Les incidents se multiplient au lycée Marc Seguin de Vénissieux, le personnel en grève ce lundi

Les incidents se multiplient au lycée Marc Seguin de Vénissieux, le personnel en grève ce lundi
Photo d'illustration - LyonMag

Ils demandent "le respect et les moyens de faire leur travail dans des conditions sereines".

Les personnels du lycée professionnel Marc Seguin à Vénissieux ont décidé de se mettre en grève ce lundi. "Depuis la rentrée, les incidents se sont multipliés, dont la gravité ne cesse d’augmenter : déclenchements d’alarmes, chahut, dégradation, injures, menaces, bagarres, agressions, jets de chaises et autres projectiles, introduction d’armes", peut-on lire dans un communiqué de la CGT Educ’Action du Rhône.

"Les personnels ne peuvent manquer de faire le lien entre cette multiplication d’incidents qui touchent élèves et personnels et impactent au quotidien les conditions de travail et d’apprentissage de tous et le contexte de rentrée particulièrement dégradé, après 2 ans marqués par la pandémie qui a fortement impacté le cadre scolaire et la scolarité des élèves", est-il également décrit.

"Les élèves comme les personnels du Lycée Marc Seguin, et plus largement, de la cité scolaire Sembat Seguin, méritent mieux ! Ils méritent des moyens permettant de garantir un climat serein d’apprentissage, un service public d’éducation de qualité à Vénissieux comme ailleurs !  Les personnels demandent aussi que leur soit garanti un soutien réel de la part de l’institution dans l’exercice de leurs missions au quotidien, qui rompe avec la banalisation et la minimisation des incidents, à rebours de toute réelle démarche éducative", peut-on également lire.

X
36 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Snowpy le 20/10/2021 à 06:15
Incompétence a écrit le 18/10/2021 à 20h33

Toujours la même rengaine pour masquer leur incompétence,le « manque de moyens »dans beaucoup de pays l’EDUCATION nationale ne dispose que des moyens rudimentaires et pourtant les enseignants y sont respectés .

Leur incompétence ? Mais allez faire un tour dans ce genre d établissement avec des jeunes qui sont dans la "toute-puussance ".arrêtez de faire des généralités.vous n avez aucune connaissance du terrain et c est tellement facile d émettre un avis peu objectif quand on a du mépris de base pour la fonction.

Signaler Répondre

avatar
Tom Browne le 19/10/2021 à 07:59

Cela ne doit pas être facile pour un prof de faire la morale quand l'Education Nationale dans son ensemble a perdu toute crédibilité, oblige des ados remuants à rester le cul sur une siège une journée entière à écouter un fatras de choses bien souvent inintéressantes, inutiles au futur, mal enseignées par un fonctionnaire qui a perdu l'envie (s'il l'a jamais eu) et saquant les têtes qui ne lui reviennent pas, alors que les dés sont déjà jetés depuis quelques décennies et que l'E.N. fera tout pour vous faire rentrer dans les cases qu'Elle a décidé.

Signaler Répondre

avatar
Incompétence le 18/10/2021 à 20:33

Toujours la même rengaine pour masquer leur incompétence,le « manque de moyens »dans beaucoup de pays l’EDUCATION nationale ne dispose que des moyens rudimentaires et pourtant les enseignants y sont respectés .

Signaler Répondre

avatar
remplaçant le 18/10/2021 à 20:15

Donc les lycées sont sous la responsabilité de la région? pendant que Laurent nous propose des purificateurs d’air.. des caméras… et bon ben les prof se mettent en grève..

Signaler Répondre

avatar
Sandrine J. le 18/10/2021 à 19:49

Les écologistes lyonnais.es ont été la risée de la France lorsqu'il.elle.s ont mis en place les cours de récréations dégenrées dans les écoles, mais si cette mesure simple et éco-citoyenne aurait été prise il y a plus de 10ans, nous n'en serions pas là aujourd'hui.

Signaler Répondre

avatar
Dji le 18/10/2021 à 19:30
Je regarde la carte et... a écrit le 18/10/2021 à 19h01

Je regarde la carte, et je remarque que c'est relativement éloigné des Minguettes. Au delà, c'est le 8ième arrondissement.
Et pourtant, il y a des tas de problèmes, alors le discours des gens ne voulant pas d'un collège à un certain endroit est un peu caduc. Ce n'est pas la géographie qui engendre la délinquance mais les individus...

J'y suis et ouaip, c'est pas facile, vivement que je me tire de la

Signaler Répondre

avatar
kikou le 18/10/2021 à 19:13

Le larbin de la censure de lyonmag est certainement issu de cette caste banlieusarde, car mon commentaire affrontait justement ces emmerdeurs que sont les élèves qui sont en cours juste pour que les parents perçoivent les allocations familiales et prime de rentrée scolaire. Lyonmag est tout aussi autoritariste que les " bouseux " qui dirigent la ville de Lyon et sa métropole.

Signaler Répondre

avatar
Je regarde la carte et... le 18/10/2021 à 19:01

Je regarde la carte, et je remarque que c'est relativement éloigné des Minguettes. Au delà, c'est le 8ième arrondissement.
Et pourtant, il y a des tas de problèmes, alors le discours des gens ne voulant pas d'un collège à un certain endroit est un peu caduc. Ce n'est pas la géographie qui engendre la délinquance mais les individus...

Signaler Répondre

avatar
Moi le 18/10/2021 à 18:51

Beaucoup font le choix de ne pas respecter le cadre de l'école, ni les personnes avec à la clé une carence éducative indiscutable dans de nombreux foyers familiaux. Certains jeunes sont ingérables et soufflent sur les braises surtout en bande. Pauvre jeunesse qui n'a plus l'envie de vivre sans brutalité et respect.

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 18/10/2021 à 18:44
Gauchisme a écrit le 18/10/2021 à 13h21

Mdr "c'est de la faute de la pandémie, c'est de la faute de blanquer"

Non non c'est surtout de la faute de gosses non éduqués qu'on devrait envoyer au bagne.

Un gosse ne s'eduque pas tout seul. La faute revient en premier aux parents.

Signaler Répondre

avatar
Toussaufecologiste le 18/10/2021 à 17:17
Surpris... a écrit le 18/10/2021 à 15h02

.... d'apprendre que c'est un lycée. Je croyais que c'était un zoo.

Ben oui les chèvres de monsieur seguin

Signaler Répondre

avatar
Civis le 18/10/2021 à 15:40
Gauchisme a écrit le 18/10/2021 à 13h21

Mdr "c'est de la faute de la pandémie, c'est de la faute de blanquer"

Non non c'est surtout de la faute de gosses non éduqués qu'on devrait envoyer au bagne.

Le bagne c'est un peu fort, mais les mettre à la porte définitivement de l'établissement me paraît normal pour permettre aux élèves qui veulent un avenir de s'élever. Les autres sont des cancres et le resteront toute leur vie. Ensuite ils voteront pour Mélenchon.

Signaler Répondre

avatar
Surpris... le 18/10/2021 à 15:02

.... d'apprendre que c'est un lycée. Je croyais que c'était un zoo.

Signaler Répondre

avatar
Ch04 le 18/10/2021 à 13:28

Un seul mot d’ordre : le privé !

Signaler Répondre

avatar
Gauchisme le 18/10/2021 à 13:21

Mdr "c'est de la faute de la pandémie, c'est de la faute de blanquer"

Non non c'est surtout de la faute de gosses non éduqués qu'on devrait envoyer au bagne.

Signaler Répondre

avatar
Cindy le 18/10/2021 à 12:57
Accélération x666 a écrit le 18/10/2021 à 10h18

Mais bien évidemment, c'est toujours la faute du système scolaire.

Il est d'ailleurs tellement méchant qu'il pousse des supers bons élèves (avec des dossiers en béton) à faire des grèves de la faim car ils n'ont pas eu leur premier (et unique je suppose) choix d'école à Lyon.

Vos propos n’ont aucun lien avec les miens, alors inutile d’y répondre vous êtes hors sujet !

Signaler Répondre

avatar
Cindy le 18/10/2021 à 12:51
Chouki a écrit le 18/10/2021 à 09h52

Et rien sur l éducation parentale. C est pas, que le système scolaire qui est a revoir, trop facile d incriminér encore et toujours le système scolaire ou la, societe sur ce que est a 'la base un problème parental.

Desolée mais quand je vois des parents ne pas réagir quand leur mome 5 ans dit ta gueule a un adulte me dit qu il faut pas s' etonner de ce qui se passe dans cette, société

Bien sûr je suis d’accord pour dire que l’éducation parentale est défaillante

Signaler Répondre

avatar
Oconnor le 18/10/2021 à 12:21
Pas de vagues ! a écrit le 18/10/2021 à 11h26

Si on examinait de plus près toutes les sanctions prises par l'Académie et le Rectorat depuis quelques années à l'encontre des enseignants, on serait surpris de découvrir qu'un grand nombre ont été prises pour calmer des élèves ou des parents trop souvent négligents, vindicatifs et souvent responsables de la situation.
" Surtout, pas de vagues !!"....et dans l'histoire , les enseignants deviennent les dindons de la farce ou les boucs émissaires d'une Institution qui n'est pas souvent à l'écoute de son personnel qui lui, va au charbon !

Je ne suis pas du tout pro instit mais ca je l'avais bien compris. Quand un élève cause soucis que ce soit primaire, collège ou autre, les faits de ces élèves sont étouffés pour ne pas faire de vague. Mais ca ne rend service a personne, c'est permet juste de décaler le problème dans le temps. En attendant cela peut pourrir tout une classe et plus

Signaler Répondre

avatar
Cindy le 18/10/2021 à 11:49
Accélération x666 a écrit le 18/10/2021 à 10h18

Mais bien évidemment, c'est toujours la faute du système scolaire.

Il est d'ailleurs tellement méchant qu'il pousse des supers bons élèves (avec des dossiers en béton) à faire des grèves de la faim car ils n'ont pas eu leur premier (et unique je suppose) choix d'école à Lyon.

C’est une des raisons, si vous m’avez bien lu…

J’aimerais dire autre chose mais c’est la réalité, je connais bien la situation pour la subir

Signaler Répondre

avatar
Pas de vagues ! le 18/10/2021 à 11:26

Si on examinait de plus près toutes les sanctions prises par l'Académie et le Rectorat depuis quelques années à l'encontre des enseignants, on serait surpris de découvrir qu'un grand nombre ont été prises pour calmer des élèves ou des parents trop souvent négligents, vindicatifs et souvent responsables de la situation.
" Surtout, pas de vagues !!"....et dans l'histoire , les enseignants deviennent les dindons de la farce ou les boucs émissaires d'une Institution qui n'est pas souvent à l'écoute de son personnel qui lui, va au charbon !

Signaler Répondre

avatar
Tiens tiens... le 18/10/2021 à 10:30

Tiens donc, on entend reparler de ces établissements, alors que durant la pandémie, nous n'avions que des images de lycéens sérieux, respectant scrupuleusement toutes les consignes données. Je me demandais même s'ils n'étaient pas totalement fermés pendant que d'autres avaient une jauge de 50%.

Signaler Répondre

avatar
Lefauxtegraphe le 18/10/2021 à 10:20

Trop de laxisme et trop de désolidarisation de la part de la hiérarchie et des responsables. Il y a 40 l'enseignant était un modèle, une sorte de parents qui reprenaient le relai. Aujourd'hui j'ai l'impression que l'on fait tout pour qu'on le décribilise auprès des élèves.

Signaler Répondre

avatar
Accélération x666 le 18/10/2021 à 10:18
Cindy a écrit le 18/10/2021 à 08h22

Le système scolaire est à revoir.
Auparavant quand un élève n’avait pas le niveau, il redoublait ou bien était réorienté à la fin de la 5ème.
Aujourd’hui certains élèves arrivent au lycée sans savoir lire ou écrire et à 16/17 ne parviennent pas au baccalauréat et n’ont aucune qualification.
La question du comportement va souvent de pair, quand d’année en année les élèves indisciplinés évoluent sans conséquences sur leur vie scolaire, ils se sentent intouchables.
C’est une des raisons je pense qui explique cette jeunesse perdue et à la rue.
Il faut instaurer des règles fermes dès le collège pour que les codes de notre société soient assimilés après c’est trop tard.

Mais bien évidemment, c'est toujours la faute du système scolaire.

Il est d'ailleurs tellement méchant qu'il pousse des supers bons élèves (avec des dossiers en béton) à faire des grèves de la faim car ils n'ont pas eu leur premier (et unique je suppose) choix d'école à Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Carlton le 18/10/2021 à 10:11
Cindy a écrit le 18/10/2021 à 08h22

Le système scolaire est à revoir.
Auparavant quand un élève n’avait pas le niveau, il redoublait ou bien était réorienté à la fin de la 5ème.
Aujourd’hui certains élèves arrivent au lycée sans savoir lire ou écrire et à 16/17 ne parviennent pas au baccalauréat et n’ont aucune qualification.
La question du comportement va souvent de pair, quand d’année en année les élèves indisciplinés évoluent sans conséquences sur leur vie scolaire, ils se sentent intouchables.
C’est une des raisons je pense qui explique cette jeunesse perdue et à la rue.
Il faut instaurer des règles fermes dès le collège pour que les codes de notre société soient assimilés après c’est trop tard.

Il a bon dos le système scolaire, bizarrement ce genre de comportement dans le lycée de province de mon fils, ou du moins très rarement.

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 18/10/2021 à 09:59
shalom a écrit le 18/10/2021 à 07h50

Fils de prof de l'éducation nationale, pur produit de la méritocratie républicaine, j'ai dû me résoudre à mettre mes gamins dans le privé. Sans enthousiasme, juste l'application du principe de réalité

Pas fils de prof, maman solo en hlm, vivant avec moins de 1000 euros par mois, ai mis aussi mon fils dans le privé. Et ne regretre pas de m être privee de vacances, de repas , de loisirs quand je vois ou il en est aujoud hui.

Le role de parents à mes yeux, c est de faire en sorte quelques soient les obstacles que nos enfants réussissennt mieux que nous.

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 18/10/2021 à 09:52
Cindy a écrit le 18/10/2021 à 08h22

Le système scolaire est à revoir.
Auparavant quand un élève n’avait pas le niveau, il redoublait ou bien était réorienté à la fin de la 5ème.
Aujourd’hui certains élèves arrivent au lycée sans savoir lire ou écrire et à 16/17 ne parviennent pas au baccalauréat et n’ont aucune qualification.
La question du comportement va souvent de pair, quand d’année en année les élèves indisciplinés évoluent sans conséquences sur leur vie scolaire, ils se sentent intouchables.
C’est une des raisons je pense qui explique cette jeunesse perdue et à la rue.
Il faut instaurer des règles fermes dès le collège pour que les codes de notre société soient assimilés après c’est trop tard.

Et rien sur l éducation parentale. C est pas, que le système scolaire qui est a revoir, trop facile d incriminér encore et toujours le système scolaire ou la, societe sur ce que est a 'la base un problème parental.

Desolée mais quand je vois des parents ne pas réagir quand leur mome 5 ans dit ta gueule a un adulte me dit qu il faut pas s' etonner de ce qui se passe dans cette, société

Signaler Répondre

avatar
Cindy le 18/10/2021 à 08:22

Le système scolaire est à revoir.
Auparavant quand un élève n’avait pas le niveau, il redoublait ou bien était réorienté à la fin de la 5ème.
Aujourd’hui certains élèves arrivent au lycée sans savoir lire ou écrire et à 16/17 ne parviennent pas au baccalauréat et n’ont aucune qualification.
La question du comportement va souvent de pair, quand d’année en année les élèves indisciplinés évoluent sans conséquences sur leur vie scolaire, ils se sentent intouchables.
C’est une des raisons je pense qui explique cette jeunesse perdue et à la rue.
Il faut instaurer des règles fermes dès le collège pour que les codes de notre société soient assimilés après c’est trop tard.

Signaler Répondre

avatar
Olivier Variant le 18/10/2021 à 08:14

Cette jeunesse qui déteste notre pays...

Signaler Répondre

avatar
shalom le 18/10/2021 à 07:50

Fils de prof de l'éducation nationale, pur produit de la méritocratie républicaine, j'ai dû me résoudre à mettre mes gamins dans le privé. Sans enthousiasme, juste l'application du principe de réalité

Signaler Répondre

avatar
mouchette le 18/10/2021 à 07:47

C'est dommageable pour la poignée d'éleves qui eux, voudraient apprendre , mais qui doivent se plier à la loi des plus forts . Pourquoi notre ministre ne visite il pas cet établissement ? ou bien Macron , lui , qui chouchoute tant cette nouvelle génération?

Signaler Répondre

avatar
victor69007 le 18/10/2021 à 07:44

Ben voyons elle a bon dos la pandémie. Si ils introduisent des armes dans le lycée c'est la pandémie. Si ils se battent c'est la pandémie. Les trafics aussi c'est la pandémie.
Bizarre, pour ma part j'ai grandi aux minguettes et dans les années 80/90 c'était déjà comme ça, sûrement la faute aux épidémies de grippe ou de coqueluche

Signaler Répondre

avatar
EricdeLyon le 18/10/2021 à 07:34

Gouffre sans fonds de finances publiques , juste pour la France en 40 ans ça doit pas être loin du montant mondial des pandora papers
Merci les soixante huitards, Giscard etc, tous les boomers idéalistes qui nous ont légués une caricature de socièté

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 18/10/2021 à 07:20
Lucvivi a écrit le 18/10/2021 à 06h57

Je comprends pas pourquoi les profs acceptent d'être affectés dans des établissements aussi mal fréquentés. En acceptant ses postes, il permettent à l'état de ne pas régler le problème. Je ne vois pas pourquoi les profs doivent ce sacrifier pour ces cas sociaux. Si tous les profs boycottaient ce genre d'établissement, leur conditions de travails s'amelioreront de façon considerable.

Ils n'ont pas le choix des mutations en tant que jeune prof., ou ils changent de métier.
Pour les autres c'est leur choix, et leur but est que tout fonctionne normalement....

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 18/10/2021 à 07:03

Propose que les parents de ces momes soiebt obligé d aller en cours avec leurs momes, ainso pour une fois ils se seront occupés réellement de leurs momes

Signaler Répondre

avatar
Lucvivi le 18/10/2021 à 06:57

Je comprends pas pourquoi les profs acceptent d'être affectés dans des établissements aussi mal fréquentés. En acceptant ses postes, il permettent à l'état de ne pas régler le problème. Je ne vois pas pourquoi les profs doivent ce sacrifier pour ces cas sociaux. Si tous les profs boycottaient ce genre d'établissement, leur conditions de travails s'amelioreront de façon considerable.

Signaler Répondre

avatar
martine le 18/10/2021 à 06:32

ok ils meritent mieux mais ils sont responsables de la situation il est trop tard avec des parents voir des grandss parents sans savoir vivre dans notre societe ils n auront jamais nos codes c est surtout triste pour les autres

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.