Près de Lyon : un collégien partage une vidéo de décapitation à ses camarades

Près de Lyon : un collégien partage une vidéo de décapitation à ses camarades
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits ont eu lieu dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.   

Un collégien de 14 ans de l’agglomération de Pont-de-Chéruy dans le Nord Isère, a récemment envoyé à ses camarades de classe une effroyable vidéo. 

Partagée sur un groupe Snapchat, elle mettait en avant une scène de décapitation, "dans la cadre d’un règlement de compte" d’un cartel colombien, nous révèle le Dauphiné Libéré

Une des adolescentes, profondément choquée par les images, a prévenu ses parents qui ont immédiatement alerté les gendarmes : une plainte a été déposée. 
Le jeune expéditeur retrouvé par les autorités a été placé en garde à vue ce jeudi. 

Présenté au parquet de Vienne ce vendredi, il comparaîtra devant le tribunal pour enfants. 

X
23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Psychiatre le 10/01/2022 à 11:10
freddy a écrit le 07/01/2022 à 14h04

Je ne vois pas en quoi il est interdit de partager un tuto internet

Tu sais, ça se soigne!

Signaler Répondre

avatar
Non non le 09/01/2022 à 06:33

Non, 14 ans, ce n'est plus un enfant, et on ne tombe pas par hasard sur ce genre de vidéo sans l'avoir cherchée.
L'ado' avait la volonté de fanfaronner, de choquer autrui au mépris de la vie humaine.
Ce n'est pas plus mal que les pendules soient remises à l'heure, en espérant surtout que cela ait donné lieu à des discussions en classe avec les enseignants, bien plus qu'à la mise en route de la machine judiciaire.

Signaler Répondre

avatar
gnian gnian nostalgique le 08/01/2022 à 11:34

de mon temps ,à brossolette,on partageait plutot .......des pains au chocolat

Signaler Répondre

avatar
Flo Pilipo le 07/01/2022 à 21:20
Liberté ! Liberté ! a écrit le 07/01/2022 à 17h12

Encore un coup de Big Pharma !
Big Pharma - 5G, mêmes actionnaires

Big Pharma, 5G, CNews, memes actionnaires... oh wait

Signaler Répondre

avatar
Aniès Marillon le 07/01/2022 à 21:11

Les décapitations par les cartels, c' est pas l'action de la main invisible du marché peut etre??
Ah ces rouges qui critiquent le business.
Ce sont les cartels qui créent de la richesse, bande de clodos bolcheviques.,
Vous osez critiquer les cartels et les hommes d' affaires, mais vous ne faites pas tourner l' économie, a etre toujours en grève ou a manifester.

Signaler Répondre

avatar
Bob le 07/01/2022 à 19:57

Il faut bien qu'ils s'amusent ces pauvres petits

Signaler Répondre

avatar
Puravida le 07/01/2022 à 17:33
semper prorsum a écrit le 07/01/2022 à 16h23

Justement, un gamin correctement élevé dont les parents lui expliquent «internet » ce qu’il convient de partager ou pas, ce qu’il convient de dénoncer et de ne pas faire suivre et surtout alerter les adultes lorsqu’un contenu est violent et ou dégradant ! Mais enfin c’est le minimum d’information et d’éducation à donner a ses enfants, les initiés à être responsables apparemment ça vous passe au dessus de la tête l’éducation, l’information la responsabilisation vous comprenez le sens de ces mots ?

Vous avez raison : vivre en société c'est respecter des règles et il incombe aux parents de les enseigner. La première société est... La famille. Ensuite, l'enfant va à l'école : deuxième société. Là, ça se complique parce que les règles ne sont pas forcément suivies. Ça se complique au fur et à mesure que l'enfant grandit, qu'il atteint l'adolescence avec son cortège de règles "mode, anti tout,..", besoin du groupe,autre société,....Tout cela marchait quand les codes établis, peu ou prou, valaient. Aujourd'hui, toutes ces sociétés sont branlantes et les premières victimes en sont les enfants.

Signaler Répondre

avatar
Liberté ! Liberté ! le 07/01/2022 à 17:12
bien dit!! a écrit le 07/01/2022 à 16h16

les tartufes de la haute finance ,avec parfois des cris d orfraies,s empiffrent en empoisonnant des consciences fragiles en eveil

Encore un coup de Big Pharma !
Big Pharma - 5G, mêmes actionnaires

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 07/01/2022 à 16:23
Zig a écrit le 07/01/2022 à 13h24

N'inversont pas les rôles, se sont des adultes qui ont décapité une personne et mit la vidéo en ligne.

Bel exemple pour la jeunesse!

Et un ado est tombé dessus, et a faire suivre à ses petits camarades, pour faire comme les grands.

Justement, un gamin correctement élevé dont les parents lui expliquent «internet » ce qu’il convient de partager ou pas, ce qu’il convient de dénoncer et de ne pas faire suivre et surtout alerter les adultes lorsqu’un contenu est violent et ou dégradant ! Mais enfin c’est le minimum d’information et d’éducation à donner a ses enfants, les initiés à être responsables apparemment ça vous passe au dessus de la tête l’éducation, l’information la responsabilisation vous comprenez le sens de ces mots ?

Signaler Répondre

avatar
bien dit!! le 07/01/2022 à 16:16
Abdelsalem a écrit le 07/01/2022 à 16h04

C’est Snapchat qui devrait être en garde à vue…pas ce gamin !!

les tartufes de la haute finance ,avec parfois des cris d orfraies,s empiffrent en empoisonnant des consciences fragiles en eveil

Signaler Répondre

avatar
Abdelsalem le 07/01/2022 à 16:04

C’est Snapchat qui devrait être en garde à vue…pas ce gamin !!

Signaler Répondre

avatar
depuis le biberon le 07/01/2022 à 14:13
freddy a écrit le 07/01/2022 à 14h04

Je ne vois pas en quoi il est interdit de partager un tuto internet

c'est bien ça ton problème mon petit !

Signaler Répondre

avatar
freddy le 07/01/2022 à 14:04

Je ne vois pas en quoi il est interdit de partager un tuto internet

Signaler Répondre

avatar
éboueurs le 07/01/2022 à 14:01

ça sait rien si vous savez tout ce qu'il y a sur le net exemple darkweb

Signaler Répondre

avatar
Savonarole le 07/01/2022 à 13:51
Zig a écrit le 07/01/2022 à 13h24

N'inversont pas les rôles, se sont des adultes qui ont décapité une personne et mit la vidéo en ligne.

Bel exemple pour la jeunesse!

Et un ado est tombé dessus, et a faire suivre à ses petits camarades, pour faire comme les grands.

"ses petits camarades"...

c'est y pas chou et mignon tout ça ?

Pour ce qui nous concerne repentons nous !

Signaler Répondre

avatar
lucvilleurbanne le 07/01/2022 à 13:48

Info du jour : 25 ans plus tard, certaines personnes se rendent compte que les jeunes ont accès au net. Et si vous tenter de restreindre leur accès, vous ne feriez que les entrainer à passer outre toutes les restriction impozées.

Signaler Répondre

avatar
Rachid69200 le 07/01/2022 à 13:34

une balance

Signaler Répondre

avatar
Popol le 07/01/2022 à 13:28

Quand Les politiciens parlent aujourd’hui, ils essayent de pas perdre la tête

Signaler Répondre

avatar
Zig le 07/01/2022 à 13:24
semper prorsum a écrit le 07/01/2022 à 12h26

14 ans ils n’ont même plus la notion de ce sui est mal et anormal, combien de fait divers ou des très jeunes agressent tuent sans problème. Ça promet un avenir avec des futurs adultes encore plus violents et barbares.

N'inversont pas les rôles, se sont des adultes qui ont décapité une personne et mit la vidéo en ligne.

Bel exemple pour la jeunesse!

Et un ado est tombé dessus, et a faire suivre à ses petits camarades, pour faire comme les grands.

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 07/01/2022 à 12:26

14 ans ils n’ont même plus la notion de ce sui est mal et anormal, combien de fait divers ou des très jeunes agressent tuent sans problème. Ça promet un avenir avec des futurs adultes encore plus violents et barbares.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 07/01/2022 à 12:18

Quand j'étais petit j'avais pris en photo la décapitation d'un taon qui nous tournait autour.
Les choses ont bien changées...

Signaler Répondre

avatar
Racoleuse le 07/01/2022 à 12:18

et la photo ne beneficie meme plus du label "photo d illustration"
Le cas clinique est interessant .(et urgent)

Signaler Répondre

avatar
ZZkT le 07/01/2022 à 12:11

La décapitation ? Vous voulez dire comme pour Louis XVI, Marie Antoinette, Macron ? C'est une pratique qui n'a définitivement été abolie qu'au 22e siècle ap.JC, d'après ce que les robots mutants nous apprennent à l'école virtuelle.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.