérapeutique.

Citée par le quotidien national, Valérie Lorentz-Poinsot, la directrice générale de Boiron, espère positionner le laboratoire lyonnais comme "un acteur de qualité" dans cette nouvelle filière.

En attendant, Boiron doit faire face à une perte de 100 millions d'euros, et a annoncé la suppression de 550 postes en France, et la fermeture de 13 sites dans l'Hexagone.

X
9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Gonne le 12/02/2021 à 05:00
Terminator a écrit le 09/02/2021 à 16h01

Purée canabis en vente libre... Ces abrutis de trafiquants sont pas dans la merde.....

Boiron ne fera aucune concurrence aux jeunes entrepreneurs des quartiers qui bénéficient d'un régime fiscal d'exception...

Quant à la santé des français, ce labo n'a pas l'air de s'en préocupper après avoir commercialisé des tic tac à usage médical.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 09/02/2021 à 21:43

"homme jacking"

Qu'est-ce ?

Signaler Répondre

avatar
Oups le 09/02/2021 à 19:58

Du ouinj mais du ouinj homéopathique !
Faites tourner !

Signaler Répondre

avatar
Pas si simple le 09/02/2021 à 19:06
Terminator a écrit le 09/02/2021 à 16h01

Purée canabis en vente libre... Ces abrutis de trafiquants sont pas dans la merde.....

Ils vendront du cannabis ultra chargé en THC (la molécule psycho-active). Et puis le cannabis thérapeutique, c’est sur ordonnance. Bref, on est pas près de voir la fin des trafics de toutes sortes... C’est une économie capitaliste à part entière qui repose sur de l’ultra violence (ce que refusent de sa-voir des consommateurs), et sur laquelle aucun impôt n’est prélevé.

Signaler Répondre

avatar
Perou@LC le 09/02/2021 à 18:13

Bonne idée de pivot
Mais avant que la vieille civilation européenne se réveille, il est peut être urgent de se positionner sur North America où le marché est existant, réglementé et en plein boom !

Signaler Répondre

avatar
Anfrekibe le 09/02/2021 à 17:17

Mais soyez patients la consommation de cannabis sera bientôt dépénalisée l'Etat en rève trop secrètement afin de percevoir les taxes qui iront avec bon ce n'est pas très moral tout ça sous le prétexte de casser le marché des dealers l'Etat a trouvé ça comme argument mais en touchant les taxes sur la vente du cannabis ça renflouer à les caisses de l'Etat qui en a bien besoin en ce moment .
Par contre les trafiquants eux vont se recycler sans attendre dans les vols braquages agressions des personne attaque à main armée enlèvement avec demande de rançon braquage de banque vols à l'arraché car jacking homme jacking etc.....

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 09/02/2021 à 16:01

Purée canabis en vente libre... Ces abrutis de trafiquants sont pas dans la merde.....

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 09/02/2021 à 14:35

Il faut que Boiron s'installe à Vénissieux / Vaulx / La Duchère / Rillieux / Le Tonkin, les infrastructures existent déjà pour faire pousser...

Signaler Répondre

avatar
shit le 09/02/2021 à 14:11

A quand le vente sur le trottoir ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.