La Ville de Lyon se dote, dans la douleur, d’un "comité consultatif de déontologie et de transparence des élus"

La Ville de Lyon se dote, dans la douleur, d’un "comité consultatif de déontologie et de transparence des élus"
Illustration - dr

C’était l’un des sujets chauds du conseil municipal de Lyon ce jeudi.

L’exécutif écologiste de Grégory Doucet a soumis au vote la création d’un "comité consultatif de déontologie et de transparence des élus de la Ville de Lyon".  Ce nouveau comité extra-municipal, porté par Chloë Vidal (adjoint en charge de la Démocratie Locale) et Laurent Bosetti (adjoint en charge de la promotion des Services Publics), sera avant tout "une instance de sensibilisation qui vise à prévenir les risques juridiques auxquels peuvent s’exposer les élus, parfois bien involontairement".

Si sur le principe cette idée semble convenir à tout le monde -le délibéré n’a d’ailleurs pas fait l’objet de "vote contre"- son fonctionnement a fait grincer quelques dents dans l’opposition. Etienne Blanc, le chef de la droite à Lyon, a proposé un amendement qui allait dans le sens d’une ouverture des saisines à tous les conseillers municipaux. "Pour que ce comité ait du sens, il faut qu’il puisse être saisi par chacun d’entre nous. Or, dans le règlement que vous présentez, il n’y a que vous (le maire de Lyon, ndlr) qui pouvez le saisir", a déclaré l'ancien avocat en pleine séance.

"Cette lecture littérale ne rend pas compte de la réalité car elle fait abstraction des spécificités de son fonctionnement", a répondu Chloë Vidal. "L’ensemble des groupes politiques étant représenté à ce comité, et cela même à votre demande je vous le rappelle, ils peuvent donc saisir le comité par le biais de leurs représentants", a-t-elle poursuivi. Elle a conclu en exprimant son regret qu’Etienne Blanc ait appelé "si tardivement à des modifications".

Après cela, la parole fut donnée à Yann Cucherat, représentant du groupe Pour Lyon. "Les propos partisans de monsieur Bosetti jettent un froid", a déclaré le protégé de Gérard Collomb en référence aux allusions à Nicolas Sarkozy et à François Fillon lors de son plaidoyer. A cela Etienne Blanc a voulu rappeler à la gauche unie qu’ils n’étaient eux non plus pas exemptés de dérives dans leurs rangs en mentionnant les noms d’Éric Piolle et de Jean-Luc Mélenchon.

L’amendement fut, quoi qu’il en soit rejeté et la création du Comité consultatif accepté, avec 55 voix pour et 0 contre, tel qu’il a été imaginé par l’exécutif. Il sera donc composé d’élus de tous bords, de magistrats, d'universitaires, d'un citoyen engagé dans l'action publique et d'un professionnel de l'administration publique. Il définira lui-même son ordre du jour et son règlement, il ne pourra être saisi que par le maire de Lyon.

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Fouad Moru le 01/10/2021 à 05:44

Sûrement un "truc" pour s'auto-amnistier en cas de délit.

Signaler Répondre

avatar
gracieux69 le 30/09/2021 à 19:20

Encore un coup de com. Si nos bons écolos peuvent bien placer en plus quelques amis, ils seront contents

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 30/09/2021 à 17:24

Après la révolution française, les élus de l'assemblée du peuple devaient rendre compte aux français de chaque centimes dépensés. Depuis, c'est le flou, et lorsqu'on réclame de la transparence, l'objection des associations loi 1901 (partis politiques), c'est de dire que nous ne sommes pas des anglos-saxons. Si seulement concernant le multiculturalisme ils pouvaient se le rappeler.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 30/09/2021 à 16:49

Déontologie !!!!

Mouarf ...... ces illuminés qui veulent légaliser le cannabis !

LOL

Signaler Répondre

avatar
ça existait au Club Med le 30/09/2021 à 14:40
bolchévique a écrit le 30/09/2021 à 14h14

Un titre encore plus ronflant que ceux du PS: "comité consultatif de déontologie et de transparence des élus"

Mais c'etait pour les Tee shirts

Signaler Répondre

avatar
Dans la douleur le 30/09/2021 à 14:36
bolchévique a écrit le 30/09/2021 à 14h14

Un titre encore plus ronflant que ceux du PS: "comité consultatif de déontologie et de transparence des élus"

à 55-0 : cela semble effectivement disputé

Signaler Répondre

avatar
bolchévique le 30/09/2021 à 14:14

Un titre encore plus ronflant que ceux du PS: "comité consultatif de déontologie et de transparence des élus"

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 30/09/2021 à 12:36

En gros les habitants de Lyon avec leurs impôts vont payer un groupe qui va s'occuper de la mise en conformité des détournements d'argent et autres des élus escrologistes !
De pire en pire...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.