Le festival de Street Art "Peinture Fraiche " revient cette année à Lyon !

Le festival de Street Art "Peinture Fraiche " revient cette année à Lyon !
Photo d'illustration - LyonMag

Il s’agit du premier festival de Street Art qui allie peinture et réalité augmentée. 

La 3e édition du Peinture Fraiche festival à Lyon aura lieu du 1er au 31 octobre 2021 à la Halle Debourg.

Elle était présentée dans le 7e arrondissement de Lyon chez 6e Sens Immobilier, qui se trouve être le partenaire majeur du festival. Les organisateurs ont dévoilé avec enthousiasme, la programmation 2021.

Axées sur les thèmes des nouvelles technologies, de l’écologie, du regard féminin et de l’abstraction, ces quatre grandes tendances domineront la programmation de cette année.

Parmi les artistes internationaux, on pourra retrouver YGREK (Suisse) et DAIS (Danemark), dans la thématique sur la technologie. Les artistes Ceepil (Belgique) et Louis Masai (Angleterre), seront eux aussi présents pour une thématique qui sera davantage portée sur l’écologie.

Du côté de l’abstraction, on pourra retrouver Angel Toren (Espagne et Tim Zdey (Paris).
Et le regard féminin sera porté par les artistes Madame (Paris) et Raquel Rodrigo (Espagne).

Néanmoins, le directeur artistique, CART’1 précise qu’il tient bien à ne pas "freiner" la créativité des artistes, et qu’aucun thème n’a été, ou ne sera imposé. Les grandes tendances ne cloisonneront donc pas les artistes, mais donneront simplement des directions.

"La ville de Lyon, tout comme la Métropole, sont heureux d’être aux côtés de ce bel évènement qui place le Street Art au cœur de la Métropole. La ville en avait besoin et peut-être que le Street Art aussi", a déclaré Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe au maire de Lyon chargée de la Culture lors de la conférence de presse ce matin. 

"Notre ville veut soutenir la création locale, nationale ou international. Peinture Fraîche réunit les trois car ces croisements sont bénéfiques pour la scène locale. Ce festival réunit une dimension artistique, d’engagement solidaire, environnementale", a poursuivi l’élue. 

Concernant les nouveautés cette année, une visite virtuelle à 360° du parcours sera possible. En effet, les organisateurs du festival ont souhaité "s’adapter à la crise sanitaire qui limite les déplacements". Accessible partout, cette technologie permettra au public de voir les œuvres même en restant chez soi. 

Seconde nouveauté, des time-lapse en réalité augmentée permettront de suivre la construction des œuvres de A à Z.

De nombreuses activités tel que des zones d’ateliers, des murs d’expression libre, des bornes d’arcades, des sérigraphies en direct, des graffitis sur tablette jusqu’aux podcasts seront proposés. Un Art show, des boutiques et un restaurant seront également disponible sur place, si la situation sanitaire le permet toujours. 

Au total, le festival regroupera une vingtaine d’artistes locaux et une vingtaine d’artistes nationaux et internationaux.

La suite de la programmation sera révélée progressivement sur les réseaux sociaux.

Les tarifs seront de 5 euros par personnes, avec des tarifs réduits et une gratuité pour les enfants de moins 10 ans. 

La billetterie se fera uniquement en ligne, afin d’éviter les attroupements et files d’attentes. 

J.N

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Vive les artistes. le 30/06/2021 à 07:46
on a eu notre dose a écrit le 29/06/2021 à 18h06

Dans Lyon, nous avons eu notre dose de peinture, avec les pointillés en jaune, puis en blanc, puis on les efface, on les déplace, on rajoute des flèches, des petits bonhommes à vélo en blanc (beaucoup trop )
RAS LE BOL de la peinture de rue, avec ces débiles d'écolos pas très vertueux avec la peinture et les finances publiques

Toujours les mêmes râleurs arriérés pour venir se plaindre de tout ici !

N'est ce pas ?

Rassurez vous, l'entrée n'est pas obligatoire, vous pouvez rester chez vous.

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 30/06/2021 à 07:37

Vu le nombre de tags sur les murs, pense que Lyon a son festival tout l année.
Et dans mon ancien immeuble, les artistes s exprimaient en toute liberté sur les parois de l ascensceur., et les murs des cages d exvaliers

Tags à peine recouverts, tags refaits.. Ah désolée, street art refait.

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0.1 le 29/06/2021 à 19:16

« Axées sur les thèmes de l’écologie » bon sang ils sont gavant, s’ils pouvaient axer sur la PAIX ce serait top, juste qu’on nous fiche la paix et qu’ils cessent leurs dogmes et injonctions de bobos des villes :-(

Signaler Répondre

avatar
on a eu notre dose le 29/06/2021 à 18:06

Dans Lyon, nous avons eu notre dose de peinture, avec les pointillés en jaune, puis en blanc, puis on les efface, on les déplace, on rajoute des flèches, des petits bonhommes à vélo en blanc (beaucoup trop )
RAS LE BOL de la peinture de rue, avec ces débiles d'écolos pas très vertueux avec la peinture et les finances publiques

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 29/06/2021 à 17:27

5 Euros pour une cession de paint ball, ça va.
J'ai bien compris, c'est bien çà ?
J'espère que les équipements de protections sont fournis...

Signaler Répondre

avatar
Du grain à moudre le 29/06/2021 à 17:15

Vous parlez d'un festival. Plutôt un stage de vandalisme, avec des propagandistes khmerverts qui ne sont même pas français. Je me demande qui a financé tout ça.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.