Près de Lyon : elle fait vivre un enfer à sa famille, une mère condamnée

Près de Lyon : elle fait vivre un enfer à sa famille, une mère condamnée
Illustration - LyonMag

L’ambiance était délétère au sein de ce foyer de Villefranche-sur-Saône.

Lundi dernier, une femme caladoise était jugée au tribunal correctionnel pour des faits de violences conjugales et intrafamiliales. Comme le rapportent nos confrères du Progrès qui ont assisté au procès, cette mère de famille était accusée d’avoir frappé son mari avec un objet domestique et de l’avoir violenté alors qu’il portait dans ses bras l’une de leurs deux filles.

De plus, l’accusée s’en serait aussi prise à son enfant en la bousculant fortement. Pour ces deux faits, la prévenue a nié en bloc. Elle a assuré au juge qu’elle avait agi pour se défendre de son mari violent. Cette ligne n’a pas tenu puisqu’elle a été condamnée à 12 mois de prison avec sursis contre les neuf requis par le ministère public.

Elle devra également verser 1500 euros de dédommagement à son mari.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
solexine le 03/08/2021 à 13:43

................titre de deux pieces de shakespeare:"la megere apprivoisee" et "beaucoup de bruit pour rien"..........

Signaler Répondre

avatar
Ludo69 le 02/08/2021 à 18:13

La ville des cas sociaux, plein d'alcool toute la journée, aussi bien les mecs que les nanas. Des gens incultes, impolis, bêtes et méchants. Une ville d'un autre temps. Si vous n'êtes pas né ici, vous n'êtes pas les bienvenus. Moyenne d'âge 70 ans.

Signaler Répondre

avatar
bullit le 02/08/2021 à 08:41
Ifoyaka a écrit le 01/08/2021 à 15h57

Voila que la violence change de camp et Schiappa qu'est ce qu'elle en dit. Elle dit vague en Corse avec bon salaire payé par les contribuables qu'elle profite 5ans c'est vite passé

Non il reste 1 ans et encore ???

Signaler Répondre

avatar
Ifoyaka le 01/08/2021 à 15:57

Voila que la violence change de camp et Schiappa qu'est ce qu'elle en dit. Elle dit vague en Corse avec bon salaire payé par les contribuables qu'elle profite 5ans c'est vite passé

Signaler Répondre

avatar
Sica le 01/08/2021 à 14:55

A l’inverse,le mari aurait pris 4 ans ferme,et interdit d’approcher le domicile…vive l’intégrisme féministe !!

Signaler Répondre

avatar
Busuc le 01/08/2021 à 12:15

Un maricide, le terme existe déja…

Signaler Répondre

avatar
Marie Gabrielle le 01/08/2021 à 11:53

Ça existe aussi les harpies, courage à cet homme et aux enfants, en espérant que la condamnation la calme.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 01/08/2021 à 11:12

C'est ce qu'on aurait appelé un masculonicide si elle l'avait tué...

Signaler Répondre

avatar
flute alors le 01/08/2021 à 10:09

Déjà mieux qu'un rappel à la loi, quoi que ...

Signaler Répondre

avatar
dans mon bateau le 01/08/2021 à 10:07

Un tweet de shiappa ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.