Lyon : une reconstitution dans l’affaire du prêtre volage blessé par balles

Lyon : une reconstitution dans l’affaire du prêtre volage blessé par balles
Le jour des faits, le quartier avait été rapidement bouclé - LyonMag

Ces investigations interviennent près d’un an après les faits. 

Ce jeudi, un important dispositif policier a été mis en place rue Saint-Lazare dans le 7e arrondissement, près de la place Jean-Macé. Selon Le Progrès, les policiers sont venus réaliser une reconstitution dans l’église orthodoxe grecque où le prêtre Nikolaos Kakavelakis s’était fait tirer dessus le 31 octobre 2020. Il s’agissait notamment de confirmer ou non les affirmations du suspect, qui déclare ne pas avoir voulu donner la mort mais juste blesser son rival. 

Le tireur, un homme âgé d'une quarantaine d'années, avait pris la fuite après avoir fait usage de son arme à deux reprises sur sa cible. La victime, de nationalité grecque, avait été transportée en urgence absolue à l’hôpital, son pronostic vital était engagé.

Une semaine après les faits, un homme de nationale géorgienne âgé de 40 ans, Georgi P. avait été interpellé à son domicile dans le 1er arrondissement de Lyon en compagnie de sa femme. Et pour cause, les enquêteurs privilégiaient la piste de l’adultère qui avait mal tourné. Une vengeance privée puisque le prêtre Nikolaos Kakavelakis aurait eu une relation avec la conjointe du suspect.

Enfin, l’arme utilisée qui avait été jetée dans la Saône avait été retrouvée par les enquêteurs grâce aux indications du tireur présumé aujourd’hui en détention provisoire dans le cadre de l’enquête ouverte pour tentative d’assassinat.

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
faux le 23/10/2021 à 06:33
drole a écrit le 22/10/2021 à 22h04

Décidemment un sans papier qui vend des cigarettes génère bien plus de commentaire qu'un assassinat... vous me faites tous bien rire

Faux, les commentaires apparaissent et disparaissent suivant les bonnes grâces de la modération.

Signaler Répondre

avatar
drole le 22/10/2021 à 22:04

Décidemment un sans papier qui vend des cigarettes génère bien plus de commentaire qu'un assassinat... vous me faites tous bien rire

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.