Rhône : le député Hubert Julien-Laferrière opposé à la candidature à la tête d’Interpol d’un général émirati

Rhône : le député Hubert Julien-Laferrière opposé à la candidature à la tête d’Interpol d’un général émirati
Ahmed Al Raisi - DR

La candidature d’Ahmed Al-Raisi fait parler depuis plusieurs mois.

Hubert Julien-Laferrière a adressé ce mercredi un courrier au président de la République afin d’alerter sur la candidature du Major-Général Ahmed Naser Al-Raisi à la présidence d’Interpol. Une trentaine de parlementaires (25 députés et 10 sénateurs de divers groupes politiques) ont co-signé la lettre en question.

"Actuel inspecteur général du ministère de l’intérieur des Emirats Arabes Unis et ayant sous son autorité, à ce titre depuis 2015, l’organisation des services de police de la monarchie, M. Ahmed Al-Raisi est mis en cause par plusieurs O NG défenseuses des droits humains pour être directement coupable de multiples actes de répression et de torture pratiqués envers nombre d’opposants politiques au régime émirien", dénonce le député du Rhône.

"L’accession de M. Al-Raisi à la tête de l’agence policière mondiale basée à Lyon, institution capitale dont le rôle est d’œuvrer à un monde plus sûr dans le strict respect des droits humains et des traités internationaux, entrerait clairement  en contradiction avec la mission de l’organisation en plus de porter gravement atteinte à sa réputation", poursuit Hubert Julien-Laferrière qui demande au gouvernement français de s’opposer à cette candidature et "de tout mettre en œuvre pour rechercher une alternative sérieuse prompte à donner à Interpol la capacité de poursuivre son action à travers le monde".

C’est en novembre prochain que l’on devrait connaître officiellement les candidatures à la tête d’Interpol lors de la prochaine Assemblée de l’institution.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pétrole le 17/06/2021 à 20:31
Jemlyon a écrit le 17/06/2021 à 13h54

Dans combien de temps mes petites filles vont porter le voile! Très inquiète !

Interpole agence mondial

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 17/06/2021 à 17:21

Macron s'en fout royalement tant qu'il leur vend des armes !

Signaler Répondre

avatar
Jemlyon le 17/06/2021 à 13:54

Dans combien de temps mes petites filles vont porter le voile! Très inquiète !

Signaler Répondre

avatar
Gerard et Roland de Lyon le 17/06/2021 à 13:39

je soutien cette action .... ca craint pour la liberte d’expression !

Signaler Répondre

avatar
Gab le 17/06/2021 à 12:47

Les dictatures étant majoritaires dans le monde.
Il nomme un dictateur ou un de leur sous fifre comme patron de la police internationale.
Les démocraties n'ont plus leur mot à dire.

Signaler Répondre

avatar
Carlton le 17/06/2021 à 11:05
RG79 a écrit le 17/06/2021 à 10h46

qu'est ce que c'est que cette histoire ?! Interpol n'est t-elle pas une agence sous pavillon Européen ? Comment l'option d'un Directeur non européen peut-elle être possible ?! C'est comme si on laissait en France la possibilité d'avoir un Russe comme Chef d'état Major des armées ou un Iranien à la tête des Renseignements Généraux... ça n'a aucun sens...en plus d'être dangereux !

Mais pas du tout !!!! Interpol se dit depuis sa création être une "police mondiale", aujourd'hui c'est même un Sud-Coréen le boss d'interpol et avant lui un chinois.

Signaler Répondre

avatar
RG79 le 17/06/2021 à 10:46

qu'est ce que c'est que cette histoire ?! Interpol n'est t-elle pas une agence sous pavillon Européen ? Comment l'option d'un Directeur non européen peut-elle être possible ?! C'est comme si on laissait en France la possibilité d'avoir un Russe comme Chef d'état Major des armées ou un Iranien à la tête des Renseignements Généraux... ça n'a aucun sens...en plus d'être dangereux !

Signaler Répondre

avatar
Vert aussi le 17/06/2021 à 10:32

Et alors, nous ce sont les Verts qui nous torturent toute la journée en nous pourrissant la vie, et pourtant ils dirigent Lyon et la Métropole. Pourquoi ce général ne pourrait pas être à la tête d'Interpol ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.